Décès de Ray Tomlinson, l’inventeur du courriel

Internet

L’ingénieur et inventeur du courriel s’est éteint samedi dernier, possiblement d’une attaque cardiaque, à l’âge de 74 ans.

Intronisé au Temple de la renommée d’Internet en 2012, Tomlinson est principalement reconnu pour avoir choisi l’arobase comme élément connectant le nom d’un utilisateur au domaine de destination du message, propulsant le symbole jusque là inconnu de la majorité à sa popularité et son omniprésence d’aujourd’hui.

«J’ai regardé le clavier en me demandant : Qu’est-ce que je pourrais choisir qui ne pourra pas être confondu avec [l'élément d'un] nom d’utilisateur?», se remémorait Tomlinson lors d’une entrevue accordée au magazine Wired en 2012. «Si chaque utilisateur employait le @ dans son nom, ça n’aurait pas fonctionné trop bien. Mais ce n’était pas le cas. Ils utilisaient plutôt des virgules, des barres obliques et des crochets. Sur les trois ou quatre caractères inutilisés, le symbole @ était celui qui avait le plus de sens.»

C’est en 1971, alors qu’il travaillait pour la firme de recherche et développement Bolt, Beranek and Newman à Boston, que Tomlinson a eu l’idée de modifier SNDMSG, un logiciel permettant de transmettre des messages à l’intérieur d’un seul ordinateur, afin d’étendre sa capacité aux autres systèmes informatiques connectés au réseau ARPANET, l’ancêtre d’Internet. Par le fait même, il a ouvert la voie à la transmission d’un même message à plusieurs destinataires, une révolution par rapport au courrier transmis par la poste traditionnelle.

Comme c’est d’ailleurs souvent le cas avec les inventions liées à l’informatique, l’œuvre de Tomlinson n’avait pas été mandatée par ses supérieurs. «Ne montre ça à personne! Ce n’est pas là dessus que tu es censé travailler», lui aurait répondu un collègue à l’époque, rapportait le magazine Forbes en 1998.