Falcon 9 de SpaceX réussit son atterrissage à la verticale

Conquête spatiale

Après avoir fait un bref saut dans l’espace, la fusée Falcon 9 est redescendue en Floride hier soir en effectuant son premier atterrissage à la verticale réussi.

Les années d’efforts de SpaceX, l’autre entreprise d’Elon Musk qui travaille au développement d’un aéronef à décollage et atterrissage verticaux (VTOL), ont enfin donné lieu à un bilan positif. La Falcon 9 s’est ainsi posée sans dommage sur la terre ferme de Cap Canaveral, à environ 10 km de sa plateforme de lancement.

La Falcon 9 n’est toutefois pas la première fusée à avoir touché l’espace pour revenir en un morceau – cet exploit a été réussi le mois dernier par Blue Origin, l’entreprise du fondateur d’Amazon, Jeff Bezos. La fusée de SpaceX a néanmoins atteint une altitude deux fois supérieure (200 km) à sa rivale, New Shepard. Qui plus est, ce voyage spatial n’était pas qu’une simple promenade : la Falcon 9 a largué pas moins de 11 satellites sur son chemin.

La route vers ce succès a été pavé d’essais et erreurs pour SpaceX. En effet, l’entreprise du fondateur de Tesla a déjà tenté à quelques reprises de faire poser sans dommage sa fusée sur une barge flottante au milieu de l’océan, chacune de ses tentatives s’étant soldée par un échec.

SpaceX a appris de ses erreurs toutefois, ses ingénieurs ayant apporté d’importantes modifications à la Falcon 9 – notamment en modifiant sa structure et en augmentant la poussée de son moteur – afin de permettre à la fusée de se poser en douceur sur la terre ferme.

Est-il juste de comparer la Falcon 9 avec New Shepard? Pas tout à fait. Comme l’explique cette vidéo de The Verge, bien que les deux projets paraissent similaires, de nombreuses différences les distinguent. Notamment, la longueur de la fusée, la vitesse et la distance parcourue de la Falcon 9 sont supérieures à New Shepard.

Une nouvelle ère spatiale à l’horizon

À l’heure actuelle, toutes les fusées qui voyagent en orbite sont soit détruites ou perdues après décollage. Bien entendu, il s’agit d’un important inconvénient qui augmente considérablement les coûts des voyages spatiaux. Les initiatives de Blue Origin et SpaceX, via deux services fondamentalement différents, visent néanmoins le même objectif : rendre la conquête spatiale plus abordable.

Selon Musk, les coûts de fabrication de la Falcon 9 s’élèvent à 16 millions de dollars US, alors que son carburant n’en coûte que 200 000$. En amortissant le prix de la fusée sur plusieurs voyages, le déploiement de satellites deviendra ainsi beaucoup plus accessible pour les entreprises avec une capacité financière plus modeste.

  • xfinity

    Le plus difficile reste à venir : avant que de pouvoir ré-utiliser l’étage récupéré, il va falloir l’analyser le réparer ou le remettre en état afin qu’il soit opérationnel à 100%…