Manifestation des chauffeurs de taxi à l’aéroport Montréal-Trudeau

Taxi vs. Uber

Québec
Liste de tags

Depuis 9h20 ce matin, un imposant cortège de taxis s’est rassemblé à l’aéroport Pierre-Elliott Trudeau afin de protester contre le controversé (et illégal) service de transports de personnes Uber.

Comme le rapporte le journaliste Tristan Péloquin de La Presse, une centaine de chauffeurs ont ainsi perturbé l’accès à l’aéroport dans l’espoir de se faire entendre. Bien entendu, inutile de préciser que cette initiative est loin d’avoir rallié les voyageurs à leur cause.

«Par son inaction, Aéroports de Montréal laisse Uber voler les chauffeurs de taxi.»

«C’est un peu contradictoire, ce blocus. Les chauffeurs de taxi se plaignent de se faire voler leur clientèle par Uber, mais ils nous laissent en plan sans solution de rechange», témoigne Sophie, une voyageuse coincée dans la file d’attente pour les taxis après avoir tenté en vain de commander un transport Uber, dont la demande est plus élevée qu’à l’habitude. «Je ne comprends pas leur stratégie.»

Sans surprise, le service de taxi de l’aéroport a été chamboulé par le début de la manifestation. Il aurait toutefois repris lentement ses activités depuis.

«On ne tolèrera pas aujourd’hui que du transport illégal se fasse à Montréal», affirme Benoît Jugand, porte-parole du Regroupement des travailleurs autonomes Métallos. Comme le souligne La Presse, les chauffeurs de taxi et de limousine verseraient 2,5 millions de dollars par année afin d’y avoir l’exclusivité des transports. «Par son inaction, Aéroports de Montréal laisse Uber voler les chauffeurs de taxi.»

Au cours des dernières heures, la manifestation aurait été amplifiée de près de 800 autres voitures qui ont convergé vers l’aéroport à partir du centre-ville de Montréal, de la Place Vertu, et de la Place Versailles. L’opération, qui devait durer une heure ou deux, aurait pris fin il y a quelques minutes selon le journaliste Pascal Robidas.

À noter que le syndicat des Métallos, qui représente environ 4 000 chauffeurs et propriétaires de taxi, a tenu une autre manifestation mardi devant l’Assemblée nationale, alors en rentrée parlementaire. Le regroupement souhaite que le gouvernement impose à Uber de cesser ses activités durant toute la durée de la commission parlementaire sur l’industrie du taxi annoncée la semaine dernière.

  • Gumby

    Bravo les zoufs. Vous venez de me convaincre d’utiliser Uber. Bravo encore!