All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La DeLorean sera de retour sur le marché en 2017

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Elles ne seront certainement pas équipées d'un convecteur temporel, mais de nouvelles DMC-12 seront bientôt assemblées à l'usine de DeLorean au Texas.

Nul doute, l’histoire de la DeLorean est unique en son genre. Avant de connaître une renommée internationale grâce au premier film de la trilogie Back to the Future en 1985, la voiture exotique aux portes futuristes a eu à composer avec une série de problèmes.

D’abord, son coût élevé lui provoqua un modeste succès. Alors qu’elle devait être vendue 12 000$ US, son prix de vente lors de son lancement a été révisé à 25 000$ US (soit l’équivalent de 65 000$ US en 2014). Ensuite, les modèles de la première série comportaient plusieurs problèmes – notamment un alternateur d’une capacité insuffisante pour alimenter l’ensemble des accessoires électroniques, en plus d’un capteur de détection de l’ouverture des portes mal installé (qui drainait ainsi constamment la batterie).

Enfin, alors que l’entreprise était en difficultés financières, son fondateur John DeLorean a été arrêté et accusé d’avoir tenté de sauver celle-ci en vendant de la cocaïne. Bien qu’il ait été reconnu non coupable (quelqu’un aurait comploté contre lui selon le jury), le mal était fait, et l’entreprise a fait faillite.

Une DMC-12 au goût du jour

Nous voici donc en 2016. Alors que la DeLorean Motor Company – une nouvelle entreprise fondée en 1995 par l’entrepreneur britannique Stephen Wynne, qui a récupéré au passage les propriétés intellectuelles du fabricant original – se spécialisait dans la rénovation de vieilles DMC-12, l’entreprise pourra dorénavant fabriquer de nouvelles voitures de A à Z.

«Il n’y a aucune raison valable pour modifier l’apparence de la voiture.»

Selon la chaîne KRPC 2 affiliée au réseau NBC, c’est un changement lié à une loi fédérale qui permet dorénavant à l’entreprise de lancer cette production limitée.

«C’est fantastique! C’est un véritable changement pour nous. Nous attendions ce moment depuis si longtemps», a déclaré Wynne, le PDG de DeLorean. «Nous avons maintenant le feu vert pour aller en production. Auparavant, la loi nous l’interdisait.»

Wynne estime que son entreprise a suffisamment de pièces pour assembler environ 300 voitures. Alors que les modèles réusinés se vendent de 45 000 à 55 000 $ US, DeLorean espère pouvoir fixer le prix de sa nouvelle génération de voiture sous la barre des 100 000$ US. Le prix sera en fonction du moteur moderne qui intégrera les nouveaux modèles.

«Il n’y a aucune raison valable pour modifier l’apparence de la voiture», a assuré Wynne. «Au moment de planifier la production, nous déciderons des éléments qui devront être rafraîchis.»

DeLorean souhaite être en mesure de vendre la première voiture de cette nouvelle série limitée au début de 2017.

Les dernières nouvelles

4 jeux à surveiller au cours du mois de mai !

4 jeux à surveiller au cours du mois de mai !

Disney+ est désormais disponible en France!

Disney+ est désormais disponible en France!

Test de Animal Crossing: New Horizons, un jeu dont on a besoin !

Test de Animal Crossing: New Horizons, un jeu dont on a besoin !

Plus d'actualités

Les microtransactions aléatoires dans les jeux

Les microtransactions aléatoires dans les jeux

Les dernières nouvelles au sujet de la PS5 de Sony

Les dernières nouvelles au sujet de la PS5 de Sony

Présentation de Samsung SSD T5, un excellent disque haut de gamme

Présentation de Samsung SSD T5, un excellent disque haut de gamme

Populaires

My Activity : Voici tout ce que Google sait sur vous

My Activity : Voici tout ce que Google sait sur vous

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .