Apple lance enfin son application de tableau blanc collaboratif Freeform

Par Alain McKenna – le dans Actualités

L’application Freeform combine un outil de prise de notes, une espèce de pense-bête, à un environnement collaboratif qui a été annoncée par Apple au début de l’été dernier. L’objectif d’Apple était d’offrir aux propriétaires d’un iPhone, d’un iPad ou d’un Mac une application unique et multi plateforme où il est possible de gribouiller, de conserver des éléments tirés d’Internet et de partager des photos ou tout autre contenu numérique que ce soit à titre personnel, pour l’école ou pour le travail.

Si vous trouvez que ça sonne comme l’application Evernote ou même comme OneNote, de Microsoft, vous n’êtes vraiment pas loin du compte. À l’exception que dans ce cas-ci, c’est limité aux appareils de l’écosystème Apple et que ça vient d’être mis en ligne sur son App Store.

Il y a aussi quelques fonctions exclusives qui rendent Freeform peut-être un peu plus intéressante à utiliser au quotidien que d’autres applications similaires. Par exemple, la sauvegarde en nuage permet de consulter ses notes à partir de n’importe où, en tout temps, et de les partager très simplement.

Aussi, et ça c’est quand même étonnamment puissant, on peut dessiner et écrire avec le stylet d’un iPad, le fameux Pencil d’Apple, puis convertir les mots écrits à la main en texte numérisé qui peut ensuite être intégré à d’autres textes, ou exporté pour servir dans des documents plus formels, comme un document Word, par exemple.

Aussi, détail intéressant, Freeform gère assez bien le contenu multimédia, comme les vidéos ou les hyperliens. Plutôt que de voir une icône de fichier ou une adresse web soulignée et écrite en bleu, l’application intègre un aperçu du contenu de la vidéo ou du site web, ce qui rend les interactions qu’on fait avec l’application pas mal plus naturelles.

Bref, c’est un bel outil, qui est téléchargeable tout à fait gratuitement si vous possédez un appareil d’Apple doté de la plus récente version du système d’exploitation. En revanche, il est préférable de l’utiliser avec un plan mensuel de stockage infonuagique, ce qui coûte 10 $ par mois ou plus, ce qui risque d’en freiner plus d’un.

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis