Pourquoi les satellites Starlink inquiètent les astronomes ?

Par Branchez-vous – le dans Actualités

On en parlait en début de semaine : le Dr Marco Langbroek, grand passionné d’astronomie, est un petit chanceux puisqu’il a pu observer les mini satellites du projet Starlink, en orbite. Spectacle unique en son genre certes, mais source de préoccupation pour les experts.

Le fait est que ces 60 satellites ne sont que le début d’une longue série. À terme, il y aura environ 12 000 satellites en orbite. Si les premiers ont déjà été aussi visibles, les astronomes craignent que cela ait une influence sur leur observation.

« Le train de l’espace »

Le 23 mai dernier, Elon Musk et SpaceX avaient envoyé en orbite ses 60 premiers mini satellites. Dans la nuit de vendredi à samedi matin, l’on pouvait alors apercevoir des points brillants depuis la terre. Certains se sont amusés à le surnommer le « train de l’espace ». Avec ce projet, le milliardaire a l’intention d’améliorer l’accès à internet partout dans le monde.

Mais pour y arriver, il lui faudra encore envoyer 12 000 appareils dans l’espace. Chaque satellite fera 227 kilogrammes et sera équipé de panneau solaire reflétant la lumière. La brillance émise par chaque satellite dépendra de l’angle des panneaux ainsi que de l’orbite.

Petit à petit, l’on pourra s’attendre à ce que les 12 000 satellites trouvent chacun sa place et que la luminosité soit réduite. Sauf que pour cela, il faudra attendre qu’elles atteignent l’orbite finale, qui est à 550 km d’altitude. En attendant cela, il est fort probable que chaque point brillant dans la nuit empêche les astronomes de faire des observations au télescope.

Les satellites Starlink, frein à l’observation des astronomes ?

Selon l’explication de Jonathan McDowell, du centre d’astrophysique d’Harvard et Smithsonian : « S’il y en a 12 000 là-haut, cela veut dire que des centaines se trouveront au-dessus de l’horizon à tout instant ». Or, pour une bonne observation aux télescopes, il faudra une exposition longue d’une quinzaine de minutes.

Si pendant ce temps des satellites viennent dans le champ, « l’image sera rayée de traits lumineux au point qu’il sera difficile de voir les galaxies très faiblement visibles que vous cherchiez à observer ». Elon Musk s’est empressé de répondre à toutes ces inquiétudes sur Twitter : « 4900 satellites en orbite, ce que les gens ne voient absolument pas. Starlink ne sera vu par personne sauf ceux qui regardent très précisément, et aura à peu près 0% d’impact sur les progrès de l’astronomie ».

Les dernières nouvelles

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Plus d'actualités

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Populaires

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.