All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Atlus relâche les restrictions de diffusion de Persona 5

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités, Jeux vidéo
Après avoir mis en garde les streamers de ne pas diffuser des images de son jeu après une certaine étape, Atlus revient sur sa décision, mais sans toutefois jeter complètement l'éponge.

Gare à celui qui voudra diffuser sa partie de Persona 5 sur Twitch ou YouTube. Jusqu’à tout récemment, s’il lui prenait l’envie de montrer quoi que ce soit du jeu après la date interne du 7 juillet, il courrait le risque d’être sévèrement puni.

«Nous n’avons jamais eu l’intention de menacer quiconque avec des revendications pour infraction au droit d’auteur, mais nous avons clairement choisi le mauvais ton sur la façon de communiquer nos intentions.»

Pourquoi? Parce qu’Atlus était manifestement terrorisé à l’idée que quelqu’un révèle la fin de Persona 5, et ce, malgré le fait que son scénario offre une multitude de fins différentes selon les choix réalisés par les joueurs.

«Puisqu’il s’agit d’un jeu japonais avec un seul scénario, nos maîtres au Japon sont très inquiets à son propos», pouvait-on lire sur le blogue de la filiale américaine d’Atlus le jour du lancement de Persona 5, le 4 avril dernier.

«La fonction partage est actuellement bloquée depuis l’interface utilisateur de la PS4 [lorsque le jeu est en cours d’exécution]. Cependant, si vous prévoyez en faire la diffusion, les lignes directrices ci-dessus s’appliquent à l’exception de la durée [limitée à 90 minutes sur YouTube]. Si vous décidez de diffuser après la date interne du 7 juillet (JE RECOMMANDE VIVEMENT DE NE PAS FAIRE CELA, VOUS AVEZ ÉTÉ AVERTI), vous le faites au risque de recevoir une revendication d’infraction au droit d’auteur ou pire, la suspension de votre chaîne / compte.»

En plus de la règle de ne rien montrer du jeu après le 7 juillet, Atlus a également imposé une liste de restrictions équivalentes aux contraintes avec lesquelles les médias doivent composer lorsqu’un éditeur leur accorde le droit de montrer les images d’un jeu sous embargo.

Aujourd’hui, Atlus a pris son gaz égal et est revenu sur sa décision.

«Parce que nous voulons offrir à nos joueurs un plus grand accès au jeu tout en respectant notre objectif initial, nous demandons maintenant aux joueurs de s’abstenir de diffuser ou de partager des vidéos du jeu après la date interne du 19 novembre – moment où l’histoire principale s’apprête à passer à son dernier acte», a déclaré Atlus USA.

«Nous tenons également à présenter nos excuses pour ceux d’entre vous qui ont perçu nos lignes directrices comme des menaces. Nous voulons être transparents sur ce que nous faisons et la raison pour laquelle nous avons publié nos lignes directrices était pour donner aux streamers la bonne information aussitôt que possible. Nous n’avons jamais eu l’intention de menacer quiconque avec des revendications pour infraction au droit d’auteur, mais nous avons clairement choisi le mauvais ton sur la façon de communiquer nos intentions.»

Bien que la fonction partage de la PlayStation 4 soit toujours verrouillée au moment d’écrire ces lignes, Atlus semble avoir compris que menacer ses fans n’était pas l’approche la plus constructive. Par conséquent, l’entreprise invite les joueurs à respecter ses conditions, mais tout porte à croire qu’elle ne prendra pas de mesures drastiques contre les contrevenants.

Continuez votre lecture

YouTube souhaite concurrencer Twitch sur son propre terrain

YouTube souhaite concurrencer Twitch sur son propre terrain

Laurent LaSalle -
5G : Apple et Qualcomm enterrent la hache de guerre

5G : Apple et Qualcomm enterrent la hache de guerre

Matthieu Carlier -
Devil May Cry 5: Des niveaux d’ancienne génération

Devil May Cry 5: Des niveaux d’ancienne génération

Branchez-vous -
PlayStation 5 : « un prix attractif », selon son architecte 

PlayStation 5 : « un prix attractif », selon son architecte 

Branchez-vous -
Facebook continue sur sa lancée : des millions de mots de passe Instagram stockés en clair

Facebook continue sur sa lancée : des millions de mots de passe Instagram stockés en clair

Branchez-vous -
Facebook a volé « par erreur » les carnets d’adresse d’1,5 million d’utilisateurs

Facebook a volé « par erreur » les carnets d’adresse d’1,5 million d’utilisateurs

Branchez-vous -
La menace fantôme du droit d’auteur en ligne

La menace fantôme du droit d’auteur en ligne

Microsoft tacle Google Stadia qui «dispose de l’infrastructure, mais pas du contenu»

Microsoft tacle Google Stadia qui «dispose de l’infrastructure, mais pas du contenu»

Branchez-vous -
«Street Fighter III» : une nouvelle vidéo du match historique de 2004

«Street Fighter III» : une nouvelle vidéo du match historique de 2004

Branchez-vous -
Aereo déjoué en Cour suprême aux États-Unis

Aereo déjoué en Cour suprême aux États-Unis

Laurent LaSalle -
Facebook s’apprête à rémunérer les créateurs de contenus avec de la pub au milieu de leurs vidéos

Facebook s’apprête à rémunérer les créateurs de contenus avec de la pub au milieu de leurs vidéos

Laurent LaSalle -
ZeniMax poursuit Oculus pour détournement de secrets industriels (MAJ)

ZeniMax poursuit Oculus pour détournement de secrets industriels (MAJ)

Laurent LaSalle -
YouTube, les Fine Bros, le projet React World et la claque en arrière de la tête

YouTube, les Fine Bros, le projet React World et la claque en arrière de la tête

Hugo Prévost -
La diffusion musicale a surpassé les ventes physiques et numériques aux États-Unis en 2016

La diffusion musicale a surpassé les ventes physiques et numériques aux États-Unis en 2016

Laurent LaSalle -
Facebook permet aux influenceurs de diffuser de la vidéo en direct

Facebook permet aux influenceurs de diffuser de la vidéo en direct

Laurent LaSalle -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .