Google avoue écouter vos conversations via Assistant 

Par Branchez-vous – le dans Actualités, Sécurité

Il y a quelques mois, le grand public a découvert que les conversations entre l’assistant vocal d’Amazon et son utilisateur étaient écoutées par les employés de la firme. Aujourd’hui, c’est le tour de Google d’être sous les feux des projecteurs, et ce pour les mêmes raisons. Si l’on se réfère aux dernières informations du média belge VRT NWS : « Les employés de Google écoutent les conversations que nous avons avec Google Assistant, même celles enregistrées par accident ».

Google Assistant écoute, même sans votre accord

Pour confirmer cette étude, VRT NWS a pu se procurer une copie des enregistrements récoltés. Et une grande partie se compose de scènes de vie enregistrées par accident. Par exemple, l’une des personnes ayant écouté les extraits a déclaré à VRT NWS : « J’ai entendu une femme qui semblait être en danger suite à ce qui s’apparentait, selon moi, à des violences physiques ».

Certes, les extrais que les employés écoutent sont envoyés de manière totalement anonyme, c’est-à-dire que ces derniers ne connaissent aucune information sur la personne dans l’extrait. Mais ils peuvent, dans l’enregistrement, révéler des informations personnelles à leur sujet : adresse, numéro de téléphone, nom, ville, etc. Et toutes ces informations dans les demandes peuvent révéler clairement l’identité de la personne de l’enregistrement.

Google répond

The Verge, de son côté, affirme que ces  fuites peuvent mener à des actions légales contre Google. Le moteur de recherche n’a pas tardé à répondre à la polémique par le biais d’un billet de blog signé David Monsees. Le Product Manager sur la recherche affirme qu’il s’agit d’améliorer la reconnaissance des différentes langues, en collaboration avec plusieurs linguistes des quatre coins du monde. « Ces experts des langues analysent et retranscrivent un petit nombre de requêtes pour nous aider à mieux comprendre ces langues », indique-t-il.

[amazon bestseller= »assistant » items= »3″ template= »table » tpl_header= »Les objets connectés les plus populaires »]

L’expert a tout de même reconnu que Google n’avait pas le droit de divulguer le contenu de ce qu’il avait entendu dans ces enregistrements. Dans le billet, David Monsees confirme que Google « travaille toujours davantage à expliquer les pratiques en matière de vie privée aux gens, et travaillera sur la façon d’expliquer clairement comment les données sont utilisées pour améliorer la reconnaissance vocale ».

On attend de voir.

Les dernières nouvelles

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Une autre semaine, une autre histoire sur Twitter, qui… embauche?

Une autre semaine, une autre histoire sur Twitter, qui… embauche?

Plus d'actualités

Qu’est-ce qui se passe au juste dans les cryptomonnaies?

Qu’est-ce qui se passe au juste dans les cryptomonnaies?

La Coupe du Monde fait aussi le bonheur des pirates

La Coupe du Monde fait aussi le bonheur des pirates

Sony veut mettre une PS5 dans sa voiture électrique

Sony veut mettre une PS5 dans sa voiture électrique

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.