All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Quand Surgeon Simulator vous permet de torturer Donald Trump

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
La plus récente extension du jeu Surgeon Simulator vous invite à jouer le rôle d'un chirurgien devant faire la transplantation d'un cœur dans Donald Trump. Avez-vous dit «mise en demeure»?

Le studio Bossa a manifestement du front tout le tour de la tête. Certes, Donald Trump, toujours en tête dans les sondages pour remporter la course à l’investiture républicaine aux États-Unis, est un personnage controversé. On peut toutefois se demander où se situe la limite de l’acceptable lorsque ce dernier se retrouve au centre d’un jeu où torturer sa représentation virtuelle devient essentiellement inévitable.

Car réussir parfaitement une opération chirurgicale dans Surgeon Simulator n’est pas une mince affaire. Si la bande-annonce du jeu ne montre le patient étendu sur la table que pour quelques secondes, on retrouve déjà plusieurs vidéos sur YouTube où les joueurs s’amusent à lui lancer un steak au visage ou de lui verser de la vodka sur le corps. D’autant plus que les contrôles du jeu sont difficiles à maîtriser (vos mains virtuelles semblent avoir été injectées par un anesthésiant), et que la catastrophe guette le joueur à chaque mouvement.

Vous devez plutôt décider de donner au candidat républicain un cœur d’or ou un cœur de pierre.

Mais le but ici n’est pas de tuer Trump. Vous devez plutôt décider de donner au candidat républicain un cœur d’or ou un cœur de pierre. Bossa compile d’ailleurs les statistiques de ses utilisateurs sur son site web, et ceux-ci ont tendance à privilégier le cœur de pierre au moment d’écrire ces lignes. On y voit également le coût total dépensé pour ces chirurgies, un montant qui est influencé lors de la partie par les gestes que vous posez et la durée de l’opération.

Combien de temps ce DLC gratuit restera-t-il en ligne? Difficile d’imaginer que Trump et son équipe tolérera son existence encore bien longtemps. Nous sommes bien loin de l’expérience beaucoup plus inoffensive que propose The Political Machine qui intègre notamment les représentations d’Hillary Clinton, Bernie Sanders, Ted Cruz et Donald Trump.

Les détenteurs de l’édition anniversaire de Surgeon Simulator peuvent obtenir l’extension Inside Donald Trump gratuitement, tandis que ceux qui se sont procurés Surgeon Simulator 2013 doivent payer la mise à jour, normalement 3,29$, mais actuellement offerte à rabais sur Steam pour 65¢.

À noter que bien que Surgeon Simulator soit également offert sur Android, iOS et PlayStation 4, cette extension est exclusive à sa déclinaison OS X et Windows.

Les dernières nouvelles

Ils ont marqué l’histoire du jeu vidéo : voici 10 créateurs de légende

Ils ont marqué l’histoire du jeu vidéo : voici 10 créateurs de légende

Daniel Carosella -
La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

Branchez-vous -
Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Matthieu Carlier -

Plus d'actualités

Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Branchez-vous -
Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Branchez-vous -
Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous -

Populaires

Mozilla : Firefox va changer de nom

Mozilla : Firefox va changer de nom

Branchez-vous -
Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Branchez-vous -
Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .