L’incroyable iniquité de la fortune des hommes et des femmes en technologie

Infographie

On peut faire beaucoup d’argent lorsqu’on dirige une entreprise liée aux nouvelles technologies. Beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent. Mais malheureusement, cette affirmation diffère selon le sexe de l’entrepreneur en question.

C’est le constat que font aujourd’hui les journalistes Madeline Stone et Skye Gould du Business Insider. En compilant les données du cabinet Wealth-X et de la liste des milliardaires du magazine Forbes, elles ont produit l’infographie suivante, qui met l’accent sur les valeurs nettes respectives des hommes et des femmes les plus riches de l’industrie.

Lorsque l’on compare les actifs de la femme la plus riche avec ceux de l’homme le moins riche de ce palmarès, l’écart de la fortune de Meg Whitman et de Larry Page est de 28,4 milliards de dollars US (en faveur de monsieur, bien entendu).

bi_graphics_menwomenintech

Visiblement, il y a encore beaucoup de chemin à faire avant que les femmes puissent avoir droit à leur juste part. Encore faut-il qu’elles aient la possibilité d’accéder aux postes les plus convoités des plus importantes entreprises ci-dessus.

  • David

    Bonjour,

    Vous constaterez que l’ensemble des Messieurs dans votre article sont les propriétaires-fondateurs de leur entreprise… Tandis que les Mesdames, elles sont des employés. Il est tout a fait normal que leur fortune soit plus élevé…

    • Steve Rodrigue

      C’est exactement ce que j’allais dire… Si on remplaçait les femmes par des hommes qui sont des CEO seulement (et non fondateurs), on aurait le même genre de disparité.

      Il faut s’attarder au problème à plus bas niveau. À titre équivalent, les salaires devraient être équivalents.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Ne devrait-on pas se demander pourquoi les femmes n’ont pas été en mesure également de fonder leurs propres entreprises? Vous pensez vraiment que c’est par manque d’ambition? Allons…

      • Steve Rodrigue

        Très bonne question!

        Il y a quelques exemples de femmes qui ont fait de belles startup #geek, mais pas assez.

        Je pense, entre autre, à Limor Fried qui a fondée Adafruit: https://www.adafruit.com/

        Je suis positif et je pense qu’à l’avenir, on verra de plus en plus de femme à la tête d’entreprises technos.

    • Serge

      Je suis entièrement d’accord. Il est impossible de comparer, par exemple, Bill Gates à Meg whitman qui n’a été que PDG de 2 entreprises et qui ne fais qu’administrer. Comparez des non-fondateurs PDG et CEO et vous allez arriver dans le même range… la fortune de Tim Cook qui n’est que CEO et non fondateur est estimée à 800 millions de dollars… et on parle d’une entreprise nettement plus importante que HP. Maintenant, M. LaSalle amène un point par contre. Et la ca va surement paraitre sexiste, mais je vous demande de considérer ce qui suit en tant que discussion argumentaire et non en tant que « ce gars là est fermé et c’est un cave », please.

      Je pense que les femmes sont de très bonnes gestionnaires, et ca c’est sans aucun doute. j’aurais 100 fois plus confiance de confier les chiffres de mon entreprise à une femme. Je pense également que les femmes font des communicatrice incroyables (il est prouvé scientifiquement qu’une femme peut percevoir une émotion en 10 milliseconde et s’adapter à cette émotions presque aussi rapidement, alors qu’un homme n’aura jamais perçu quoi que ce soit).

      Par contre, je crois que l’innovation est plus du domaine masculin de par le fait qu’il a un esprit plus tordu. Le fait de briser, contourner les règles est le propre du genre masculin. Or pour innover, il faut pouvoir sortir du carcans établis. Et encore là, ce ne sont pas tous les hommes qui ont cette aptitude. Je ne dis pas là qu’une femme n’est pas bonne pour faire ca, ce que je veux dire c’est que la proportion de femmes ayant cette aptitude est plus faible.

      Le domaine technologique paie à l’innovation et non à la copie. Une nouvelle idée se fera acheter à coup de milliards, alors que les copies sont oubliées.

      Voici un exemple :
      Marisa Mayer au sein de Yahoo (anciennement de google). Qu’a-t-elle fait? acheter des petites compagnies innovantes pour les fermer. Brasser des chiffres avec l’achat d’action de compagnies « on-the-rise » comme Alibaba. Bref, du brassage de chiffres. Mais qu’est-ce qu’elle a apporté à Yahoo en terme d’innovation a part un nouveau Logo qui ressemble à l’ancien? rien. nada. Meg Whitman chez HP depuis fin 2011, qu’a-t-elle apporté a part du brassage de chiffre pour contrer la baisse de ventes des PC? rien, nada.

      Mon point de vue sur le sujet c’est qu’on devrait donner la direction des entreprises aux femmes mais laisser les département d’innovation aux hommes.

  • http://donttypegoogleintogoogle.tumblr.com/ Khalid Nadir

    le probleme de ce genre d’etudes c’est qu’elles s’intéressent a une poignée d’individus, parler d’inégalité homme femme pour 20 personnes, alors qu’on est 7 milliards sur terre, c’est complètement dingue, de plus oui, les hommes dans le tas sont souvent les fondateurs

    de plus parler d’équité quand des gens ont autant d’argent, c’est faire vraiment du mal a la notion d’équité, j’ai plutôt l’impression que pour le coup, le fait que les femmes gagnent moins dans ce cas, a plutôt tendance a révéler une normalité des salaires, et de prouver que l’égalité salariale est une réalité pour les personnes hommes et femmes qui atteignent des hautes fonctions.

    le fait que ces hommes la ont bcp d’argent c’est qu’ils sont fondateur et actionnaires majoritaires,

    pour aller plus loin ont pourrait dire qu’il y’a une inégalité homme femme quand il s’agit de la sphère de la spéculation boursière.
    Mais encore une fois la spéculation boursière intéresse une poignée d’individu, d’autant plus quand il s’agit de ces sommes qui dépassent l’entendement.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      D’abord, l’iniquité ou l’inégalité entre les hommes et les femmes au niveau salarial est malheureusement encore une réalité aujourd’hui. Évidemment que cette infographie se concentre sur une infime partie, non seulement des travailleurs, mais des entrepreneurs du secteur techno. N’empêche, le contraste de l’écart entre les richesses de ces personnes est hallucinant.

      Enfin, comme je le souligne à la fin de mon article, plusieurs des candidats présentés n’ont effectivement pas les mêmes «origines» entrepreneuriales. Beaucoup de ces hommes ont fondé leur propre entreprise, ce qui n’est pas le cas des femmes présentes au tableau. Mais devant ce constat, on est en droit de se demander si le fait que les femmes soient perçues par le milieu comme «inadéquates» (un point de vue que je ne partage pas, dois-je le souligner) n’a pas justement eu un impact sur le fait qu’elles ne semblent pas avoir fondé autant d’entreprises que les hommes.

      • http://donttypegoogleintogoogle.tumblr.com/ Khalid Nadir

        Ce que je sous entends aussi, c’est que peut être que le fait que les femmes gagnent bien moins que les hommes, comme vous le dites, d’une poignée d’individus dans un secteur bien precis, a mes yeux, cela montre une plus grande équité,

        c’est femmes la ont des salaires qui correspondent a leur fonction, au vu des bénéfices des entreprises dans lesquelles elle travaillent, le salaire de marissa mayer par rapport a sa fonction dans une entreprise en « declin » comme yahoo me parait pour le coup normal.

        c’est celui des hommes qui me parait hors propos, mais comme il n’est pas du tout representatif de la societé, en tout cas d’ou je suis, la belgique, c’est finalement un détail.

        De plus le salaire ici, il me semble, par exemple pour jeff bezos est relatif a ses actions, je crois que c’est deja une grosse erreur de confondre « salaire » issu de l’actionnariat, et un salaire d’employé.

        j’avoue ne pas vraiment m’interesser a la question, mais il me semble que dans les postes a hautes responsabilités, les salaires deviennent plutot semblables, il y’a peut etre plus d’homme que de femmes, mais c’est un autre debat.

        Dans les fonctions les plus « basses » il y’a une plus forte inegalité, cela reste vrai, mais entre un salaire moyen (en belgique) de 35000 euro brut et un salaire de 30000000 ou de 410000000 bon, il ne faut pas se tromper de combat.

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Attention, Yahoo a décliné par rapport au Yahoo du début du siècle, mais l’entreprise n’est pas en déclin : sa valeur a plus que doublé depuis l’arrivée de Mayer. Il ne faut pas laisser notre perception de Yahoo comme étant uniquement un portail web venir influencé la façon dont on qualifie l’entreprise. ;)

          Cette infographie aurait pu être plus juste en comparant uniquement les salaires, mais le problème avec une telle analyse, c’est qu’on se retrouve avec des salaires symboliques à 1$ comme celui de Zuckerberg.

          Bref, l’iniquité existe encore en 2015 aux États-Unis et au Canada (j’ignore bien entendu quelle est la situation en Belgique). Elle semble plus prononcée lorsqu’on observe les hautes fonctions, une portion avec moins de roulement et moins de postes qui, par conséquent, semble changer moins rapidement. Ce n’est pas parce que l’écart du salaire des hommes et des femmes qui occupent des fonctions «plus accessibles» est moins grand que la question de l’équité salariale est réglée pour autant.

          • http://donttypegoogleintogoogle.tumblr.com/ Khalid Nadir

            Le problème de l’inégalité salariale en tout cas en Belgique/Europe, c’est qu’elle est calculé en faisant une moyenne,

            logiquement a fonction égale dans la même entreprise, comme le salaire est calculé selon les diplômes, l’ancienneté et selon des conventions, c’est souvent rare de trouver des écarts forts, surtout qu’en Belgique dans presque chaque entreprise il y’a des syndicalistes censés veiller a ça,

            mais le problème vient que les femmes sont plus touchées, car elles font souvent des boulots a temps partiel, en tout cas elles peuvent avoir moins d’heures ou accumuler les jobs interim, du coup a fonction égale, elles peuvent gagner moins, puisque la dénomination de leur métier devient différente.

            mais en Belgique, il y’a surtout un problème d’emploi, chez les jeunes en particulier, nous n’avons pas le plein emploi, ce qui n’est pas le cas au canada, il me semble.