La 4K, à quand le bon moment?

Télévision

Exclusif
Liste de tags

D’année en année, les manufacturiers de téléviseurs et de moniteurs d’ordinateurs rivalisent d’ingéniosité pour continuer à stimuler un marché qui arrive bientôt à saturation.

En effet, après les apparitions successives des écrans ACL, LED, 3D et OLED, les ingénieurs commencent à manquer cruellement de nouvelles options pour pousser les consommateurs à changer leur écran. Après un fiasco retentissant de la mode de la 3D, malgré des campagnes marketing intensives, il fallait donc trouver une nouvelle caractéristique pour séduire les clients. C’est en 2013 que les premiers téléviseurs 4K firent leur apparition sur le marché, même si Panasonic en avait déjà fait la démonstration en 2010. Mais tout d’abord qu’entend-on par 4K?

La résolution du 4K est basée sur un autre standard de diffusion du cinéma numérique : le DCI 2K. On retrouve donc deux fois la résolution verticale et deux fois la résolution horizontale du DCI 2K tout en permettant l’utilisation de plusieurs ratios d’images.

C’est quoi ça, le 4K?

Comme toujours lors de l’apparition de nouvelles technologies, un flou artistique savamment orchestré entoure le terme 4K qui désigne parfois à tord une résolution plus souvent utilisée par le cinéma que les fabricants de dalles télévisuelles.

Le groupe de travail Digital Cinema Initiatives fut à l’origine du format 4K basé sur une résolution de 4 096 x 2 160 pixels. La résolution originelle du 4K est uniquement basée sur un autre standard de diffusion du cinéma numérique : le DCI 2K. On retrouve donc dans le «vrai» 4K, deux fois la résolution verticale et deux fois la résolution horizontale du DCI 2K tout en permettant l’utilisation de plusieurs ratios d’images.

Enfin, la Consumer Electronics Association a officialisé l’appellation Ultra High Definition (UHD) pour les téléviseurs proposant une définition de 3 840 x 2 160 pixels.

4k_comparison

Cela aurait normalement dû enterrer définitivement le terme 4K utilisé à tort par les constructeurs de télévisions. Malheureusement, cette recommandation n’a pas pu empêcher l’usage chaotique du terme 4K qui n’a plus rien à voir avec la résolution d’origine de 4 096 pixels de large, exploitée presque exclusivement par le cinéma numérique.

Du 4K, mais pourquoi faire?

Alors que l’on sait pertinemment que l’œil humain n’est pas capable de faire la différence entre du 2K et 4K dans les contextes les plus courants, de nombreux consommateurs en veulent toujours un peu plus pour leur argent et c’est un des arguments de vente le plus souvent consacré : More is better! En gros, plus on en a, mieux c’est! Alors que le 4K était encore il y a peu, le modèle haut de gamme de seulement quelques marques, bon nombre de manufacturiers moins populaires se sont lancés dans la danse de peur de manquer la vague de succès potentielle de la nouvelle technologie.

L’année dernière, les premiers prix pour une dalle 4K était encore très élevés, mais ce n’est désormais plus le cas, puisque Vizio et Polaroid ont lancé sur le marché des écrans de 50 pouces pour moins de 1 000$ US. Le processus de «démocratisation» de la nouvelle technologie est donc amorcé. Reste à savoir maintenant ce que l’on peut regarder en 4K.

Des programmes en 4K? Où ça?

Et c’est là que le bat blesse. Malgré des baisses de prix qui pourraient s’avérer séduisantes pour ceux pour qui les chiffres sont plus importants que le résultat, il y a encore trop peu de contenu pour justifier un investissement dans un nouveau téléviseur 4K.

houseofcards_

Bien que des annonces multiples venant de Google avec son nouveau codec VP9 permettant de diffuser en flux continu des contenus 4K en nécessitant moins de bande passante, de Netflix qui annoncent la série House of Cards en 4K, sans oublier Amazon et Comcast qui ont signé des partenariats avec Samsung pour offrir du contenu d’ici la fin de l’année, rien pour l’instant ne justifie l’investissement dans du 4K.

