YouTube a rétabli l’accès à des vidéos LGBT injustement retirées de son mode restreint

Algorithme et cie

YouTube a annoncé avoir apporté des changements à ses filtres et algorithmes afin de s’assurer de ne pas discriminer involontairement des contenus pourtant inoffensifs.

C’est plus de 12 millions de vidéos, dont des centaines de milliers créées par des membres de la communauté LGBT, qui sont devenus récemment à nouveau accessibles au mode restreint de YouTube, destiné notamment aux institutions scolaires et bibliothèques publiques.

«À compter d’aujourd’hui, nous fournissons un formulaire permettant aux créateurs et aux spectateurs de nous soumettre des commentaires à ce sujet.

La nouvelle fait suite à de multiples témoignages de créateurs de contenus ayant accusé YouTube d’avoir injustement masqué certaines de leurs vidéos, jugées à tort par son algorithme comme pouvant contenir des propos choquants ou offensants.

Difficile ici de ne pas imaginer que ces faux positifs aient pu avoir été le fruit d’un ajustement préalable par YouTube des paramètres évaluant la nature des contenus qui y sont hébergés. Rappelons que l’entreprise doit toujours composer avec le départ de nombreux annonceurs après qu’une enquête menée par le quotidien britannique The Times ait démontré que leurs publicités pouvaient apparaître aux côtés de vidéos aux propos jugés haineux, extrémistes, et parfois même liés à des groupes terroristes.

«Nous tenons à préciser que le mode restreint ne doit pas filtrer le contenu appartenant à des individus ou à des groupes en fonction de certains attributs comme le genre, l’identité de genre, les points de vue politiques, le groupe ethnique, la religion ou l’orientation sexuelle», a déclaré Johanna Wright, vice-présidente de la gestion de produit chez YouTube.

«À compter d’aujourd’hui, nous fournissons un formulaire permettant aux créateurs et aux spectateurs de nous soumettre des commentaires à ce sujet. Nous utiliserons cette rétroaction pour améliorer notre système automatisé.»

Critères d’évaluation

L’entreprise a également profité de l’occasion pour rappeler à ses créateurs de contenus quels étaient les différents critères pouvant justifier qu’une vidéo soit masquée du mode restreint.

Drogues et alcool : «Si vous parlez de drogues ou d’abus, ou si vous consommez de l’alcool dans vos vidéos, vos vidéos ne seront probablement pas accessibles en mode restreint.»

Sexe : «Bien que des conversations éducatives et directes sur l’éducation sexuelle puissent être incluses dans le mode restreint, des conversations excessivement détaillées sur le sexe ou l’activité sexuelle seront probablement retirées. C’est l’un des sujets les plus difficiles à mettre en pratique, et le contexte est ici essentiel. Si votre vidéo musicale comporte des thèmes pour adultes comme le sexe ou l’usage de drogues, cette vidéo ne sera probablement pas accessible en mode restreint.»

Violence : «Si votre vidéo comprend des descriptions graphiques de violence, des actes de violence, des catastrophes naturelles et des tragédies, y compris de la violence dans les nouvelles, elle n’apparaîtra probablement pas en mode restreint.»

Sujets matures : «Les vidéos qui couvrent des détails spécifiques sur les événements liés au terrorisme, à la guerre, à la criminalité et aux conflits politiques qui ont entraîné la mort ou des blessures graves peuvent ne pas être accessibles en mode restreint, même si aucune image graphique n’est affichée.»

Langage obscène et mature : «La présence d’un langage inapproprié, y compris des blasphèmes comme les f bombs, provoquera certainement le retrait de votre vidéo du mode restreint.»

Si les ajustements récemment apportés à l’algorithme de YouTube sont susceptibles de diminuer considérablement la présence de faux positifs dans l’évaluation des nouveaux contenus à paraître sur le portail vidéo de Google prochainement, l’entreprise tient à souligner que l’affaire n’est pas réglée pour autant.

«Bien que le mode restreint ne sera jamais parfait, nous espérons que nos efforts jusqu’à maintenant nous permettront de continuer à faire en sorte que nos systèmes soient plus précis, et que le mode restreint offre dans l’ensemble une meilleure expérience au fil du temps», conclut Wright.

  • Gumby

    Avec la quantité de vidéos ajoutés à toutes les secondes, impossible que ce soit parfait…

    Cependant, ils auraient peut-être dû prendre le problème de l’autre côté : Tous les vidéos seraient réservés à un auditoire mature (Restricted), à l’exception des auteurs qui font la demande afin que le vidéo soit accessible à un «jeune auditoire» et donc pour YouTubeKids. Le YouTube régulier demande un ID/Password où l’utilisateur déclare avoir l’âge requis afin de visionner les vidéos «Restricted». Fin de l’histoire… Non?

    • DJ

      Logiquement ca serait probablement la meilleur chose à faire, mais trop de vidéos ne serait pas disponible pour les spectateurs « anonyme », donc perte de revenu pour Youtube et créateur.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Exactement comme DJ dit : le catalogue affiché en mode restreint et sur YouTube Kids serait significativement moins variés, signalant des utilisateurs moins susceptibles d’y rester pour longtemps. Sans compter que l’ancien système devra de toute façon être maintenu, car ce n’est pas parce qu’on est un adulte qu’on souhaite croiser (par exemple) de la pornographie, et qu’il faut de toute façon éliminer les vidéos socialement inacceptables (comme les décapitations de l’EI).

      • Gumby

        Heee.. Je n’en étais pas au point où je souhaite qu’il y ait de la pornographie et des décapitations sur YouTube.. -.-

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Ce n’était pas ce que j’avais compris, non. ;)