Le prochain jeu de Kojima plaira aux fans d’Uncharted et The Division

À surveiller

Selon le créateur de Metal Gear, le jeu sur lequel Kojima Productions travaille actuellement partage des similitudes avec les plus récentes créations de Naughty Dog et d’Ubisoft.

C’est en effet ce qu’a confié Hideo Kojima en entrevue avec le magazine Famitsu, tel que le rapporte aujourd’hui VG247.

«Certains vont sans doute croire qu’il n’est pas aussi avant-gardiste que ce qu’ils avaient imaginé, mais je suis convaincu qu’ils comprendront mieux une fois qu’ils y auront joué.»

«Je ne dirais pas que c’est un jeu à monde ouvert, mais ceux qui aiment jouer aux titres AAA actuellement sur le marché comme The Division et Uncharted vont se sentir à l’aise», a-t-il dit. «Certaines portions sont encore très récentes, je vais donc avoir besoin d’expérimenter avec celles-ci.»

«Lorsque [le jeu] sera dévoilé, certains vont sans doute croire qu’il n’est pas aussi avant-gardiste que ce qu’ils avaient imaginé, mais je suis convaincu qu’ils comprendront mieux une fois qu’ils y auront joué.»

Il peut sembler étrange à première vue de combiner les jeux Tom Clancy’s The Division avec Uncharted 4 : A Thief’s End. Kojima étant Kojima, ayant conçu des jeux dont l’accent sur le scénario est fortement prononcé, on peut s’imaginer que le premier bébé du nouveau studio Kojima Productions proposera des interactions militaires inspirées d’Ubisoft avec des dialogues intégrés à la Naughty Dog.

À cet égard, Kojima a d’ailleurs déclaré qu’il travaillait autant la conception des personnages, du système de jeu et du scénario. Il a aussi tenu à souligner la confiance manifestée par son éditeur, Sony Interactive Entertainment, qui lui a accordé dès le départ une grande liberté de création sans exiger de présentation digne d’une production hollywoodienne – contrairement aux autres éditeurs avec lesquels Kojima a eu des pourparlers.

La réalité virtuelle et le logo du studio

Sans confirmer ni infirmer que ce projet allait être compatible avec le PlayStation VR, Kojima a une fois de plus réitéré son intérêt pour la réalité virtuelle, tout en mentionnant cependant que le bassin d’utilisateurs était plutôt restreint pour le moment. À noter qu’il a déclaré en février dernier caresser l’idée de développer un jeu d’horreur «différent» en exploitant cette nouvelle technologie.

De son côté, le directeur artistique et fidèle collègue de Kojima, Yoji Shinkawa, voit beaucoup de potentiel pour ce marché : «Je crois que la sensation [d'essayer un casque de réalité virtuelle pour la première fois] se rapproche de celle vécue en jouant à la NES étant gamin : les portes d’un nouveau monde s’ouvrent à nous.»

Le logo de Kojima Productions.

Le logo de Kojima Productions.

Enfin, dans ce qui provoquera inévitablement de longues discussions auprès de la communauté de joueurs, on retrouverait une énigme derrière le logo de Kojima Productions. «Je ne peux en dire plus, mais un secret se cache dans le logo», a mentionné Kojima. «Sa composition est vraiment cool, et nous avons l’intention d’en faire une figurine.»