All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Project Fi : Le service cellulaire de Google devient réalité (et les tarifs sont incroyables)

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Après des mois de rumeurs et une confirmation de la part de l'entreprise, Google devient officiellement aujourd'hui un opérateur mobile.

Puisque l’entreprise ne possède pas de fréquences ni l’infrastructure nécessaire pour déployer un tel service, il est important de souligner que Google devient plus précisément un opérateur de téléphonie mobile virtuel (ou MVNO). Autrement dit, l’entreprise sous-traitera les réseaux de Sprint et T-Mobile afin d’assurer son nouveau service. Nous en avons d’ailleurs déjà parlé lorsque l’entreprise a confirmé ses intentions en mars dernier.

Afin de mieux rivaliser avec les plus importants fournisseurs de services mobiles aux États-Unis, en l’occurence AT&T et Verizon, l’offre de Project Fi se distingue par le fait qu’elle sera facturée selon la consommation de l’utilisateur

Vous payez pour ce que vous utilisez

Le forfait de base de Fi est fixé à 20$ US par mois. Pour ce prix, vous avez accès à un nombre illimité d’appels et de textos.

Si vous aviez prévu consommer 3 Go, mais qu’en réalité vous n’avez consommer que 2,4 Go, 6$ US seront crédités à votre compte.

S’ajoute ensuite les données. Pour 10$ US, Google vous donne droit à 1 Go. Par conséquent, si vous comptez utiliser 3 Go par mois, 30$ US viennent s’ajouter au montant de base de 20$ US. Le réseau employé s’ajustera selon votre environnement. Il passera du LTE au Wi-Fi au 3G selon le contexte dans lequel vous vous trouvez.

Le plus beau dans l’offre de Google? Vous ne payez pas pour les données que vous n’utilisez pas. Ainsi, si vous aviez prévu consommer 3 Go, mais qu’en réalité vous n’avez consommer que 2,4 Go, 6$ US seront crédités à votre compte.

Encore plus ridiculement incroyable, votre forfait de données fonctionnera dans plus de 120 pays, et ce, au même tarif. Toutefois, la vitesse de transmission à l’extérieur des États-Unis est limitée à 256 kbit/s, soit l’équivalent du 3G. Les appels effectués à l’étranger seront facturés à 20¢ la minute, et les textos demeurent illimités.

Où est l’attrape?

Outre le fait que cette offre n’est disponible qu’aux États-Unis, et sous invitation seulement, elle est également réservée qu’aux détenteurs de Nexus 6. Pourquoi?

Les entrailles du Nexus 6 (Image : Google).
Les entrailles du Nexus 6 (Image : Google).

«Le Nexus 6 fonctionne avec notre carte SIM qui vous permet d’accéder à plusieurs réseaux et qui est dotée d’un gestionnaire de fréquences dernier cri pouvant employer divers types de réseaux.»

Maintenant, ça donne le goût de changer de téléphone.

Les dernières nouvelles

Cryptomonnaies : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Cryptomonnaies : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Branchez-vous -
EMUI 10 : les 35 smartphones compatibles

EMUI 10 : les 35 smartphones compatibles

Branchez-vous -
Faille sur Windows 10 : 800 millions de personnes touchées

Faille sur Windows 10 : 800 millions de personnes touchées

Branchez-vous -

Plus d'actualités

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

Branchez-vous -
Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Matthieu Carlier -
Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Branchez-vous -

Populaires

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous -
Mozilla : Firefox va changer de nom

Mozilla : Firefox va changer de nom

Branchez-vous -
Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Branchez-vous -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .