Apple pourrait lancer iMessage sur Android

Rumeurs

Liste de tags

Parmi les surprises que réserve Apple la semaine prochaine au WWDC, une rumeur suggère que l’arrivée d’iMessage sur Android pourrait faire partie du lot. Mieux vaut tard que jamais?

Alors que Google a récemment dévoilé Allo, sa nouvelle application de messagerie privée qui sera lancée cet été sur Android et iOS, Apple aurait l’intention de riposter en ciblant le bassin d’utilisateurs mobiles de son concurrent.

L’idée de voir Apple étendre ses services sur d’autres produits et systèmes d’exploitation rivaux est loin d’être saugrenue.

C’est en effet ce que rapporte MacDailyNews, qui tient son information d’une source anonyme familière avec les projets de l’entreprise. L’annonce devrait se faire lors du Worldwide Developers Conference, le rendez-vous annuel des développeurs Apple prévu la semaine prochaine.

L’idée de voir Apple étendre ses services sur d’autres produits et systèmes d’exploitation rivaux est loin d’être saugrenue. iTunes est d’ailleurs disponible pour Windows depuis des années, et Apple Music a été lancé sur Android quelques mois après son introduction (au même moment où le service fût déployé sur Apple TV).

Les logiciels Apple conçus pour des systèmes d’exploitation étrangers à l’entreprise ont toutefois tendance à connaître des ratés en terme de maintenance. Par exemple, deux failles critiques ont été découvertes en avril dernier dans le lecteur QuickTime pour Windows, un logiciel pourtant essentiel au traitement de certains fichiers audio et vidéo, notamment pour les utilisateurs d’Adobe Premiere. Apple a confirmé qu’aucune mise à jour ne serait déployée pour corriger la situation, poussant ainsi le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis à recommander sa désinstallation sur le champ.

En offrant son service de messagerie privée également sur Android, Apple serait en position de mieux rivaliser avec WhatsApp et Messenger de Facebook, employés par des centaines de millions d’utilisateurs.

Mais la firme de Cupertino devra faire face à une concurrence féroce. Google et Facebook ont toutes deux dévoilé l’implantation de chatbot permettant entre autres aux entreprises d’assurer un service à la clientèle plus rapide et efficace. Sans parler de la plateforme de messagerie éphémère Snapchat, dont le nombre d’utilisateurs pourrait dépasser celui de Twitter en 2016.

Avec une interface moderne et des caractéristiques à des kilomètres de ce que propose Hangouts, Google ne semble clairement pas avoir bricolé Allo sur le coin d’une table. Apple pourra-t-elle en dire autant d’iMessage en proposant de nouvelles fonctionnalités?