Skynet chez les espions

Hasta la vista, baby

Exclusif
Liste de tags

On apprenait récemment que la NSA, l’agence d’espionnage américaine ultra creepy, a baptisé l’un de ses programmes de surveillance Skynet. Comme dans vous-savez-quoi. Mais quels autres projets malencontreusement nommés nous cache-t-on toujours?

Bon, là, ça va faire. Que la National Security Agency espionne nos moindres faits et gestes, c’est une chose. Mais est-ce qu’ils sont obligés de nous troller en plus?

On se demande quelles autres technologies secrètes portent des noms qui démontreraient, si on venait à les connaître, une fâcheuse méconnaissance des conséquences de la nomenclature.

Figurez-vous que le controversé programme de collecte de métadonnées de la NSA, qui est supposé permettre de localiser des terroristes en analysant la durée, la destination et le point d’origine géographique de millions d’appels téléphoniques, s’appelle Skynet.

On imagine la réunion où cette décision-là s’est prise :

  • Eille, boss, j’ai une super idée! Tsé, notre nouveau système qui sait tout sur ce que tout le monde fait, on pourrait lui donner le même nom que le réseau génocidaire dans Terminator! Qu’est-ce que vous en pensez?
  • Ah, ouais! Skynet, ça va inspirer confiance quand on va envoyer nos avions-robots terminater des méchants sans prévenir personne. Vendu!

Vous me direz : «Oui, mais ce n’est pas grave. La NSA, c’est américain, et la collecte massive de données a été déclarée illégale par un juge youhesse la semaine passée!»

Raison de plus pour se méfier. Avec l’adoption du projet de loi C-51 par le gouvernement conservateur, la NSA doit être sur le point de demander l’asile politique au Canada. Dans tous les sens de l’expression «asile politique».

Mais ce n’est pas tout. Nous, chez Branchez-vous, on se demande quelles autres technologies secrètes portent des noms qui démontreraient, si on venait à les connaître, une fâcheuse méconnaissance des conséquences de la nomenclature. Voici quelques cas hautement hypothétiques mais qui justifient quand même que l’on tremble collectivement dans nos culottes.

L’assistant numérique GLaDOS

glados_

Afin de répondre à Siri d’Apple et à Cortana de Microsoft, une compagnie dans la dèche (appelons-là FlackFerry pour protéger ce qui reste de sa réputation) investit des milliards dans le développement de GLaDOS, un assistant numérique dont le correcteur automatique remplace «Bonjour» par «Va te faire foutre, connard!» et qui falsifie les indications GPS pour encourager l’utilisateur à plonger dans un ravin à la moindre occasion.

Prédiction : le projet n’arrivera pas à sauver la compagnie, parce qu’en fin de compte les comportements de GLaDOS ne sont pas tellement différents de ceux de ses compétiteurs directs.

Le robot ménager Cylon

cylon

Le Roomba, c’est tellement 2010. Disponible en deux modèles, le chromé et l’anthropomorphique, le robot ménager Cylon sort les poubelles, extermine les visiteurs indésirables et remplit drôlement bien une petite robe rouge à jupe courte, jusqu’à ce qu’un léger défaut de programmation n’entraîne une rébellion meurtrière après laquelle le Cylon ne sert plus qu’à préparer d’excellentes rôties. #FrakkingToaster

La bague intelligente iSauron

eyeofsauron

Si une montre intelligente prend trop de place à votre goût, attendez la prochaine génération de technologie vestimentaire d’Apple : la bague intelligente iSauron dotée d’un écran de 0,1 mm de diagonale et d’une connectivité Bluetooth unidirectionnelle ultra puissante qui lui permet de contrôler votre iPhone, votre iPad, votre iBagnole, votre voisin de palier, etc.

Attention : la bague iSauron résiste à l’eau indéfiniment, mais elle semble avoir du mal à tolérer la chaleur extrême.

Le sirop contre la toux White Walker

whitewalker_

Que vous soyez victime d’un petit rhume ou d’une grave infection de Grayscale qui vous a entraîné à l’article de la mort (ou même pire), cette potion miracle vous remettra sur pieds en un rien de temps. Le sirop White Walker est aussi très efficace pour la perte de poids, surtout si votre embonpoint se situe au niveau de bras ou de jambes dont vous n’avez plus besoin, et il procure une agréable sensation de chaleur intérieure, peu importe la rigueur de l’hiver de dix ans qui s’en vient.

Le filtre à air Darth Vader

darthvader

Finies les particules en suspension, les pollens et les allergènes de toutes sortes : avec le filtre à air Darth Vader, vous ne respirerez plus que du bon oxygène pur à 100%. De quoi retrouver toutes vos forces.

Attention : certains usagers ont rapportéque le bruit de l’appareil pouvait, à l’occasion, rendre son porteur agressif.

Prendriez-vous le risque d’acheter un de ces produits?

  • CharleyGervais

    Je m’attendais à un article très détaillé sur le Skynet de la NSA mais j’ai ri tout le long de l’article (ou presque) avec les idées de machine de FDL. Très bon article!

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Non pas que l’importance du sujet soit capitale (car elle l’est), mais chaque fois que nous traitons en long et en large de la cybersurveillance au Canada ou aux États-Unis, les lecteurs ne sont pas au rendez-vous. Nous ne lâcherons pas le morceau, mais quand FDL m’a proposé quelque chose de plus drôle, j’ai sauté sur l’occasion. ;)

      • CharleyGervais

        C’est une très bonne idée et très bien amené!

  • Gumby

    Il y a un voisin près de chez moi qui a nommé son réseau Wifi: Skynet Global Defense Network
    Le plus amusant, c’est qu’il n’y a pas de mot de passe.. >:D

    (S’il se reconnait et lit mon message, je le salut!)