Normal, un outil pour identifier vos applications énergivores sur iOS

Autonomie et cie

L’autonomie de votre iPhone est-elle normale? C’est la question à laquelle une nouvelle application tente de répondre.

Il nous est tous arrivé d’avoir en main un téléphone à l’autonomie déficiente. Bien qu’il existe une méthode permettant de réduire la gourmandise de certaines applications, la solution la plus simple est parfois de réellement fermer celles-ci pour de bon.

Normal rassemble les données provenant d’un grand nombre d’appareils, de sorte que l’application peut non seulement vous dire qu’est-ce qui gruge de la batterie, mais aussi si l’utilisation d’une application spécifique est normale.

En effet, une des joies du multitâche est que la plupart des applications restent actives en arrière-plan afin de garantir plus de fluidité si vous choisissez d’y revenir plus tard. Évidemment, par le fait même, elles drainent lentement (et parfois rapidement) votre batterie.

Fruit d’une collaboration entre deux chercheurs en informatique de l’université Standford, Normal est une application conçue pour identifier les applications qui consomment le plus d’énergie sur votre iPhone. Au lieu de ménager la chèvre et le chou en bloquant carrément l’accès à l’exécution en arrière-plan d’une ou de plusieurs applications, vous pouvez simplement ouvrir Normal afin d’avoir une vue d’ensemble des applications les plus énergivores.

Le secret de Normal réside dans l’agrégation des données de ses utilisateurs. «La principale différence entre la façon dont opère Normal et les autres applications analysant l’utilisation de la batterie est qu’elle rassemble les données provenant d’un grand nombre d’appareils, de sorte qu’elle peut non seulement vous dire qu’est-ce qui gruge de la batterie, mais aussi si l’utilisation [d'une application spécifique] est normale», explique Adam Oliner, l’un de ses deux concepteurs.

screen1136x1136screen1136x1136-1

Comme vous l’aurez compris, Normal roule en arrière-plan pour colliger les données de la consommation énergique de l’ensemble des applications de ses utilisateurs afin de les rapporter à une banque de données centrale (une démarche qui fera la joie des plus paranoïaques lorsqu’il est question de vie privée).

Pour chaque application susceptible d’avoir un comportement anormal lorsque comparé avec sa consommation moyenne, un simple bouton vous permet d’arrêter sa tâche en cours d’exécution. Normal vous indique également une estimation du temps supplémentaire que la fermeture d’une application vous fera gagner.

Et Android dans tout ça?

Oui, le système d’exploitation mobile de Google a l’avantage de proposer un tableau affichant la consommation des applications actives dans ses paramètres. Toutefois, on ne compare pas cette consommation avec la moyenne de l’ensemble des utilisateurs comme le propose Normal.

Malheureusement, nous ne savons pas pour le moment si Kuro Labs, l’entreprise derrière la version iOS de l’application, travaille sur une version Android.

Rien n’est parfait

Il va de soi que d’ajouter une autre application résiduelle en arrière-plan de votre iPhone est également susceptible de consommer plus d’énergie. La seule façon de véritablement savoir si le comportement de Normal sur votre appareil est normal serait de l’analyser à travers elle-même, ce qui est impossible pour l’instant.

Sans surprise, Oliner se veut rassurant. «Elle consomme incroyablement peu d’énergie. C’est essentiellement négligeable.»

Normal est offert depuis aujourd’hui dans l’App Store, au coût de 99¢.

  • http://macvip.ca François Auclair

    Magnifique outil ! Merci !!

  • Alain Dex

    Plutôt étrange de prendre le temps d’écrire un article et s’attarder à un système d’exploitation qui n’a que 12% des parts de marché…

    • Gumby

      Oui, mais il y a une pomme! Elle est belle! ;-)
      Combien d’énergie consomme l’application d’économie d’énergie? Oups, on a pas cette info… ;-)

    • http://popitre.com Pierre-Olivier Pitre

      Félicitations pour la pertinence de ton commentaire

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Vous avez raison. À partir de maintenant, nous ne parlerons que du plus gros vendeur de chaque catégorie d’appareil.