Google aura le dernier mot sur l’interface d’Android Wear

Interface utilisateur

Contrairement aux téléphones intelligents propulsés par Android, Google n’autorisera pas de surcouches modifiant l’interface de son OS pour accessoires intelligents, téléviseurs et voitures.

Dans le cadre d’une entrevue réalisée avec Ars Technica, le directeur de l’ingénierie d’Android a en effet confirmé qu’il sera impossible pour les fabricants de proposer une interface personnalisée sous Android Wear, Android TV et Android Auto.

Il sera intéressant de voir à quel point cette restriction aura un impact chez certains fabricants.

«L’interface utilisateur est plus intimement liée au produit dans ce cas», a déclaré David Burke, en parlant spécifiquement de la déclinaison du système d’exploitation conçue pour les téléviseurs. «Nous voulons offrir une expérience utilisateur uniforme, donc si vous avez un téléviseur dans une pièce et un autre téléviseur dans une autre pièce et que les deux appareils sont propulsés par Android TV, nous voulons qu’ils fonctionnent de la même façon et qu’ils se ressemblent. […] Les fabricants peuvent y apposer leur marque, et peuvent inclure des services qui leur sont propres, mais sinon, les interfaces devraient être identiques.»

Par conséquent, ceux qui préfèrent le look vanille des produits Android n’auront pas à craindre l’intrusion de surcouches comme TouchWiz chez Samsung ou Sense chez HTC dans les produits propulsés par Android Wear, Android TV et Android Auto.

Il sera intéressant de voir à quel point cette restriction aura un impact chez certains fabricants. Si Samsung souhaite être maître de l’interface de ses accessoires intelligents ou de ses téléviseurs, l’entreprise devra produire sa propre déclinaison d’Android (comme avec sa première Galaxy Gear) à partir du code ouvert du système d’exploitation de base. Cette méthode est certes plus complexe, surtout si le fabricant souhaite préserver la comptabilité avec les applications Android Wear, Android TV ou Android Auto.