Ubisoft : Les Guillemot détiennent maintenant 12,84% du capital

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
La famille Guillemot a déclaré avoir augmenté sa participation dans Ubisoft à 12,84% selon l'Autorité des marchés financiers de France.

LIRE ÉGALEMENT : Ubisoft, à quelle sauce va-t-elle être mangée?

Le troisième éditeur mondial indépendant de jeux vidéo, menacé depuis des mois par un détournement hostile de la part de Vivendi, pourrait bien ne pas céder à cet envahisseur.

En France, un actionnaire est contraint de déposer une OPA lorsque sa participation dans une société atteint 30%.

C’est du moins ce que laisse croire les plus récentes activités dans le dossier, alors que l’AMF nous apprend aujourd’hui que le groupe familial Guillemot, notamment par l’intermédiaire des sociétés Guillemot Brothers SE et Guillemot Corporation, a déclaré avoir franchi le seuil de 10% du capital d’Ubisoft.

Cette augmentation est le fruit d’une acquisition d’actions d’Ubisoft effectuée hors marché.

Les Guillemot détiennent ainsi 12,84% des actions d’Ubisoft, et 18,91% des droits de vote, alors qu’ils en détenaient que 9,2% auparavant. En revanche, Vivendi demeure toujours l’actionnaire le plus important au sein de la société, avec environ 23% du capital et 21% des droits de vote.

À noter que dans sa déclaration d’intention, la famille Guillemot a indiqué envisager des acquisitions supplémentaires selon les opportunités qui pourraient se présenter à elle.

Les Guillemot n’ont toutefois pas l’intention de prendre le contrôle d’Ubisoft, ni de solliciter de nouveaux postes au sein de son conseil d’administration. La stratégie derrière cette démarche est plutôt de sécuriser les droits de vote d’ici la prochaine assemblée générale de l’entreprise, prévue le 29 septembre, pour éviter à tout prix que Vivendi se retrouve dans l’obligation de déposer une offre publique d’achat (OPA).

Rappelons que selon la législation française, un actionnaire est contraint de déposer une OPA lorsque sa participation dans une société atteint 30%. Si Vivendi est fidèle à son modus operandi (et c’est très probablement le cas), il y a fort à parier que l’entreprise est en pourparler actuellement avec d’autres actionnaires d’Ubisoft avec comme objectif l’acquisition de leurs actions. C’est d’ailleurs exactement comment a agi Vivendi avec une autre entreprise fondée par les frères Guillemot, Gameloft, l’an dernier.

Selon l’AFP, le fonds américain Fidelity se retrouve parmi les autres grands actionnaires d’Ubisoft, possédant environ 10% du capital et autour de 9% des droits de vote.

Les dernières nouvelles

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Une autre semaine, une autre histoire sur Twitter, qui… embauche?

Une autre semaine, une autre histoire sur Twitter, qui… embauche?

Plus d'actualités

Qu’est-ce qui se passe au juste dans les cryptomonnaies?

Qu’est-ce qui se passe au juste dans les cryptomonnaies?

La Coupe du Monde fait aussi le bonheur des pirates

La Coupe du Monde fait aussi le bonheur des pirates

Sony veut mettre une PS5 dans sa voiture électrique

Sony veut mettre une PS5 dans sa voiture électrique

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .