All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Problèmes de sécurité de Bitcoin, un risque pour les affaires

Par Benoît Gagnon – le dans Actualités
Après les incidents de Mt. Gox et Flexicoin, l'avenir de la cryptomonnaie doit-il être remise en question?

Vous le savez sans doute, j’ai un grand manque de confiance sur par rapport à Bitcoin dans l’état actuel des choses. En effet, je l’ai déjà écrit ici, je considère que le système est mal encadré, faisant en sorte qu’il est non sécuritaire pour une utilisation au quotidien. D’ailleurs, je vous suggère de lire ce long texte qui explique en long et en large le fonctionnement de Bitcoin. Plusieurs éléments soulèvent des questions.

Non seulement la valeur de la devise est instable, mais il n’y a aucun mode de protection en cas d’abus ou de défaillance du système. Se lancer dans l’aventure Bitcoin a pour effet de vous mettre à découvert par rapport à la protection de divers mécanismes offerts par plusieurs institutions de régulation. L’usager est le seul responsable de ses avoirs.

Ce que Bitcoin propose, c’est de sortir du fonctionnement du système monétaire actuel. En affirmant que la monnaie n’est qu’une affaire de confiance, les créateurs de Bitcoin soutiennent qu’une autre devise peut fonctionner et être au cœur des échanges des individus, tant et aussi longtemps que ces derniers ont confiance.

Soit.

Cependant, ce que les promoteurs de Bitcoin oublient, c’est que d’avoir un numéraire fonctionnant en dehors du système actuel en revient à remettre les risques de l’activité monétaire sur le dos des individus participant dans ledit système.

Comme il n’y a rien pour chapeauter les activités économiques, non seulement la valeur de la devise est ridiculement instable (le prix à payer pour ne pas avoir de banque centrale qui régule le tout), mais en plus, il n’y a aucun mode de protection en cas d’abus ou de défaillance du système. En d’autres mots, pas d’assurance dépôt, pas de système bancaire qui vous rembourse si vous êtes piraté, etc.

En somme, se lancer dans l’aventure Bitcoin a pour effet de vous mettre à découvert par rapport à la protection de divers mécanismes offerts par plusieurs institutions de régulation. L’usager est le seul responsable de ses avoirs.

L’affaire Mt. Gox : symptôme des problèmes du système

Si vous n’avez suivi les affres entourant l’affaire Mt. Gox, vous avez probablement manqué l’archétype de ce pour quoi les risques liés à la cryptomonnaie sont importants. Mt. Gox était une entreprise impliquée dans l’échange de Bitcoins. Troisième en taille et située au Japon, Mt. Gox a été la cible de pirates informatiques. Visant directement les cryptonuméraires entre les mains de l’entreprise, le piratage a eu pour effet de faire perdre environ 750 000 Bitcoins à Mt. Gox, soit une valeur d’environ 500 millions de dollars US – il est d’ailleurs intéressant de constater que le dollar US demeure la devise phare selon laquelle on chiffre la valeur du Bitcoin. Le tout a eu pour effet de pousser Mt. Gox à déclarer faillite, flouant ainsi des milliers de personnes ayant confié leurs Bitcoin à l’entreprise.

Quelques heures plus tard, le code ayant servi à perpétrer le piratage a été publié en ligne sur Pastebin. 1 719 lignes de code en PHP qui démontrent à quel point l’attaque était sophistiquée, visant non seulement Mt. Gox en tant que tel, mais aussi en allant chercher les portefeuilles virtuels vulnérables. Si cet incroyable vol est actuellement décortiqué par plusieurs analystes, il n’en demeure pas moins que la réalité démontre que la sécurité du cryptonuméraire est grandement fragile, ayant ainsi pour conséquence de faire payer les utilisateurs pour des problèmes systémiques.

De plus, force est d’admettre que ce cas n’est pas isolé. Dans la foulée de la disparition de Mt. Gox, Flexcoin, un site qui se décrivait lui-même comme étant une «banque de Bitcoins» s’est lui aussi fait pirater. Le pirate a réussi à prendre 896 Bitcoins et à les transférer à ces deux portefeuilles :

  • 1NDkevapt4SWYFEmquCDBSf7DLMTNVggdu
  • 1QFcC5JitGwpFKqRDd9QNH3eGN56dCNgy6

Le piratage fut suffisant pour engendrer la faillite de la compagnie, faisant perdre des milliers de dollars aux gens qui leur avaient confié leurs Bitcoins.

Auroracoin : pousser plus loin l’expérience du cryptonuméraire

Alors que le Bitcoin en prend pour son rhume, et ce, même si la valeur de la cryptomonnnaie s’est stabilisée, l’Islande se lance dans un projet de cryptonuméraire national : l’Auroracoin. Ce nouveau cryptonuméraire construit sur le protocole Litecoin – à peu de choses près le même qui est derrière le Dogecoin – a ceci de particulier : 50% des Auroracoins sont préminés et iront directement dans les mains des Islandais. C’est donc environ 31,8 Auroracoins que chaque islandais se méritera le 24 mars prochain, dans une distribution de masse s’intitulant Airdrop. Jusqu’à tout récemment, l’Auroracoin se transigeait à environ 15$ US.

L’objectif avoué du projet Auroracoin est de prendre la place de la devise nationale islandaise, le Krona. Cette dernière est prise dans une spirale impliquant la dévaluation et l’inflation. Bref, L’Auroracoin se pose en sauveur du pouvoir d’achat islandais, fortement malmené ces dernières années.

L’objectif avoué du projet Auroracoin est, à terme, de prendre la place de la devise nationale islandaise, le Krona. Cette dernière est prise dans une spirale impliquant la dévaluation et l’inflation. À cela s’ajoute le fait que le secteur bancaire de l’Islande a été particulièrement sali suite à diverses malversations et divers problèmes structurels. Bref, L’Auroracoin se pose en sauveur du pouvoir d’achat islandais, fortement malmené ces dernières années.

Si l’expérience est on ne peut plus louable, il n’en demeure pas moins qu’actuellement, le gouvernement se tient loin de la démarche, faisant en sorte que les risques demeurent. D’ailleurs, Baldur Óðinsson, l’entrepreneur derrière la démarche, n’existe pas dans les registres du gouvernement; il s’agit donc d’un sobriquet. De plus, la compagnie derrière l’Auroracoin est située au Panama, ce qui fait craindre le pire, notamment toute sorte de magouilles financières douteuses.

Est-ce que cela ira au-delà de la simple curiosité?

Au final, je considère le crytponuméraire comme une curiosité, voire une expérience intéressante. Je dispose moi-même de ces monnaies, principalement des Dogecoins, des Bitcoins et des Auroracoins – j’ai miné le tout en utilisant mon bon vieux portable. Est-ce que le cryptonuméraire sera appelé à prendre son envol? Peut-être. Considérant que le Bitcoin reprend en valeur depuis l’affaire Mt. Gox, il faut bien croire qu’il y a un avenir dans cette devise. Cependant, il devra être mieux encadré afin que les utilisateurs ne soient pas tributaires des failles du système.

Considérant que le Japon se lance dans la taxation et la régulation du Bitcoin, il y aura probablement une transformation du système pour faire en sorte que les utilisateurs ne pâtissent pas des abus et de la négligence des entreprises impliquées dans les transactions de cryptomonnaie. Bref, tant et aussi longtemps que les gouvernements ne se pencheront pas sur la situation, le tout est appelé à demeurer un grand risque pour l’utilisateur lambda. Est-ce que le jeu en vaut réellement la chandelle, sachant que les devises actuelles sont déjà relativement stables et encadrées?

Vidéo récente
- Actualités

La NASA prévoit d'explorer Mars à l'horizon 2033

Les dernières nouvelles

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

Branchez-vous -
Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Matthieu Carlier -
Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Branchez-vous -
Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous -
Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Matthieu Carlier -

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous -
Mozilla : Firefox va changer de nom

Mozilla : Firefox va changer de nom

Branchez-vous -
Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Branchez-vous -

Benoît Gagnon

Benoît Gagnon est directeur, cybersurveillance et sécurité de l’information pour le Corps canadien des Commissionnaires du Québec et ancien membre des services de renseignement criminels. Il est également membre de Crypto.Québec. Il a prononcé plus de 150 conférences liées à la sécurité et est souvent appelé à commenter l’actualité de sécurité dans les médias.