La fois où Satoru Iwata était l’invité de GameCenter CX

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Curieux de voir le regretté Satoru Iwata, alors président de Nintendo, tenter de réussir un défi mettant en vedette Balloon Fight, originalement programmé par celui-ci? Par ici…

Si la mode des jeux rétro en Occident gagne en popularité ces dernières années, elle a frappé le Japon aussi tôt qu’en 2003, alors qu’une nouvelle émission prenait d’assaut les ondes de Fuji TV : GameCenter CX.

L’émission propose une formule plutôt particulière et non conventionnelle. À mi-chemin entre la fiction et la réalité, elle met en vedette l’humoriste Shinya Arino, qui y tient le rôle d’un employé de GameCenter CX, une entreprise fictive dont la tâche de sa main d’œuvre est de compléter des jeux rétro (aussi bizarre que ça puisse paraître).

Par conséquent, Arino est «lui-même» à l’écran, puisque ses réactions sont légitimes et ses répliques sont improvisées au fur et à mesure qu’il tente de passer à travers les défis imposés par les jeux à terminer. Mais son personnage doit composer avec les exigences de son employeur, et risque d’être rétrogradé au sein de GameCenter CX s’il manifeste trop d’incompétence.

Arino est-il doué? Au contraire. Heureusement pour lui, son employeur est plutôt indulgent, et il peut compter sur le soutien de ses assistants qui sont des as de la manette.

Voilà qu’entre en scène Satoru Iwata, disparu le 12 juillet dernier des suites d’une tumeur biliaire à l’âge de 55 ans. L’homme, qui rappelons-le était président de Nintendo, entreprise incontournable lorsqu’il est question de jeux vidéo, a accepté de participer à l’émission en 2013.

Reprenant le concept des capsules Iwata Asks, le numéro un de l’une des plus importantes entreprises de l’industrie, a alors interviewé Arino, afin d’en apprendre davantage sur le comédien derrière le personnage.

Puisque Arino a la réputation d’être fondamentalement mauvais aux jeux vidéo, ses réponses ont donné l’occasion à Iwata d’expliquer pourquoi la plupart des jeux de l’époque étaient si difficiles à compléter, en plus de pouvoir raconter quelques anecdotes de sa vie de programmeur au sein d’HAL Laboratory.

Bien entendu, le cœur de l’émission demeure la portion où Arino doit compléter un défi. Cette fois-ci, sa mission était de ramasser 20 ballons de suite au jeu Balloon Fight, originalement paru en 1985 sur Famicom (NES en Occident). Un stress supplémentaire vient alors s’ajouter sur les épaules d’Arino, sachant qu’il joue au jeu aux côtés de celui-là même qui l’a programmé.

À la toute fin, Iwata a accepté de relever le défi. Sans filet, il a ainsi prouvé ses talents à titre de joueur, surpassant sans difficulté le score d’Arino. Mais malheureusement, lui non plus n’est pas parvenu à compléter le défi. C’est sans doute la faute de la Wiimote!

Connaissez-vous d’autres présidents d’entreprise qui auraient accepté de se prêter au jeu?

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .