John Chen partage un point en commun avec Steve Jobs

Moi aussi, moi aussi

Devant le défi que doit relever le nouveau PDG de BlackBerry, John Chen admet que la domination du marché des téléphones intelligents est sans doute hors de portée pour l’entreprise.

Dans le cadre de sa plus récente entrevue avec le New York Times, l’homme d’affaires a déclaré qu’il devait miser davantage sur une stratégie axée sur le logiciel que le matériel afin de remettre BlackBerry sur pieds. Si l’entreprise parvient à trouver un moyen rentable de produire de nouveaux téléphones, soit, mais elle envisage de concentrer ses efforts principalement sur l’intégration de ses logiciels dans d’autres produits, la formation de partenariats, voire même la fabrication de nouveaux types d’appareils.

Chen doit diversifier les activités de son entreprise afin qu’elle soit prête au moment où le marché arrivera à saturation ou lorsqu’un nouvel engouement captera l’attention du public.

«Apple doit vendre 58 millions de téléphones pour obtenir, je suppose, une marge de 10 à 12%», a déclaré Chen. «Si vous n’êtes pas premier ou deuxième dans la vente de téléphones, où se trouve votre marge? Vous pouvez vendre 30 millions de téléphones et perdre de l’argent. Je dois être réaliste.»

Aux yeux du PDG de BlackBerry, le secteur du téléphone intelligent risque de ne pas être une source de revenus éternelle de toute façon. Chen doit diversifier les activités de son entreprise afin qu’elle soit prête au moment où le marché arrivera à saturation ou lorsqu’un nouvel engouement captera l’attention du public.

D’ailleurs, l’implication de BlackBerry dans CarPlay démontre en partie cette stratégie.

John Chen est parfaitement conscient que BlackBerry n’est pas une marque actuellement attrayante dans le marché de l’électronique, et veut puiser son inspiration auprès de nouveaux joueurs afin que l’entreprise trouve sa place dans un domaine très concurrentiel.

«J’ai regardé une vidéo de Steve Jobs sur YouTube, lors de son retour au sein d’Apple», raconte Chen. «Il s’est levé et à dit : “Je n’ai pas de nouveau produit. Je suis follement concentré sur ma clientèle.” C’est mon cas en ce moment.»

Dans un autre ordre d’idées, je tiens à souligner que je partage aussi un point en commun avec Steve Jobs. Je porte également des lunettes.

  • http://stech72.tumblr.com/ Steve C

    Système intégeré avec les outils de bureautique (MSOffice,LibreOffice,Lotus etc) marché ouvert pour les applications sans restriction pour les DEV , capacité de déploiement en entreprise dans un parc sans oublier sa gestion et une interface ayant le —>moins<– de jeux de menu possible, le tour du menu dans un menu du sous menu ça emmerde et une stabilité éprouvé et BB pourrait revenir dans la course … Pour le blingbling … il y Apple et Android …

    Qu'est ce que l'entreprise recherche d'un appareil mobile ….. la sync avec les Agenda et tous les outils de gestion , les communications directes personne à personne (ex:SMS) ou encore de masse , lecture des donnée de travail et la sécurité de l'ensemble .

    Pensez le produit en fonction de l'utilisation quotidienne et non pas en fonction de la fonction elle même …… Une fonction qui existe que pour exister n'est pas utile .
    En ce moment l'utilisation d'un blackberry est chiant … emerdant et contre productif …… Je parle en connaissance de cause …

  • Tommy Sec

    «Le marché du téléphone intelligent est extrêmement compétitif»,
    souligne Page sur le blogue de Google. «Pour qu’une entreprise soit
    prospère, il est préférable de miser le tout pour le tout lorsque vient
    le moment de produire des appareils mobiles. C’est pourquoi nous croyons
    que Motorola sera mieux servi par Lenovo – dont la division mobile
    s’est rapidement imposée, et qui est considéré comme l’un des plus
    grands fabricants informatiques au monde.» Google n’a jamais utiliser sa
    compagnie mobile Motorola pour mousser les ventes de Nexus et de faire
    progresser sa division Motorola mobile. Ils ont acheté pour ses droits
    de ses brevetés. Je suis content de la mort de Motorola mobile, Ericsson
    et Nokia. Il fallait innover dans les smartphones. Un nouveau né, HTC.
    Mêmes les compagnies nippons mobiles Docomo Ntt etc… non pas sû suivre
    les tendances smartphones avec Android et de ses applications.
    Aujourd’hui, ils paient pour le prix de cet échecs. Nokia, un
    spectaculaire échec……Samsung, the best. LG, un profiteur des
    déboires de Nokia et Motorola. Bienvenue à HTC. Blackberry avait
    profiter des tendances dans un premier temps, mais n’a pas sû innover
    ses mobiles très ennuyeux et retardé des tendances technologies. Apple
    est la cause de tout cet aventure. L’introduction historique de iphone
    et iOS 1 et de ses nombreux applications qui ont bouleversé l’industrie
    de mobile et changé le monde. twitter, facebook etc… qui ne check pas
    son email de nos jours sur son smartphone? À cause de cela,
    l’introduction du réseau 4G LTE et des forfaits des donnés étevé en
    gigabit internet data………….. Tout ça à cause de Apple iphone 1.
    Avant ça, il y avait Blackberry, mais ce n’est pas très convaincant pour
    des consommateurs intermédiaires.