On a retrouvé les copies invendues du jeu E.T. the Extra-Terrestrial dans un dépotoir du Nouveau-Mexique

True Story

Samedi dernier, l’une des plus populaires légendes urbaines du monde du jeu vidéo est devenue réalité.

Les sceptiques sont aujourd’hui confondus. Bien qu’il était illogique de croire qu’une entreprise en difficulté financière puisse débourser tant d’argent pour détruire ses inventaires afin de cacher la vérité et vivre dans le déni, force est de constater qu’Atari n’en est pas à sa première décision loufoque.

L’authenticité de l’histoire est rapidement devenue sujet de nombreux débats entre geeks et amateurs de jeux vidéo. Ces derniers pourront désormais perdre leur temps à s’obstiner sur autre chose.

L’excavation du 26 avril dernier s’est ainsi soldé par un succès. Le fabricant américain aurait réellement chargé entre 10 et 20 semi-remorques de millions de copies invendues de ses consoles et de ses jeux, y compris l’infâme E.T. the Extra-Terrestrial, consacré pire jeu de tous les temps. Par une nuit de septembre en 1983, ces camions ont vidé leur cargaison dans un dépotoir de la ville d’Alamogorodo, croyant ne laisser aucune trace.

Mais depuis, le bouche-à-oreille a progressivement fait son chemin, et l’authenticité de l’histoire est rapidement devenue sujet de nombreux débats entre geeks et amateurs de jeux vidéo. Ces derniers pourront désormais perdre leur temps à s’obstiner sur autre chose.

DSC_1810-810x538

La fouille s’est déroulée dans le cadre de la production d’un documentaire sur le sujet, qui devrait être disponible exclusivement sur Xbox Live avant la fin de l’année. «Je me sens très soulagé et excité qu’on puisse effectivement montrer quelque chose», a affirmé le réalisateur Zek Penn, tandis que son équipe déterrait des jeux et d’autres produits Atari devant les spectateurs qui se sont déplacés pour l’occasion.

Ajoutons que la légende en question se trouve au cœur de l’intrigue du film The Angry Video Game Nerd : The Movie, une production indépendante démarrée sur Indiegogo qui devrait prendre l’affiche incessamment.

  • Doum Bergeron

    Gageons que si l’antique cargaison aurait été enterré dans un état/province au climat plus tempéré, le stock aurait été beaucoup plus méconnaissable.