All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Popcorn Time sera ressuscité

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Après avoir vécu une semaine en dents-de-scie, l'application controversée Popcorn Time a été mise hors ligne par ses créateurs il y quelques jours. Cependant, il semble que sa léthargie sera de courte durée.

Élégant, facile à utiliser, gratuit, le service souvent décrit comme le Netflix des pirates avait tout pour plaire. Mais ce qui devait arriver arriva. Personne n’a réellement été surpris d’apprendre la fermeture de Popcorn Time, même si on peut s’étonner que la décision ait été prise par ses créateurs, qui s’entêtent encore aujourd’hui à défendre la légalité de leur initiative.

«Popcorn Time est un projet propulsé par la communauté, et non pas la propriété ni sous l’emprise d’une seule personne ou entité», a déclaré les nouveaux porteurs du projet.

Difficile de ne pas sourire en lisant cette ligne, tirée du billet d’adieu affiché sur le blogue du service en question : «En tant que projet, Popcorn Time est légal. Nous avons vérifié. Quatre fois.»

Devant la controverse, les créateurs ont préféré ne plus se retrouver au sein de «débats sans fin sur le piratage et le droit d’auteur, de menaces juridiques et de magouilles» mettant en péril leurs activités.

Mais tout porte à croire que Popcorn Time n’est pas mort, et que son retour est planifié.

Selon le blogue Torrent Freak, le projet est entre les mains d’une nouvelle équipe de développeurs : les personnes derrière le site d’hébergement de fichiers Torrent YTS.

«L’équipe YTS va récupérer le projet Popcorn Time afin que le service poursuive ses activités», explique l’un de ses développeurs, connu sous le pseudonyme de Jduncanator. «Nous sommes en meilleure posture au sujet du droit d’auteur; puisque l’application est construite sur notre propre API, c’est comme si nous avions conçu une autre interface de notre site web. Nous ne sommes pas moins compétents à gérer ce projet qu’à fournir des films [en téléchargement illégal].»

«Notre mission à YTS est d’encourager ce genre d’initiatives, et ce n’est pas parce qu’ils créent un peu de bruit sur la place publique que cela signifie qu’ils doivent être mis hors ligne. Cette agitation est exactement ce dont la population a besoin et il est déjà évident que les gens sont de plus en plus conscients des questions liées à la propriété intellectuelle.»

Suite à la parution de cet article, YTS a tenu à émettre la déclaration suivante : «Popcorn Time est un projet propulsé par la communauté, et non pas la propriété ni sous l’emprise d’une seule personne ou entité.»

Si vous désirez surveiller l’avancement du projet, nous vous invitons à visiter la page Github de Popcorn Time. Gardez à l’esprit que le visionnement de films par l’entremise d’un tel service de diffusion vidéo demeure illégal.

Les dernières nouvelles

10 faits méconnus sur la franchise Resident Evil

10 faits méconnus sur la franchise Resident Evil

Google Photos et la confidentialité : pourquoi vous ne devriez pas négliger ce que vos clichés révèlent ?

Google Photos et la confidentialité : pourquoi vous ne devriez pas négliger ce que vos clichés révèlent ?

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Plus d'actualités

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Xiaomi se lance dans les liseuses avec la Xiaomi Mi Reader

Xiaomi se lance dans les liseuses avec la Xiaomi Mi Reader

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .