Avec Backstage, YouTube souhaiterait devenir un vrai réseau social

L'Empire contre-attaque

Liste de tags

Le plus important portail vidéo au monde prépare son avenir en envisageant de faire plus que de la vidéo.

C’est du moins ce que laisse entendre cette semaine VentureBeat, qui a eut vent du projet par des personnes familières avec le dossier. Alors que YouTube doit composer avec Facebook, Snapchat et Twitter qui jouent dans ses plates-bandes ces derniers mois, la filiale de Google préparerait ainsi son offensive.

Les YouTubers pourraient ainsi y concentrer directement leurs interactions, plutôt que de consacrer une bonne partie de leur temps à leur communauté sur Facebook et Twitter.

Nommée Backstage, la fonction se présenterait un peu comme un journal Facebook ou la page d’un profil Twitter sous la forme d’une section parallèle à celles déjà intégrées aux chaînes YouTube. On y retrouverait des photos, des sondages, des liens, des articles, ou des vidéos réservées aux abonnés. Un espace essentiellement destiné à augmenter les échanges entre les stars de YouTube et leurs abonnés.

Toujours selon cette rumeur, les publications y seraient affichées de façon antéchronologique (réseau social oblige) et intégrées aux notifications transmises aux abonnés, à l’instar des alertes que ceux-ci reçoivent lors de la publication d’une nouvelle vidéo. Le YouTuber pourrait choisir de produire des vidéos exclusivement pour cette section, qui pourraient être éphémères ou non, tandis que les fans auraient le choix d’y répondre également par la voie de la vidéo : non sans rappeler une fonction similaire disparue en 2013.

Les YouTubers pourraient ainsi progressivement concentrer leurs interactions directement sur YouTube, plutôt que de consacrer une bonne partie de leur temps à leur communauté sur les plateformes concurrentes de Facebook et Twitter. Fidèle à ses habitudes, YouTube aurait l’intention d’ouvrir l’accès à Backstage d’abord à une poignée de créateurs de contenus, soit ceux qui bénéficient de plus grands nombres d’abonnés.

«Ne brisez pas YouTube!»

L’idée d’un tel changement doit probablement semer beaucoup d’inquiétudes auprès de créateurs de contenus qui sont parvenus à générer suffisamment de revenus sur la plateforme pour en vivre. Car tout changement susceptible de «briser» l’algorithme fait peur. Est-ce qu’une augmentation soudaine de notifications transmises aux abonnés provoquera la disparition d’une masse critique d’entre eux? Ou si au contraire, ne pas embrasser la nouvelle fonction se traduirait-il comme une occasion ratée d’un YouTuber de gagner en visibilité?

Un échantillon de personnalités de YouTube actuellement stressées ou travaillant de concert avec l'entreprise.

Un échantillon de personnalités de YouTube actuellement stressées ou travaillant de concert avec l’entreprise.

D’autant plus que chaque fois que Google a introduit d’importants changements sur YouTube, notamment la transition de son système de commentaires vers Google+, le résultat n’a jamais été glorieux.

N’empêche, YouTube génère peut-être des revenus à Google, mais rappelons que la plateforme n’a jamais été rentable, et qu’il faudra tôt ou tard que Google trouve la bonne formule qui viendra satisfaire tout un chacun. Reste à voir si le succès potentiel de ce passage de plateforme de diffusion à plateforme de communication, voire collaboration, sera ce qui propulsera YouTube au sommet de la rentabilité.

Bien entendu, Google s’est abstenu de tout commentaire lorsqu’interrogé sur le projet par VentureBeat.

  • http://www.branchersherbrooke.com Marc-Henri Faure

    «Ne briseZ pas YouTube!», non ?

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Quoi? Où ça? (J’ai corrigé l’erreur au même moment…) #Merci

      • http://www.branchersherbrooke.com Marc-Henri Faure

        Plaisir !

  • r2d3

    Oubliez ça. Avec toute la publicité qui s’incruste, YouTube est déjà mort.