All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu Super Mario 3D World + Bowser’s Fury : Comme de l’herbe à chat !

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

À l’instar de bien d’autres jeux parus sur Wii U, Super Mario 3D World n’a pas rayonné autant qu’il aurait dû. Malgré de bonnes ventes, cette aventure de Mario et cie ne s’est définitivement pas fait assez connaître sur une console n’ayant pas obtenu les ventes espérées par Nintendo. C’est pourquoi cette dernière a relancé son excellent jeu sur la Nintendo Switch en lui greffant au passage une toute nouvelle extension déstabilisante !

  • Disponible sur: Nintendo Switch
  • Prix: 79,99$ + txs

Un Super Mario sous-estimé

Même si ce n’est pas le meilleur Mario 3D, Super Mario 3D World est un magnifique périple dans le monde de Mario. Une fois de plus, l’infâme Bowser a fait des siennes en kidnappant de petites fées aux grands pouvoirs. Plongeant dans un tuyau transparent les propulsant dans un univers parallèle, Mario, Luigi, Peach et Toad devront encore confronter le roi des Koopas en exploitant les nouveaux pouvoirs leur étant conférés par le costume du chat.

S’il ne propose pas les mondes ouverts de la plupart des Mario 3D, Super Mario 3D World n’en demeure pas moins un petit chef-d’oeuvre du jeu de plateformes 3D. Bien que chaque monde ait sa propre thématique, chaque tableau que vous devrez compléter possède ses propres casse-tête ainsi que sa propre ambiance. Parcourir les différents niveaux en cherchant à récolter les trois étoiles vertes ainsi que l’étampe y étant cachées est un pur délice, d’autant plus que le tout est immergé dans une ambiance on ne peut plus mignonne et colorée.

C’est d’ailleurs à ce niveau que Super Mario 3D World parvient à se démarquer d’autres jeux de plateformes 3D, voire même des autres Mario. On y plonge de façon instantanée et le plaisir qu’on ressent à explorer chacun des niveaux en surmontant leurs différents obstacles ne fait que s’accentuer au fur et à mesure de notre progression. Qui plus est, les pouvoirs du costume chat sont parfaitement intégrés au point où l’utilisation de ce dernier devient rapidement naturelle. En somme, Super Mario 3D World est un jeu diversifié rimant avec un seul mot: bonheur.

Ceci dit, à l’époque, plusieurs soulignaient la facilité de l’aventure et ils avaient tout à fait raison. Les huit mondes de la campagne principale sont relativement faciles, seuls quelques niveaux octroyant un peu plus de défi avec des étoiles bien cachées. Cependant, à l’image de Super Mario 3D Land, ce sont les mondes post-campagne qui vous donneront du fil à retordre. Si l’aventure principale est pratiquement une balade de santé, les trois mondes supplémentaires sont beaucoup plus corsés. Ainsi, terminer le jeu à 100% est loin d’être dénué de difficulté, spécialement dans le monde Étoile. Même les vétérans de la franchise Mario risquent d’y trouver des défis qui les mettront à l’épreuve !

Super Mario 3D World modernisé

VentureBeat

Plutôt que d’offrir un simple port de la version Wii U, Nintendo a modernisé quelques-uns des aspects les plus vieillots de Super Mario 3D World. Ainsi, la version Nintendo Switch de ce dernier est une édition non seulement bonifiée, mais également améliorée.

Ceux ayant joué à la version originale remarqueront d’emblée que l’ambiance visuelle a été retravaillée. Les couleurs sont beaucoup plus vives qu’à l’époque et les reflets de lumières sont davantage présents un peu partout. Bien que ceux-ci soient quelque peu exagérés (après tout, jamais je n’ai vu une salopette comme celle de Mario refléter autant la lumière dans la vie de tous les jours), la qualité rehaussée du graphisme est fort appréciée.

Par ailleurs, la sauvegarde automatique de la version Wii U était irritante. À chaque fin de niveau ou bien à chaque fois qu’on sortait d’une maison spéciale, le jeu stoppait plusieurs secondes afin de sauvegarder. C’est désormais un problème du passé puisque la sauvegarde automatique est instantanée sur Nintendo Switch. En outre, lorsque le jeu sauvegardera, vous pourrez continuer à vous promener sans devoir patienter devant un écran statique. Ça semble anodin, mais ça fait tout de même une différence !

Un mode Photo a aussi été ajouté pour ceux aimant créer des clichés. Vous pourrez ainsi stopper le jeu à tout moment et prendre une photo en l’ajustant par l’entremise de différents paramètres. La présence des étampes en couleurs permet aussi de matérialiser des croquis très mignons. Bien que ce ne soit pas ma tasse de thé, attendez-vous à voir plusieurs photographies personnalisées apparaître sur la Toile au cours des prochains mois !

Finalement, la vitesse des personnages a été accentuée, rendant leurs mouvements beaucoup plus fluides. Peu importe lequel des héros vous personnifierez, leur vitesse de marche sera plus rapide que sur Wii U et ils commenceront à courir plus vite qu’il y a quelques années. Certains combats sont aussi plus rapides, notamment ceux avec Bowser. Vous pouvez donc dire adieu aux affronts étrangement lents avec le roi Koopa sur sa voiture à la fin de certains mondes, les confrontations étant beaucoup plus rapides et agréables aujourd’hui sur Nintendo Switch !

La délicieuse fureur du roi

PCMag.com

Évidemment, la grande nouveauté de cette nouvelle édition est l’extension Bowser’s Fury. Déjà, son dévoilement laissait entrevoir une aventure plus sombre et déstabilisante que celle de tout autre jeu de Mario. Lorsqu’on y joue, je peux vous assurer que ce n’était pas qu’une impression puisque Bowser’s Fury adopte un ton auquel nous ne sommes pas habitués avec la franchise Mario.

Grosso modo, nul autre que Bowser Jr. vous demandera de l’aider afin de ramener son père à la raison. Pour une raison inconnue (et que vous ne connaîtrez jamais), Bowser a été infecté par une mystérieuse boue noire ayant décuplé sa grosseur ainsi que sa fureur. Lorsqu’il sort de son hibernation, le grand dinosaure déverse sa colère en répandant le chaos à grands coups de poing, de boules de feu et de musique rock ! Mario devra s’allier à Bowser Jr. et récolter des dizaines d’astres félins afin de sauver le monde de la fureur dévastatrice de son ennemi juré.

Si le scénario de cette extension déçoit puisqu’on ne sait pas quelle est l’origine du mal ayant infecté Bowser, son ambiance ainsi que le plaisir qu’elle procure sont indéniables. En fait, Bowser’s Fury est un excellent petit jeu à part entière auquel vous pouvez jouer instantanément à partir de l’écran titre. Donc, pour ceux ayant déjà complété Super Mario 3D World sur Wii U, vous pouvez vous plonger illico dans cette campagne qui devrait vous prendre huit heures afin d’être totalement complétée. À noter que vous pouvez y jouer seul ou bien avec un ami. En solo, l’aide de Bowser Jr. peut être configurée et son assistance en fait un excellent allié durant l’aventure, pas mal plus que bien des comparses au sein d’autres jeux vidéo.

D’autre part, contrairement à Super Mario 3D World, Bowser’s Fury met de l’avant un petit monde ouvert rempli de chatons dans lequel vous devrez explorer plusieurs petites îles. Sur chacune d’elles, vous devrez remplir des objectifs afin de mettre la main sur cinq astres félins. Une fois un astre félin obtenu, sa puissance éclairera le phare présent sur l’île et blessera Bowser si ce dernier est sorti de son hibernation.

Ainsi, il faut voir Bowser’s Fury comme un hybride entre Super Mario 3D World et Super Mario Odyssey. On y a inclus les objets spéciaux pour Mario ainsi que plusieurs casse-tête de Super Mario 3D World dans un monde ouvert à la Super Mario Odyssey. Les lunes de ce dernier font place aux astres félins et vous pourrez en trouver un peu partout. La liberté d’exploration fait en sorte qu’on peut dénicher des défis ainsi que des astres félins bien au-delà des îles, parfois à des endroits insoupçonnés.

Le monde de Bowser’s Fury changera aussi selon certaines conditions. En outre, lorsque vous remplirez un objectif d’une île, vous devrez la quitter puis y revenir afin qu’elle se modifie et puisse vous donner accès à un autre astre félin. Qui plus est, plusieurs astres félins ne pourront être récoltés que lorsque Bowser déclenchera sa fureur. En effet, certains chemins ne s’ouvriront que lors de ces moments et seul le souffle dévastateur de Bowser pourra briser certaines briques spéciales sur chaque île cachant un astre félin.

Même s’il est déroutant par rapport à d’autres jeux Mario, Bowser’s Fury n’en demeure pas moins un jeu généreux et fort bien conçu. Le design des îles ainsi que des casse-tête est à la hauteur des standards élevés de Nintendo et il est tout simplement difficile de réprimer un sourire en parcourant ce petit univers à pied ou encore sur le dos du mignon Placindon !

La fureur de Bowser déteignant sur celle du joueur

TheVerge.com

Malgré son charme, Bowser’s Fury n’en demeure pas moins affligé de quelques lacunes. Certes, le design est à la hauteur des standards de Nintendo, mais on est tout de même confrontés à certaines limites.

Ainsi, attendez-vous à devoir répéter encore et encore les mêmes objectifs à travers les îles. Après quelques-unes d’entre elles, on se rend compte qu’il faut constamment récolter cinq pièces félines pour former un astre félin, surmonter un parcours à obstacles en moins de 20 secondes ou tout simplement suivre un sentier prédéterminé pour allumer un phare. Est-ce plaisant ? Absolument. Mais la majorité des 100 astres félins ne sont-ils qu’une répétition d’objectifs ? Tout à fait.

D’autre part, les apparitions de Bowser sont un drôle de choix au niveau du design. En fait, c’est l’attente pour le voir surgir de la boue visqueuse qui pose problème. Puisque certains endroits du monde ne sont accessibles que par sa présence et que certains blocs ne peuvent être détruits que par son souffle, il arrive souvent qu’on doive patienter quelques minutes jusqu’à la sortie de sa carapace. Certes, on peut explorer et trouver d’autres astres félins entre-temps, mais obliger les joueurs à attendre pour remplir des objectifs n’est pas le meilleur choix de Nintendo.

L’engin utilisé par Nintendo n’a également pas été optimisé. À mi-chemin entre Super Mario 3D World et Super Mario Odyssey, vous remarquerez que l’engin visuel a de la difficulté à suivre l’action à certains endroits. Des ralentissements sont donc à prévoir, tout comme des problèmes de caméra qui viennent nous embêter par moments. Attendez simplement d’être sur l’île où vous devez franchir d’immenses structures rotatives, vous verrez que vous grincerez des dents !

Devriez-vous y jouer ?

Pour moi, il est clair que Super Mario 3D World est un jeu sous-estimé de la franchise Super Mario. Si Nintendo l’avait simplement lancé avec les améliorations qui lui ont été apportées, je vous l’aurais recommandé. Or, l’ajout de Bowser’s Fury vient cimenter cette recommandation puisque ces deux jeux vous donneront une expérience aussi magnifique que plaisante. À l’image d’un félin avec de l’herbe à chat, vous aurez de la difficulté à décrocher !

Évaluation

Verdict

L'excellent Super Mario 3D World est relancé sur Nintendo Switch dans une édition modernisée et bonifiée d'une magnifique extension qui vous charmera à coup sûr !

Note finale : 4.5 sur un total de 5
Critères
super mario 3d world
4.5

Points forts

  • Deux aventures aussi mignonnes qu'addictives
  • Design de niveaux à la hauteur des standards Nintendo
  • Modernisation simple et efficace de Super Mario 3D World

Points faibles

  • Angles de caméra problématiques dans les deux jeux
  • Objectifs répétitifs au sein de Bowser's Fury
  • Ralentissements présents au sein des deux jeux

Les dernières nouvelles

Trouver le meilleur prix pour votre forfait mobile et Internet

Trouver le meilleur prix pour votre forfait mobile et Internet

Du butin, du baseball et des photos de Pokémon: 6 jeux à surveiller en avril !

Du butin, du baseball et des photos de Pokémon: 6 jeux à surveiller en avril !

10 des jeux vidéo les plus retardés de l’histoire

10 des jeux vidéo les plus retardés de l’histoire

Plus de jeux vidéo

Casse-tête, chasseurs de monstres et esprit du mal: 6 jeux à surveiller en mars !

Casse-tête, chasseurs de monstres et esprit du mal: 6 jeux à surveiller en mars !

Cauchemars, Mario chat et le retour d’Arthur: 5 jeux à surveiller en février !

Cauchemars, Mario chat et le retour d’Arthur: 5 jeux à surveiller en février !

À voir: 10 films divertissants tirés de jeux vidéo

À voir: 10 films divertissants tirés de jeux vidéo

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !