Microsoft injecte 7 millions dans la recherche sur l’intelligence artificielle à Montréal

Intelligence artificielle

Québec

L’intérêt de Microsoft pour l’expertise émergente de Montréal en matière d’intelligence artificielle pousse l’entreprise à octroyer d’importantes subventions aux universités de la métropole.

Après avoir récemment fait l’acquisition de Maluuba, startup montréalaise spécialisée dans le traitement du langage naturel, Microsoft annonce aujourd’hui qu’elle versera sur une période de cinq ans des subventions pour la recherche en intelligence artificielle de 6 millions de dollars à l’Université de Montréal et de 1 million à l’Université McGill.

Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, de la Science et du Développement économique du Canada, Brad Smith, président de Microsoft, Philippe Couillard, premier ministre du Québec, et Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec (Photo : Patrick Lachance).

Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, de la Science et du Développement économique du Canada, Brad Smith, président de Microsoft, Philippe Couillard, premier ministre du Québec, et Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec (Photo : Patrick Lachance).

Cette annonce a été faite dans le cadre du Forum économique mondial qui se déroule actuellement à Davos en Suisse, en compagnie du premier ministre Philippe Couillard, de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec Dominique Anglade, et du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada Navdeep Bains.

Microsoft a profité de l’occasion pour également annoncer qu’elle doublera la taille de Maluuba d’ici les deux prochaines années.

«Microsoft est très enthousiaste à l’idée de collaborer avec les professeurs, les étudiants et la vaste communauté technologique de Montréal, qui devient rapidement une plaque tournante mondiale pour la recherche et l’innovation dans le domaine de l’IA», a déclaré Brad Smith, président et responsable des affaires juridiques et corporatives de Microsoft.

«L’annonce faite aujourd’hui, s’ajoutant à l’ouverture de nos bureaux à Vancouver et à nos travaux pour créer de nouveaux corridors d’innovation de Cascadia reliant Vancouver et Seattle, renforce le rôle important que joue le Canada dans les affaires internationales de Microsoft.»

Le géant du logiciel suit donc les traces de Google, qui a également annoncé en novembre dernier des investissements pour la recherche en intelligence artificielle à Montréal de l’ordre de 4,5 millions de dollars sur les trois prochaines années.

Microsoft a profité de l’occasion pour également annoncer qu’elle doublera la taille de sa nouvelle acquisition montréalaise d’ici les deux prochaines années.

«Microsoft a choisi de miser sur le talent québécois, sur le savoir-faire de nos chercheurs ainsi que sur notre expertise et nos technologies novatrices», ajoute le premier ministre Couillard. «Dans un contexte économique mondial en constante évolution, l’intelligence artificielle est un secteur à la fine pointe de la technologie qui contribue à propulser les sociétés vers l’économie numérique. C’est une marque de reconnaissance et de confiance envers les atouts du Québec.»