Android M : un dessert plus raffiné?

Premières impressions

Exclusif

Voici mes impressions d’Android M après l’avoir utilisé pendant un peu moins de deux mois.

Encore une fois cette année, Google donne la chance aux développeurs et geeks comme moi d’installer une version de développement d’Android. Mais, contrairement à l’année dernière, je ne retournerai pas à Lollipop. Qu’est-ce qui vous attend dans la prochaine version de la plateforme mobile développée par Google?

Les ingrédients restent les mêmes

Android M ressemble plus à une itération qu’à une réinvention. Ça se remarque dès la prise en main, Lollipop et M se confondent assez facilement.

Lollipop a été une grosse bouchée à avaler, ses multiples mises à jour et les problèmes rencontrés par des utilisateurs l’ont confirmé. Cette année, Android M ressemble plus à une itération qu’à une réinvention : on raffine une recette. Ça se remarque dès la première prise en main, Lollipop et M se confondent assez facilement. On a droit au même material design et l’interface est presque inchangée.

Cette version de développement s’avère assez stable. Attention, il y a tout de même des accrocs, et je mentirais si je vous disais que mon appareil ou des applications n’ont pas planté au cours de mon utilisation. J’aime mieux ces plantages occasionnels aux problèmes de fuite de mémoire (memory leak) qu’on a pu rencontrer avec Lollipop. Les applications que j’ai installées, y compris des jeux, ont toutes fonctionné.

Google mettra à jour cette version de développement environ une fois par mois d’ici son lancement cet automne. De quoi réjouir les développeurs qui devaient auparavant travailler à l’aveugle pour les futures versions Android. Le M Developer Preview 2 est d’ailleurs en ligne depuis quelques jours.

Le souci du détail

Parlons des raffinements. Les atroces contrôles de volume de Lollipop ont été remplacés par une interface claire qui donne accès à tous les volumes au même endroit. La liste des Widgets est maintenant regroupée par application. Le dossier d’applications défile maintenant verticalement et regroupe les 4 applications les plus fréquemment utilisées tout en haut pour un accès rapide. Sur l’écran de verrouillage, la police de caractères est plus charnue, l’heure et la date sont ainsi plus lisibles. Rien d’impressionnant, vous direz? Probablement. Mais c’est aussi un signe de maturité.

L'ajustement des volumes de la sonnerie des appels, de l'audio en général et des alertes est facilement accessible.

L’ajustement des volumes de la sonnerie des appels, de l’audio en général et des alertes est facilement accessible.

Ce qui a beaucoup gagné en simplicité est la gestion des Interruptions prioritaires, qui a été renommée tout simplement Ne pas déranger. Alléluia! C’est maintenant facile à comprendre. On retrouve les mêmes options que sous Lollipop : désactivation des sonneries ou notifications selon les heures, nos rendez-vous à l’agenda ainsi que la gestion des notifications par contacts favoris. Le mode Ne pas déranger peut aussi être mis en fonction par les raccourcis du système. Cette réorganisation rend le service plus accessible.

Votre sécurité et votre vie privée

Pour faire taire les critiques et pour permettre aux utilisateurs de faire des choix plus éclairés, la gestion des permissions a complètement été revue dans cette version. Les applications conçues pour M demanderont les permissions à l’usage et non lors de l’installation. On peut aussi restreindre manuellement les permissions. Le modèle ressemble à celui de Apple.

androidmapp02androidmapp03androidmapp01

Le Smart Lock (verrouillage intelligent) sera aussi rehaussé par la prise en charge native des lecteurs d’empreintes digitales. Ceci s’ajoutera aux diverses sources possibles d’authentification : accessoires Bluetooth, la localisation GPS, la reconnaissance faciale ou vocale et la détection de mouvement. Bref, Android a plus d’un tour dans son sac pour savoir qui est devant l’appareil et si ce dernier est dans un lieu ou contexte de confiance.

La course à l’autonomie

On promet de nettes améliorations d’autonomie avec l’introduction du mode Doze (sommeiller). Ce mode d’opération va détecter lorsque l’appareil n’est pas en usage depuis un moment et va désactiver du matériel et suspendre des processus. Ça ne sera que d’exceptionnelles applications qui pourront éviter de se faire ainsi «endormir». Sur mon pauvre Nexus 5 (abusé), je n’ai pas remarqué si ce mode avait un effet réel sur l’autonomie. L’effort reste louable et Google a affirmé lors du Google I/O 2015 avoir doublé l’autonomie en mode veille sur la tablette Nexus 9.

Quelques mots sur le matériel

Les fonctionnalités avancées pour les appareils photo sont de plus en plus mises de l’avant. Elles peuvent être utilisées en mode RAW, il y a d’ailleurs déjà plusieurs applications sur le Play Store qui tirent avantage de ces fonctions avancées. Ça vaut la peine d’y jeter un oeil si vous êtes un photographe amateur ou professionnel.

Après avoir presque abandonné les cartes mémoire externes, elles font un retour en force. Le système d’exploitation pourra «adopter» une carte Micro SD. Se faisant, la carte sera cryptée et sera utilisée comme si c’était une mémoire interne. Elle ne servira pas seulement à stocker de la musique et des images, elle pourra accueillir jeux et applications. Ce retour en arrière, vise clairement les marchés émergents où le coût des appareils doit rester minimal.

Le paiement mobile, ça vient ou pas?

Même si c’est en novembre 2010 que Google a dévoilé le premier appareil Nexus avec la technologie NFC, le paiement sous Android (et autres plateformes mobiles) ne s’est pas encore démocratisé. Google a essayé d’imposer son service Wallet sans grand succès et avec un déploiement limité.

androidpay

Pour se reprendre, Google ouvre le paiement mobile en l’intégrant à la plateforme sous le nom Android Pay. En dissociant son nom et en offrant tous les outils aux développeurs, Google veut que les grands joueurs adoptent Android Pay dans leurs propres applications. Avec les pressions mises sur le marché par Apple Pay, on peut espérer qu’on verra cette méthode de paiement prendre son envol. Mais, l’inertie et la réticence des institutions financières vont peut-être nous faire encore attendre quelques années avant que notre téléphone se transforme vraiment en porte-monnaie.

Now on Tap : l’informatique contextuelle à son meilleur

Now on Tap ne va pas continuellement suivre vos faits et gestes, c’est seulement lorsque vous invoquerez une recherche qu’elle s’effectuera.

Le glaçage sur le nouveau dessert, c’est Now on Tap. Ce sera toute la puissance de recherche de Google dans toutes les applications Android. Par une longue pression sur le bouton d’accueil ou par activation vocale, Now on Tap va lancer une recherche qui prendra en contexte l’application en cours d’utilisation. Vous échangez des textos avec un ami au sujet d’un restaurant, Now on Tap vous suggérera de faire une réservation dans OpenTable, vous affichera sa note sur Yelp et indiquera les étapes à suivre pour vous y rendre. Vous écoutez une chanson et cherchez à connaître l’âge du chanteur? Demandez simplement : «Ok Google, quel âge a ce chanteur?»

N’ayez pas peur, cet outil de Google ne va pas continuellement suivre vos faits et gestes, c’est seulement lorsque vous invoquerez une recherche qu’elle s’effectuera. Le système d’exploitation va envoyer de l’information à Now on Tap : le texte à l’écran, l’application en cours d’utilisation, la chanson actuelle, la position GPS, etc. Ces données permettront aux superordinateurs de Google de comprendre le contexte dans lequel vous êtes et de vous présenter de l’information et des actions pertinentes.

Cette fonctionnalité risque d’être un killer app pour Android. Parce qu’il sera impossible pour Google d’émuler ce service sous iOS ou Windows. Apple ne laissera jamais Google (ou un autre) avoir accès à autant d’information et Microsoft va se garder cette occasion pour Cortana. C’est de bonne guerre!

Google ne cache plus ses ambitions de personnaliser ses résultats de recherche. Now on Tap est un pas de plus vers cette personnalisation.

Est-ce que M va avoir bon goût?

Oui. Il n’y a aucune raison que M déçoive. C’est certain que ceux qui s’attendaient à un renouveau complet vont rechigner, mais Google n’est plus dans la course au meilleur système mobile. Android n’a rien à envier à iOS en terme de capacité et de fonctionnalités. Google sait que la fondation sur laquelle elle veut déployer ses services pour le prochain milliard d’utilisateurs doit être solide, stable, fiable et pleine de potentiel. Android M, c’est ça.

  • Gumby

    J’ai beaucoup apprécié cet article! J’ai bien hâte à sa sortie, bien que Lollipop fonctionne plutôt bien de mon côté heureusement depuis que j’ai la version 5.1. Merci beaucoup.

    • http://Rhialto.com/ Rhialto

      Eh bien je suis justement en dilemme… 5.1 est disponible depuis 2 jours et j’hésite car ce n’est pas 5.1.1 et le memory leak me fait peur. Je me demande donc si je vais rester avec 4.4.4 jusqu’à ce que M arrive.

      • Gumby

        Le memory leak était surtout une affaire de 5.0.x et fut corrigé de mon côté avec le 5.1. J’ai lu aussi qu’il y aurait encore quelques personnes avec certains smartphones qui auraient des problèmes mais il semble ne pas être une majorité car je ne trouve que difficilement de l’info sur le sujet…

        Le 5.1.1 est surtout pour un problème de caméra de ce que j’ai pu lire, mais ça ne me concerne peut-être pas car je n’ai pas ce problème alors je ne rush pas pour la version 5.1.1 qui ne viendra peut-être pas si ça ne concerne pas mon modèle…

      • Steve Rodrigue

        Ce fameux problème de memory leak est effectivement difficile à cerner. Sur mon Nexus 5, malgré Android 5.1.1, il m’arrivait d’avoir du lag inexplicable, mais les problèmes de mémoire semblaient moins présents. Sous Android M Dev. Preview 2, j’ai vraiment une bonne fluidité et je ne pas remarqué de problème de mémoire.

  • Nuwave

    Moi se qui machalle un peu est encore que ceux qui ont des nexus pourront se le procurer des la sortit mais les autres devra attendre… cest normal aller vous me dire cependant quand on doit attendre pratiquement 1 an avec samsung ou plutot plus cela est moins interressant

    • Jessy

      Faut arrêter d’acheter Samsung ^^

    • Steve Rodrigue

      C’est, malheureusement, une situation difficile à expliquer dans certains cas. Dans un sens, Google (et les Nexus) n’ont pas vraiment le choix d’être les premiers appareils à jour. Les appareils Nexus servent de plate-forme de développement à Android.

      La flexibilité d’Android permet aux fabricants de faire beaucoup de personnalisation, mais en contre-partie, ça complexifie les mises-à-jour: plus de code à valider/corriger avant de déployer une mise-à-jour. Par contre, depuis l’année dernière Google ouvre plus son processus de développement, ce qui devrait aider les manufacturiers à accélérer les mises-à-jours. Dans les faits, ça n’est pas toujours ce qui arrive.

      La manufacturier le plus discipliné, c’est Motorola et même eux peuvent prendre un bon moment avant de mettre à jour leurs appareils. Chez Samsung, malgré une attente, les téléphones phares sont tous mis à jour.

      Pour mitiger, je peux dire que depuis Android 4.4, le système est très complet et mature. Même si un appareil ne roule pas sous Android 5.1.1 aujourd’hui, il n’est pas mauvais. On est loin de l’époque où les sauts de version de Android étaient presque nécessaire parce qu’il y avait beaucoup de nouveautés à chaque fois.

  • Nuwave

    Que tu veulles ou pas ya des gens qui achette cest telephonne je suis tout a fait daccord avec toi que le nexus est superrieur sauf que ce que je trouve plate dandroid cest que tout les fabriquan veuille mettre leur couche a la touch wizz plutot que davoir un os universsel… prenez par example windows pourquoi il sagit d’un systeme d’exploitation que jpeux installer sur nimporte quelle pc peut importe sa marque et que sur android on doit toujours attendre une eterniter avant que sa sort… cest comme si on dirrait que windows 10 serait seulement installable sur les surface les 2 premiere anné de sortit et apres les autre pc…apres que les compagnie est installer leur pub et poubelle de logiciel dans une image préfait non mais yen a mare d’android pour cest raison

    • Gumby

      Nexus n’est pas supérieur. C’est la « marque maison » de Google, bien que ce soit en fait des produits Samsung, LG, HTC et autres dont Google a apposé son étiquette. Google a le beau jeu pour ses produits Nexus; Ils travaillent sur leurs appareils avec leurs OS, et lorsque c’est prêt, ils l’annoncent, distribuent aux fabricants, et poussent la mise à jour sur leurs appareils. Les fabricants de leurs côté doivent alors commencer le boulot d’adapter leurs appareils à cette nouvelle version, en commençant par les pilotes, leurs applications, la surcouche, et là ils commencent les essais et résoudre les bugs avant le lancement au publique qui peut prendre du temps évidemment. Prend par exemple l’application photo de ton Samsung: Elle est beaucoup plus complète et exploite au maximum les possibilités de la caméra fournis de ton appareil contrairement à la version Google qui est beaucoup plus vanille. Il faut cependant du temps pour tout bien adapter à la nouvelle version, et personne ne veut d’une version instable.

      Pour ce qui est des téléphones Windows, va, mais ne revient pas te plaindre. :D

      PS: Tu as toujours l’option de Cyanogenmod. Ils utilisent la source du dernier release d’Android. C’est beaucoup moins vanille que la version de Google, mais ça ne pourra pas exploiter au maximum les fonctions de ton appareil bien que ça s’en rapproche de beaucoup plus.

  • http://kairos-creations.fr/ Jonathan

    Merci pour cet article bien complet qui donne envie. Lollipop a été une sacré revolution tant graphique qu’ergonomique du coup il ne fallait pas tout changer cette année. Je pense que Google a encore fait du bon travail et il me tarde de tester Now On Tap.

    Éventuellement Android Pay mais je pense que je peux toujours attendre…

    • Steve Rodrigue

      Now On Tap est très prometteur, c’est une suite logique de Google Now. Moi aussi, j’ai vraiment hâte qu’ils l’activent. Peut-être dans la prochaine version du Dev. Preview, c’est à suivre.

      • http://kairos-creations.fr/ Jonathan

        Complétement d’accord. Le coté ultra réactif de Now est impressionnant. Tu es sous DP ?

        • Steve Rodrigue

          Bien sûr, c’est pourquoi j’ai pu écrire cet article avec mon expérience personnelle.

          • http://kairos-creations.fr/ Jonathan

            Donc tu nous fera une review de Now On Tap une fois disponible ? Ca serait très interessant

          • Steve Rodrigue

            Probablement, je pourrai faire une présentation et surtout l’essayer en français. On se souvient que Google Now a d’abord été presque exclusivement anglais.

            J’espère que Now On Tap sera aussi efficace en français qu’en anglais.

          • http://kairos-creations.fr/ Jonathan

            Ok je serais présent si jamais cette présentation est fait. Maintenant la question de l’efficacité en Francais se pose. Il parait que Now est bien meilleur en VO

          • Steve Rodrigue

            C’est de moins en moins vrai. La plupart des cartes de Google Now sont maintenant disponibles en français. Ce qui est encore un peu à la traîne, c’est la recherche vocale avancée. En anglais, l’interprétation du langage naturel est plus permissif qu’en français.

            Je n’ose pas imaginer tout le travail d’adaptation des services comme Google Now et Google Voice Search aux langues étrangères. La sémantique de chaque langue est différente. Ça n’est pas seulement une question de traduction d’interface, c’est tout un travail de reconstruction d’algorithmes et de compréhension des spécificités de chaque langue.