L’industrie du jeu vidéo se dirige-t-elle vers une plateforme unique?

One Console Future

Exclusif

Est-ce utopique d’imaginer que les fabricants de consoles pourraient, un jour, laisser leurs utilisateurs jouer en harmonie sur une seule et même plateforme?

Depuis que l’on est enfant, on aime jouer avec ses amis. Que ce soit aux voleurs et aux policiers, à construire des châteaux de sable, des cabanes ou toutes autres projections du monde réel dans un autre virtuel, dans nos têtes ou sur nos machines numériques.

Malheureusement, le capitalisme est passé par là. En matière de jeux vidéo, nous devons désormais fatalement choisir les amis avec lesquels on veut jouer en fonction des consoles avec lesquelles ils s’amusent. Rien de plus triste que de jouer seul, non? Mais il ne faut pas désespérer, tout cela va peut-être finir un jour grâce à l’uniformisation des machines et surtout des systèmes d’exploitation qui les gèrent.

Microsoft est-elle sur la bonne voie?

La semaine dernière avait lieu une conférence de presse présentant la nouvelle approche de Microsoft concernant son nouveau système d’exploitation, Windows 10. Gratuite pour les propriétaires de Windows 7 et 8.11, la nouvelle version de l’OS sera compatible avec toutes les plateformes de Microsoft, de la tablette à la Xbox One en passant par les PC, portables ou non, et évidemment les téléphones cellulaires.

xbox

Cette uniformisation aura pour premier effet que les joueurs sur PC pourront enfin jouer contre ou avec des joueurs sur Xbox One. L’exploit avait déjà été tenté à l’époque de la Xbox 360 en 2007, avec le titre Shadowrun, qui permettait pour la première fois à des joueurs de consoles de jouer avec des joueurs sur PC.

Malheureusement, avec des prix élevés – tant pour l’abonnement que le jeu lui-même – et une expérience multijoueur déficiente, les ventes atteignirent à peine 162 000 copies, dont seulement 12 000 sur PC. Par conséquent, le projet fut rapidement mis de côté.

En plus de la possibilité de jouer ensemble, Windows 10 permettra aux joueurs de consoles et PC de diffuser leurs parties sur une autre machine compatible avec le nouveau système d’exploitation. Espérons désormais que l’offre de jeux profitant de cette nouvelle technologie sera suffisante pour la voir perdurer et s’installer définitivement comme une norme.

Des consoles qui ressemblent de plus en plus à des PC et vice-versa

Si l’on observe l’évolution des machines au travers des générations de consoles et de PC, on remarque que les deux plateformes convergent de plus en plus vers des structures similaires.

Si l’on observe l’évolution des machines au travers des générations de consoles et de PC, on remarque que les deux plateformes convergent de plus en plus vers des structures similaires. Tandis que les consoles nécessitent désormais que l’on installe et mette à jour des jeux en les authentifiant au travers de serveurs sécurisés, les PC rétrécissent et veulent se faire une place dans notre salon, notamment avec l’apparition des Steam Machines.

Complexification des consoles, simplification des PC et prédominance du fameux nuage sont autant de symptômes laissant croire que l’on se dirige inévitablement vers des machines qui ne seront plus que de simples terminaux de consommation.

Toutefois, l’objectif ici n’est malheureusement pas de permettre aux joueurs du monde entier de jouer ensemble, peu importe leur plateforme de prédilection, mais plutôt de forcer des passages obligés afin de mieux contrôler l’expérience, et surtout l’entrée de revenus.

Le nuage, passage obligé de l’industrie du jeu vidéo?

playstationnow

Comme dans n’importe quel modèle économique, plus il y a d’intermédiaires, plus il y a une perte de revenus pour le créateur d’un produit avant qu’il n’atteigne son client. Un des premiers objectifs des services infonuagiques est donc de contrôler davantage, tant la distribution d’un produit ou d’un service que l’expérience qu’il procure au consommateur final. La beauté de la chose est qu’elle pourrait voir naître une plateforme commune dématérialisée qui autoriserait enfin les joueurs, autrefois séparés par leur choix de manufacturier, à partager leurs expériences virtuelles.

C’est un peu ce que Microsoft essaie de faire avec Windows 10 et Sony de son côté avec son service PlayStation Now. Si toutes les machines d’une même entreprise peuvent déjà fonctionner de concert, c’est officiellement un pas dans la bonne direction…

Mais le chemin est encore long

Malheureusement, même si des services comme Steam permettent d’acheter un titre et d’en profiter sur différentes plateformes (Windows, Mac, Linux, PS3 et PS4), ces différentes versions ne peuvent pas encore techniquement se parler. La volonté des manufacturiers de mettre de l’avant une expérience plutôt que du matériel sera bientôt une réalité appliquée par tous. Rien de plus simple que de vendre des abonnements à vos serveurs et d’éviter ainsi tout le côté physique, lourd et coûteux.

Alors un peu de patience. Bientôt, vous n’aurez plus à choisir quelle machine vous achetez, mais plutôt à quel service vous décidez de vous abonner. Espérons alors que ces services pourront réellement se parler et qu’enfin tous les joueurs de la planète puissent être virtuellement réunis, pour le meilleur et pour le pire.

  1. La mise à niveau de Windows 10 sera offerte gratuitement aux détenteurs d’une licence Windows 7 ou 8.1 pendant une période d’un an seulement.