All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Affaire Huawei : Google veut briser l’embargo «pour éviter les risques de sécurité»

Par Branchez-vous – le dans Actualités, Sécurité

Depuis quelques semaines, l’affaire Huawei est sur toutes les lèvres. Mi-mai, ce dernier a été blacklisté par toutes les entreprises télécoms américaines ainsi que les fournisseurs de composants. La raison ? L’État a jugé que le géant chinois était un espion et mettait en péril la sécurité des États-Unis. Ainsi, Google s’est vu forcé de suspendre ses services à destination de Huawei, notamment par son OS Android.

Une décision que le géant américain est peut-être sur le point d’infléchir. Selon le Financial Times, le groupe de Mountain View affirme que mettre Huawei sur une liste noire poserait un grand risque pour la sécurité nationale américaine.

La version hybride d’Android pour Huawei inquiète Google

Explication : Google affirme qu’avec le boycott de Huawei, deux versions d’Android verront le jour. La première est la version officielle, que la firme américaine va continuer d’améliorer. La deuxième, une version hybride, signée Huawei. Or, les mises à jour du système d’exploitation ne seront plus disponibles sur cette dernière version.

Comme l’OS ne sera donc plus à jour, les risques de bugs ainsi que les différentes failles de sécurité se démultiplieront de jour en jour. Résultat : le piratage sera plus simple. Or, cette situation peut présenter une véritable source de problème pour la sécurité nationale des États-Unis. Une sécurité que Donald Trump veut justement préserver avec ce décret.

Problème de profit pour Huawei

Mais derrière ces questions techniques se cache une tout autre raison : le manque à gagner pour la société californienne. Explication. Huawei de son côté est sur le point de créer son propre OS et donc, un nouveau magasin d’applications pour les utilisateurs occidentaux verra le jour. Un sérieux concurrent à Google Play Store. Or, les utilisateurs de smartphones Huawei sont très nombreux en Europe. Si Huawei réussit à mettre au point son magasin d’applications maison, des millions d’utilisateurs migreront vers cet app store.

Et si cela peut être considéré comme une nouvelle ouverture pour Huawei, les dernières informations données par Reuters semblent jouer, une fois de plus, contre lui. En effet, il semble que Facebook n’autorise plus la firme de Shenzhen à préinstaller ses applications sur ses futurs smartphones (c’est-à-dire Messenger, Instagram et WhatsApp).

Une situation de plus en plus kafkaïenne, à la fois pour Huawei et pour le versant américain.

Les dernières nouvelles

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Plus d'actualités

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.