Le PDG d’Apple promet d’annoncer quelque chose d’excitant sous peu

Des promesses

Sans toutefois confirmer l’existence de l’iWatch, Tim Cook a voulu rassurer ses investisseurs en déclarant qu’Apple travaillait sur de nouvelles catégories de produits électroniques.

Dans le cadre d’une entrevue livrée au Wall Street Journal, Cook a indiqué que la société californienne avait récemment racheté pour 14 milliards de dollars US de ses propres actions. Cette tactique vise à réduire la chute de l’action d’Apple provoquée par le dépôt de son plus récent rapport trimestriel; si moins d’actions sont sujettes à circuler, elles auront moins de chances de perdre de la valeur.

«Il y aura de nouvelles catégories. Nous ne sommes pas prêts à en parler pour le moment, mais nous travaillons sur certains trucs formidables», a souligné Cook.

Sans compter qu’un tel comportement peut signifier que l’entreprise prévoit que la valeur de ses actions pourrait monter à moyen terme. En annonçant un nouveau produit révolutionnaire par exemple?

«Il y aura de nouvelles catégories. Nous ne sommes pas prêts à en parler pour le moment, mais nous travaillons sur certains trucs formidables», a souligné Cook.

Rappelons qu’Apple n’a pas dévoilé de réel nouveau produit (n’ayant aucune version antérieure) depuis l’iPad en 2010. Certains spécialistes voient d’un mauvais œil l’absence de véritables nouveaux appareils et craignent que la situation puisse nuire à la croissance de l’entreprise.

Lors du premier trimestre de son année fiscale, Apple a rapporté avoir vendu moins d’iPhone que les prédictions des analystes. Même si la société a atteint un nouveau sommet au niveau de ses revenus, elle estime que les gains du trimestre actuel seront moindres que ceux de la même période l’an dernier. Par conséquent, l’action a chuté de 8%.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple décide d’investir en elle-même par le biais d’un programme de rachat d’actions. L’été dernier, l’entreprise a investi pour 18,8 milliards en elle-même. Selon Cook, le tout s’inscrit dans une stratégie à moyen terme visant à racheter pour 60 milliards de ses parts.

L’entreprise aurait déjà racheté pour 40 milliards de ses actions depuis l’an dernier.