Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Par Matthieu Carlier – le dans Actualités, Sécurité

Maintes fois impliqué dans des affaires d’espionnage, Huawei est à nouveau dans la tourmente. Cette fois c’est de l’Afrique dont il s’agit, puisque la firme de Shenzhen est accusée d’avoir aidé les gouvernements en place en Ouganda et en Zambie à surveiller leurs opposants politiques.

Des révélations issues d’une enquête du Wall Street Journal, à l’heure où Huawei avait plus ou moins réussi à stabiliser ses relations avec Washington.

Huawei un peu trop proche de l’Afrique

En Afrique, les gouvernements totalitaires ne manquent pas. Les figures d’opposition non plus. Selon le WSJ, des employés de Huawei basés en Ouganda et en Zambie ont fourni des moyens d’espionnage aux autorités locales. Ils auraient entre autres intercepté les communications des opposants et utilisé les données de leurs téléphones mobiles pour surveiller leurs déplacements.

En Ouganda, l’année dernière, le président en place depuis 33 ans, Yoweri Museveni, était menacé par une ancienne pop star devenue figure d’opposition, Bobi Wine, avec l’aide de Washington. Les unités de surveillance ougandaises avaient l’ordre de surveiller la moindre de ses communications, notamment sur WhatsApp et Skype, mais en vain. C’est alors que sont intervenues les équipes de Huawei, qui travaillaient dans le même bâtiment. 

«Les techniciens de Huawei ont travaillé pendant deux jours et nous ont aidé à parvenir à nos fins», a confié un membre de l’unité de surveillance. Les ingénieurs de Huawei seraient en effet parvenu à infiltrer un groupe Whatsapp de Bobi Wine, nommé Firebase du nom de sa formation musicale. C’est ainsi que Bobi Wine a été incarcéré avant de pouvoir participer à des rassemblements politiques.

Huawei présent dans cent pays

Même chose en Zambie, où des employés de Huawei ont aidé au piratage des téléphones et des pages Facebook de blogueurs opposés au président Edgar Lungu. Ceux-ci ont ainsi pu être localisés et arrêtés. Plusieurs membres de la sécurité interne ont identifié par leurs noms deux experts issus de Huawei, qui auraient aidé au développement des opérations.

Réaction officielle de la firme chinoise : «Huawei rejette complètement ces allégations non fondées et erronées sur nos opérations commerciales. Notre enquête interne indique clairement que Huawei et ses employés n’ont été impliqués dans aucune des activités supposées. Nous n’avons ni les contrats ni la capacité d’y parvenir.»

Pour l’heure, le système Huawei a de quoi interroger. La firme est en effet présente dans cent pays et sept cents villes, auxquels elle fournit des solutions de sécurité. Comble d’ironie : lesdites solutions sont souvent inscrites sous un programme nommé «safe cities» (villes sécurisées).

Les dernières nouvelles

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Plus d'actualités

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Matthieu Carlier

Fasciné par l'exploration des possibles et l'innovation technologique, Matthieu a prêté sa plume à plusieurs médias sur le vieux et le nouveau continent. Diplômé en Littérature, il est aussi l'auteur du roman "Le Cortège des Épileptiques".
Phrase préférée : "Meuh non elle est pas brûlée, ma quiche au saumon".