La banque pourrait vous refuser un prêt selon le dossier de crédit de vos amis Facebook

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Un nouveau brevet déposé par Facebook pourrait bien vous forcer à remettre en question la liste de vos amis et vos habitudes sur son réseau social.

Le brevet No 9 100 400 accordé aujourd’hui à Facebook par le United States Patent and Trademark Office présente à première vue un objectif tout à fait louable : réduire la propagation de messages non sollicités (spam), réduire la propagation de contenus offensants et améliorer le moteur de recherche.

Que demander de plus? Rien de moins que de permettre aux institutions financières d’évaluer le dossier de crédits de vos amis afin de décider de vous accorder un prêt ou non.

Difficile de ne pas accorder la palme de l’idée la plus pernicieuse à celle de permettre le refus d’un prêt lorsque l’un de vos amis Facebook a des problèmes financiers.

Non, ce n’est pas une blague. Dans le résumé de son invention, Facebook propose une série d’applications potentielles de son concept nommé Authorization and authentification based on an individual’s social network, et le dernier exemple y est décrit comme suit :

«Lorsqu’une personne effectue une demande de prêt, le prêteur examine le dossier de crédit des membres du réseau social de l’individu qui sont en relation avec l’individu à travers les points de convergences autorisés. Si la cote de crédit moyenne de ces membres respecte la cote de crédit minimale, le prêteur continue à traiter la demande de prêt. Sinon, la demande de prêt est rejetée.»

À noter que le même principe est utilisé dans les précédents exemples. Il est alors question de refuser un service à une personne reconnue comme l’auteur de messages indésirables ou offensants, ou d’évaluer les relations d’un utilisateur du réseau social afin d’accorder ou non l’accès à un service.

Bien que ces exemples puissent être inquiétants à certains égards, difficile de ne pas accorder la palme de l’idée la plus pernicieuse à celle de permettre le refus d’un prêt lorsque l’un de vos amis Facebook a des problèmes financiers. Qui plus est, il va de soi que vous n’aurez jamais la moindre idée du coupable, et devrez logiquement retirer tout suspect de vos amis avant d’effectuer une nouvelle demande, et ce, après avoir respecté le délai imposé par votre banque.

unfriend

Heureusement, un brevet accordé ne signifie pas automatiquement que l’invention qui y est décrite sera mise en place. Reste à voir maintenant si Facebook osera aller de l’avant avec son concept, et quelles en seront les répercussions potentielles.

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .