Le Galaxy Note 5 de Samsung (MAJ)

Banc d'essai

Exclusif

Après un Galaxy S6 refondu et dont le succès n’est pas à la hauteur des espérances, Samsung applique la même recette à son Galaxy Note 5. A-t-il vendu son âme au diable?

Avec sa pile intégrée et la disparition de son lecteur de carte Micro SD, le Galaxy Note 5 a-t-il encore une âme?

Sorti en janvier 2012, le Galaxy Note s’est lentement imposé comme un incontournable succès sur le marché des téléphones intelligents, mais a également permis à Samsung de gagner sur deux tableaux. D’abord, il a participé à créer et populariser les phablettes. Ensuite, il a démontré qu’un stylet pouvait être pratique et indispensable, s’il est bien utilisé et bénéficie d’une offre logicielle solide. 

Pour son Galaxy Note 5, Samsung a heureusement conservé ces caractéristiques. Par contre, tout comme avec le Galaxy S6, Samsung a opéré des changements radicaux inspirés d’Apple qui risquent de faire grincer des dents. Ainsi, la pile est désormais intégrée, et le lecteur de carte Micro SD disparaît. Bref, le Note a-t-il encore une âme?

Design et prise en main

Contrairement au Galaxy S6 dont le design semble trop inspiré d’Apple, le Galaxy Note 5 revient à quelque chose de plus personnel. La face avant typiquement Samsung avec son bouton rectangulaire et ses capteurs se reconnaît à des kilomètres. Le dos fait de métal chute tout en courbe dans le liseré d’aluminium très réussi qui entoure le téléphone. Ce n’est pas renversant, mais c’est propre, joli et totalement dans l’air du temps, tout en sachant se démarquer.

La prise en main est excellente, surtout que Samsung semble s’être arrêté dans sa course à l’augmentation de la taille d’écran. Résultat? C’est la même taille que l’an dernier, et ce n’est vraiment pas une mauvaise chose, mais nous allons voir cet aspect plus loin. Il lui confère en tout cas une très bonne prise en main, il faudra vraiment posséder de petites quenottes pour trouver ce cellulaire trop grand. Nous aimons également ses touches qui ne se trouvent pas superposées à l’écran comme chez le concurrent LG, mais sous l’écran, ce qui apporte en confort de navigation. 

galaxynote5spen

Enfin, mention spéciale au stylet. Une simple pression dessus et son ressort le déploie en douceur. C’est non seulement pratique, mais ça lui donne encore plus de cachet.  

Caractéristiques techniques

Écran 5,7 pouces QHD Super AMOLED
1 440 × 2 560 pixels
Système sur puce Exynos 7420 octocœur de 2,1 GHz
Mémoire vive 4 Go de type DDR4
Espace de stockage 32 ou 64 Go
Caméra principale 16 mégapixels en mode photo (ƒ/1.9)
1080p, QHD et UHD en mode vidéo
Autofocus, auto HDR, mode panoramique, stabilisateur optique de l’image et flash LED
Caméra frontale 5 mégapixels en mode photo
1080p en mode vidéo
Batterie 3 000 mAh (avec Adaptive Fast Charging)
Également NFC, Magnetic Secure Transmission (pour Samsung Pay)
Système d’exploitation Android 5.1 Lollipop (avec Touch Wiz)

Matériel

Son écran est pratiquement le même que celui de l’an dernier, et c’est très bien. De toute façon, afficher du 4K demande des ressources dont les cellulaires actuels manquent. Nous nous retrouvons donc avec un écran de 2 560 × 1 440 de 5,7 pouces. Comme d’habitude chez Samsung, il offre de superbes couleurs, certes un peu fausses, mais très flatteuses à l’œil. Et qu’elles ne soient pas aussi juste que sur un LG G4 ne dérange pas du tout, ce n’est pas le genre d’écran sur lequel on fera du montage. 

galaxynote5recharge

Comme sur le Galaxy S6, la sortie audio se fait sur un unique haut-parleur. Ça fonctionne pour montrer une vidéo à vos amis, mais il faudra passer par des écouteurs pour votre musique. Une fois le casque branché par contre, il offre un très bon son.

Le Galaxy Note 5 possède bien sûr la recharge sans fil. Que vous ayez un chargeur par induction de Nokia ou autres, il fonctionnera avec lui sans problème.

La reconnaissance tactile est bien sûr de haut niveau, stylet oblige, le contraire eut été suicidaire. Comme sur ses prédécesseurs, il y a un très léger décalage lorsqu’on dessine avec le stylet, mais le temps de retard est tellement serré – une poignée de dixièmes de secondes – que ce n’est absolument pas dérangeant.

Enfin, il possède bien sûr la recharge sans fil, et est compatible avec les deux technologies existantes. Bref, que vous ayez un chargeur par induction de Nokia ou autres, il fonctionnera avec lui sans problème. 

Le Galaxy Note 5 hérite de l’excellent capteur photo du Galaxy S6 issu de chez Sony. Nous avons donc en main l’un des meilleurs capteurs disponibles actuellement sur le marché des téléphones. Si en extérieur il offre des photos superbes, en intérieur avec peu de luminosité, il fait un excellent travail. On peut même distinguer le nom sur des jaquettes de jeu là où un HTC montrera vite ses limites. En vidéo, là encore, c’est un sans fautes, et comme le Galaxy S6, il filmera même en 4K. Comme une image vaut mille mots, voici une photo captée en plein après-midi.

Photo prise avec le Galaxy Note 5 (voir le fichier original).

Photo prise avec le Galaxy Note 5 (voir le fichier original).

Photo prise avec le Galaxy Note 5 (voir le fichier original).

Photo prise avec le Galaxy Note 5 (voir le fichier original).

Logiciels intégrés

Comme sur le Galaxy S6, l’offre logicielle est conséquente. On retrouve les applications indispensables comme un clone d’Office et un lecteur PDF (mais pas de télécommande). À cela, Samsung a ajouté une suite logicielle pour le stylet qui l’exploite très bien. La nouveauté vient d’un menu de raccourcis qui apparaît dès que l’on passe le stylet au-dessus de l’écran d’accueil. À côté, on retrouve les applications issues des précédentes générations du Galaxy Note permettant de transcrire en texte vos écrits, et il vous offre bien sûr la possibilité de dessiner. 

En ce qui concerne le menu des paramètres, c’est un retour en arrière qui provoquera un véritable choc chez certains. Alors que les fonctionnalités avaient étées organisées par onglet depuis deux ans, nous avons à nouveau droit à des options les unes au-dessus des autres, obligeant à dérouler tout le menu pour trouver ce que l’on cherche. On se croirait de retour sur Android 2.3 

Performance

Pourvu d’un processeur Exynos 7420 octocœur, Samsung a eu l’intelligence d’éviter le Snapdragon 810, célèbre pour chauffer parfois plus que de raison. Ainsi, le Galaxy Note 5 est à l’aise dans toutes les situations de jeu ou pour faire tourner de nombreuses applications en même temps. N’empêche, sa plus grande force réside dans ses 4 Go de mémoire LPDDR4. Par rapport à de la DDR3, le gain en consommation d’énergie est de 20% – sans doute la raison pour laquelle Samsung a réduit la puissance de sa batterie à 3 000 mAh.

galaxynote501

On regrette par contre fortement l’absence de lecteur de carte Micro SD. C’est simple, le modèle pourvu de 32 Go est totalement inintéressant. Avec des vidéos filmées en 4K qui peuvent prendre des centaines de mégaoctets pour quelques secondes, et en ajoutant photos et musique, on a vite fait de remplir le peu d’espace disponible. Samsung aimerait bien vous faire utiliser son service de stockage dans le nuage, mais ne se propose évidemment pas de vous rembourser vos dépassements de forfaits de données. 

Autonomie

Il tient une bonne journée en utilisation soutenue, Wi-Fi et Bluetooth activés, relié à une montre connectée, lecture de MP3 dans les transports, de l’Internet, plusieurs vidéos sur YouTube, 30 minutes de GPS et pourra même monter à une journée et demie avec une utilisation raisonnable. C’est bien, mais dans la moyenne. Elle est loin l’époque où ses prédécesseurs tenaient allègrement deux jours. Heureusement, le Galaxy Note 5 vient avec le chargeur rapide de Samsung, ce qui signifie qu’on peut le recharger à plus de 40% en une vingtaine de minutes, la recharge complète nécessitant un peu plus de 1h20. En mode veille par contre, son autonomie peut monter jusqu’à cinq jours, ce qui est excellent. 

Conclusion

Puisque faire le ménage de ses fichiers trop souvent est long et ennuyeux, nous vous conseillons de fuir la version 32 Go qui est strictement sans intérêt, et de privilégier la version 64 Go.

Comme avec le Galaxy S6, Samsung se cherche avec le Galaxy Note 5. Encore l’an dernier, le fabricant sud-coréen faisait la promotion de sa batterie détachable et de son lecteur de carte Micro SD, puis vantait sa capacité de stockage supérieure à celle d’Apple et ses autres concurrents. On se retrouve désormais avec un Samsung qui semble faire volte-face à tout ceci en imitant Apple du jour au lendemain, tout en nous sortant les mêmes arguments sur le nuage et la facilité d’y téléverser et télécharger du contenu.

Alors oui, il va se vendre auprès des inconditionnels, tels ceux qui attendaient le Galaxy S6 comme le messie et oui, le design est bien moins inspiré par Apple que ne l’a été ce téléphone. Pourtant, la capacité de la pile intégrée est ennuyeuse pour ceux qui ont besoin d’énormément d’autonomie, mais ils peuvent se tourner vers le chargeur rapide, qui fait un excellent travail, à condition de l’avoir toujours avec soi ou d’en magasiner un deuxième.

Par contre, l’absence du lecteur de carte Micro SD est une véritable faute lourde sur ce type d’appareil. Samsung veut nous faire bouffer son service infonuagique, mais encore une fois, ce n’est pas Samsung qui paie votre forfait de données et vos dépassements, le réseau et les forfaits n’étant pas encore adaptés aux espérances des constructeurs. On se retrouve alors avec un téléphone dont il faut en permanence supprimer photos, musiques, vidéos, etc. Puisque faire le ménage de ses fichiers trop souvent est long et ennuyeux, nous vous conseillons de fuir la version 32 Go qui est strictement sans intérêt, et de privilégier la version 64 Go. Or le modèle 64 Go n’est malheureusement pas disponible pas au Canada.1 Nous nous retrouvons donc avec un téléphone sans le moindre intérêt qui risque en permanence d’atteindre sa pleine capacité de stockage.

Le Galaxy Note 5 est offert chez Bell, Rogers, Telus et Vidéotron à 360$ dans le cadre d’une entente de 2 ans, ou 850$ sans contrat.

  1. Tel que certains de nos lecteurs l’ont mentionné dans les commentaires, le Galaxy Note 5 n’est pas offert en version 64 Go au Canada. Nous avons donc mis à jour la conclusion de ce banc d’essai, et cette nouvelle donnée a été prise en considération dans la réévaluation du téléphone.

Évaluation

Verdict

Le Galaxy Note 5 est un bon téléphone, mais qui n’a pas le brio de ses prédécesseurs. 

Note finale : 3.5
Critères
Design
4
Performance
4.5
Écran
5
Autonomie
3.5
Prix
3

Points forts

  • Écran
  • Stylet
  • Puissance

Points faibles

  • Capacité de stockage
  • Batterie Intégrée
  • Téléphone qui «se cherche»
  • http://www.informatique-kermit.ca Patrick Moreau

    il y a une erreur dans votre article. Il n’y à pas de télécommande.

    • madlogik

      Pas de télécommande, et aucuns fournisseurs au Canada qui offre la version 64 GB!

      • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        Corrigé, corrigé. Merci de votre vigilance.

    • DJ

      Émetteur intra rouge ?

  • Jean-Marie Boissonneault

    Et le prix?

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Nous avons ajouté cette information au bas de l’article.

  • Franck Baker

    J’ai possédé le Galaxy Note, Note II et Note 3. Je n’ai rien à envier au nouveau fleuron de Samsung car je trouve qu’ils sont redondant et pas assez inventif. On s’entend qu’ on peut se procurer un Galaxy Note 4 qui va faire le boulot autant que le 5. Le Note 4 de plus, a une fente MicroSD pour plus de stockage. J’avais le modèle 32gig avec mon Note 3 et une carte m’a toujours été très utile pour stocker mes photos personnel ou y déplacer mes vidéos que je filmais en 4K. Point de vue solidité également, le Note 5 est plus fragile que ses prédécesseurs. Plusieurs test de chute ont été fait et les modèles note 3-4 se montraient plus résistant. Bref j’ai toujours été Samsung mais je commence à me laissé tenter par la compétition et vous? Quand l’on voit ce que Huawei, Xiaomi et les autres marques commencent à faire comme progrès !!

    • DJ

      J’ai un Note 3, et depuis la MAJ de 5.0, il gèle quelques secondes à certains moment… :(

  • Jean Racine

    Si vous trouvez que 32gb est serré pour un smartphone filmant en 4k, imaginez le désarroi de certains acheteurs de iphone 6s avec seulement 16gb. Contrairement à vous, je préfére les touches du LG en bas de l’écran plutôt que les senseur du note 4. Mais bon, la lumière des boutons capacitifs m’agressant, je les éteint, du coup quand je manipule mon note 4, je ne tape pas toujours au bon endroit. J’avais songé à revendre mon Note 4 mais l’absence de carte sd m’a fait réfléchir. Le désign est sans aucun doute meilleur sur le Note 5 mais il y a peu d’améliorations globalement. J’aime bien les nouvelles fonctions améliorées d’annotation de PDF et de prise de note sur l’écran éteint. J’espère que ces fonctions seront ajoutées au Note 4, que ce soit par la voie officielle ou par des développeurs amateurs! À mon avis, les améliorations principales du 5 sont le lecteurs d’empreintes digitales et le chargement sans fil intégré. Mais avec la pratique, j’ai amélioré la reconnaissance d’empreintes de mon Note 4 et je ne sens pas le besoin d’en changer.

    • Steve Rodrigue

      À mon avis aucun flagship ne devrait être vendu avec MOINS de 32 gb de stockage interne.

      Comme tu le dis, avec le 4K et les photos de plus en plus grosses (+ de pixels) et le marché visé des « power users », c’est ridicule de les confiner à 16 go. À 32 go, c’est « correct », mais encore là, les plus gourmands en applications, jeux ou selfies auront tôt fait de saturer la mémoire interne de leurs appareils.

      Mais, c’est le marketing qui l’emporte: on veut vendre un « prix ». On veut pouvoir afficher 199$ sur les gros panneaux et les sites web. Rendu en boutique, le « upsale » est facile. Attirer le client, et lorsqu’il est sur place, on lui vend les mérite d’un espace de stockage plus grand (et c’est facile à justifier).

      Dommage que le Note 5 n’offre pas cette possibilité au Canada. C’est d’ailleurs le même problème avec le Moto G 2015 que je viens d’évaluer. On veut vendre l’appareil à 200$, mais en offrant seulement 8 go d’espace de stockage, c’est trop peu pour une recommandation sans réserve.

      Surtout qu’on sait que Apple, Samsung et Motorola savent tout ça… C’est un peu mesquin de leur part de présenter ces produits aux consommateurs…. Ze life!

      • Jean Racine

        La vérité a parlé!

  • massiloupiot

    Moi je n’utilise pas mon smartphone avec les dents donc de petites quenottes ne devraient pas me handicaper. Par contre, mes menottes…

  • Ygnam

    Voila un vrai test, on est tous ok pour dire que Samsung fait très bien de ne pas le vendre en europe, car la douche froide est prête.
    Une déception ce GN5, pas de batterie amovible ni de sd, Apple a son jumeaux .
    L’appel du diable était trop forte .

  • Johnathan Fontaine

    Il est maintenant disponible en 64 go chez Rogers

  • Stephanie

    Le 64 Go est maintenant disponible chez deux fournisseur Canadien dont le Québec. J’en ai un depuis deux jours une petite fusée.

  • Can Di Crush

    Bonjour.
    Vous avez ecrit  »Le dos fait de métal chute tout en courbe dans le liseré d’aluminium très réussi qui entoure le téléphone ».. Le dos est fait de verre. Non?