Hendo Hover, le premier hoverboard au monde

Tel que vu au cinéma

2014 semble officiellement être l’année du hoverboard alors que son concept refait surface, cette fois dans le cadre d’un projet Kickstarter. Réalité ou fiction?

Depuis que Marty McFly a emprunté le hoverboard d’une fillette dans le film Back to the Future Part II (en prenant soin de retirer son guidon), les geeks ont toujours rêvé du jour où ils pourraient flotter sur une planche à 10 cm du sol eux aussi.

Aujourd’hui, une startup californienne prétend avoir réussi à concevoir un prototype fonctionnel, et a lancé sa campagne de sociofinancement il y a quelques jours afin d’amasser les fonds nécessaires à la production de trousses de développement.

Concrètement, les porteurs de projet tentent d’amasser 250 000$ US et s’adressent surtout aux bidouilleurs qui souhaitent s’amuser avec sa trousse de développement.

Évidemment, ceux qui suivent l’actualité techno depuis un bon moment déjà se rappelleront de la société fictive HUVr et de sa vidéo faisant la promotion d’un «véritable» hoverboard qui a rapidement fait sensation en mars dernier. Le tout était une blague orchestrée par le studio de production Funny or Die.

Est-ce dire que le hoverboard ne pourra jamais devenir réalité? Pas nécessairement. Mais comme toute bonne campagne Kickstarter, il y a toujours une part de risque à investir dans un projet, surtout lorsque celui-ci semble sortir tout droit d’un film de science-fiction.

Concrètement, les porteurs de projet tentent d’amasser 250 000$ US et s’adressent surtout aux bidouilleurs qui souhaitent s’amuser avec sa trousse de développement.

Comment expliquer le phénomène?

Si vous avez déjà joué avec des aimants, vous avez certainement déjà ressenti à quel point deux pôles identiques se repoussent. On pourrait croire logiquement qu’en positionnant un aimant du bon côté sur une surface aimantée de même polarité, celui-ci pourrait flotter. Mais, comme l’explique la page du projet Kickstarter, le théorème d’Earnshaw a établi qu’il était impossible de maintenir un équilibre stable entre deux aimants.

La technologie développée par Hendo Hover (nommée Magnetic Field Architecture) est parvenu a contourner ce problème en tirant profit des courants de Foucault générés par le champ magnétique de ses modules afin de produire sur la surface un champ magnétique opposé qui permet à ceux-ci de flotter.

C’est technique, c’est scientifique, et ça s’appuie sur un phénomène bien réel découvert en 1851.

L’offre de Hendo Hover

La trousse de développement, nommée Whitebox, peut ainsi être à vous à partir d’une contribution de 299$ US, et sa livraison est prévue pour juillet 2015. Cette boîte comprend quatre petits modules pouvant flotter sur une surface conductrice.

Pour 50$ US supplémentaires, la Whitebox+ vient avec le matériel nécessaire pour contrôler la direction des modules par le biais d’une application mobile (Android et iOS). Hendo Hover estime qu’il est possible de s’amuser de 12 à 15 minutes avec ces modules flottant après avoir rechargé les piles pendant environ 2 heures.

hendohover

Finalement, pour 10 000$ US, vous obtenez l’un des 10 modèles du hoverboard de production. Toutefois, ce voli-volant (on fait ce que l’on peut pour traduire) ne peut flotter qu’à 2,5 cm d’une surface métallique lisse et son autonomie n’est que de 7 minutes.

Sommes-nous devant un projet de l’ampleur de l’Oculus Rift qui viendra accélérer le développement d’une planche flottante? L’avenir appartient aux rêveurs…

Le reste de l’argent récolté ira également à la construction de planchodromes (ou skateparks) spécialement conçus pour le hoverboard en question. Puisqu’il s’agit d’une initiative californienne, tout porte à croire que ce lieu sera construit en Californie. Prévoyez donc quelques vols vers Los Angeles si vous souhaitez réellement vous amuser avec votre dispendieux joujou.

Les promesses de Hendo Hover ne semblent donc pas être une lubie. Son équipe d’ingénieurs affirme un jour qu’elle pourra améliorer son prototype afin qu’il puisse flotter sur n’importe quelle surface, mais que c’est loin d’être gagné pour l’instant.

Sommes-nous devant un projet de l’ampleur de l’Oculus Rift qui viendra accélérer le développement d’une planche flottante? L’avenir appartient aux rêveurs…