Le Fire Phone d’Amazon est un échec

Affaires

Visiblement, Amazon s’est trompée en évaluant la demande lorsque l’entreprise a lancé la production de son premier téléphone intelligent.

Amazon a déposé cette semaine son bilan financier pour le troisième trimestre de l’année 2014. Résultat : l’entreprise a subi une perte d’exploitation de 544 millions de dollars US, soit plus de 20 fois la perte réalisée au cours de la même période l’an dernier. Elle est parvenue toutefois à augmenter ses revenus de 20% toujours par rapport à ce même trimestre en 2013, mais pas autant que ce que les analystes avaient anticipé.

Les dirigeants d’Amazon ont déclaré apprendre de leurs succès et de leurs échecs, et qu’ils seront très sélectifs sur les opportunités poursuivre à l’avenir.

Cette performance plutôt désastreuse est attribuable en partie au Fire Phone, largement éreinté par les critiques et les consommateurs. Amazon justifie une dépréciation de 170 millions de dollars US en lien avec la mise en marché de son premier téléphone intelligent, et la société se retrouve aujourd’hui avec un surplus d’inventaire d’une valeur de 83 millions de dollars US.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, les appareils qui dorment actuellement dans les entrepôts d’Amazon sont pratiquement déjà désuets. Rappelons que le téléphone est propulsé par le système sur puce Snapdragon 800 alors que le 805 devient graduellement la norme de ses concurrents, et qu’il est muni d’un modeste écran 720p.

Il va de soi que l’acquisition de Twitch par Amazon pour une somme évaluée à 1 milliard et les projets d’investissements de 2 milliards sur le marché indien de l’entreprise peuvent également avoir influencé ce bilan financier.

Lorsqu’interrogé au sujet de sa production de matériel électronique, les dirigeants de l’entreprise ont déclaré apprendre de leurs succès et de leurs échecs, et qu’ils seront très sélectifs sur les opportunités poursuivre à l’avenir.