En fin de compte, les consommateurs en quête d’une nouvelle télévision auront bien fort à faire pour choisir judicieusement leur nouvel écran. Vous êtes vraiment du pour une nouvelle télé? Posez seulement deux questions :

  • Avez-vous une console de jeux qui fera usage de votre 4K au cours de son cycle de vie?
  • Avez-vous accès à du contenu 4K qui vous intéresse?

Si la réponse est non, profitez plutôt de modèles 1 080p avec des technologies éprouvées et fiables pour lesquels des tonnes de contenus sont d’ores et déjà disponibles. Encore un peu de patience, dans un an, on pourra en reparler.

  • PinkyPie

    >>Alors que l’on sait pertinemment que l’œil humain n’est pas capable de faire la différence entre du 2K et 4K dans les contextes les plus courants,

    Est-ce que tu es certain de ça? J’utilise souvent des moniteurs 2560×1600 pour travailler, la différence avec un moniteur 1080p semble assez évidente, je m’attendrais à ce que la différence avec du 4K soit encore plus importante.

    Pour le contenu, un PC haut de gamme peut jouer en 4K dès maintenant.

    Une télévision a une durée de vie plus longue que d’autre appareils électroniques (comme des téléphones ou des portables). Parfois, ça peut valoir la peine d’attendre ou de débourser un peu plus pour avoir la dernière technologie. Moi, si je pensais à m’acheter une télévision, j’attendrais probablement au prochain black friday ou boxing day pour avoir une télé 4K à bon prix.

  • Tentacle-Sama

    Probablement que comme ça a été le cas pour le HD, le prix va baisser graduellement et le contenu disponible va augmenter, mais ça risque de prendre quelques années pour que ça vaille vraiment la peine de changer.

    Et il reste le problème de bande passante pour le 4k, déjà le nombre de canaux HD est limité par la bande passante sur le câble, pour le 4k il va falloir trouver de la place, ou bien que les distributeurs accélèrent le déploient de la FTTH et tout passer à la TV IP. Mais ça va demander de gros investissements, et ça va paraître dans les factures qui sont déjà très élevées…

  • r2d3

    Selon une étude, 90% des gens arrivent à pointer la télé 4K 55″ d’une téle HD 55″ à 4 mètres. Le contenu 4K dans mon cas, est plus ou moins important car je l’utilise comme écran complémentaire de l’ordi pour les photos, naviguer, programmer…

  • x2ezx

    Pour avoir vu le télé 4K au dernier show Audio/Video a Montréal, ca vaut vraiment pas la peine…

  • http://stech72.tumblr.com/ Steve C

    Et pourtant il y encore place a amélioration même au bas niveau du 480 ……. la gestion des noirs n’est pas encore parfaite et le parasitage du blanc sur les couleurs voisines encore trop important …

    Je sais que la 4K est rendu dans les studios de Fox ( le Super Bowl était en 4k) je sais que certain producteur pour HBO passe au 4k Bref la 4k porte le même dilemme que le HD àè ses débuts ………. Mais peut importe les problèmes significatifs; la qualité de l’image elle n’est toujours pas résolue . Il me semble que la TÉLÉVISION (HighRes) de 2015 ne devrait plus avoir d’artéfact dans le noir profond et cela, peu importe, l’étendu de la définition …….. Et les blancs intégraux que dire des blancs; agressif pas possible , juste a se tapé 5 minutes d’une pub de Telus pour être écoeuré des blancs et ce n’est même pas le blanc, mais un jeu d’éclairage de fond …… sans oublier le parasitage des couleurs voisines .

    C’est la même technique marketing que la course au Pixel en photographie alors que les appareils qui capture en 16bits natif se compte sur les doigts d’une seule mains et coute le bras au complet …….. Au lieu de m’offrir du 16mgpix dans un appareil de poche pourriez vous simplement m’offrir un 6Mgpix sur 14bits et avoir des couleurs plus fidèles à la réalité plutôt que des clichés sur saturé par la compression d’un passage de 10 à 16 bits ?

    Ma prochaine TV sera fort probablement un 4k ( dans 3 ans) car ce sera la norme ……. mais j’ai de gros doutes que d’ici 3 ans la qualité d’image réelle sera meilleure ……… tout ça n’est que du marketing .