iPhone 11 Pro : le téléphone qui réveille votre trypophobie

iPhone 11 Pro : le téléphone qui réveille votre trypophobie

La trypophobie, vous connaissez ? En clair, si la vue de petits trous disposés côte à côte vous donne la nausée, c’est que vous en êtes atteint(e). Les éponges, nids d’abeilles, bulles de café et autres anémones ont toutes en commun qu’elles peuvent déclencher des crises d’angoisse aux trypophobes. Et depuis cette semaine, un petit nouveau vient s’ajouter à la collection : l’iPhone 11 Pro.

En cause : le triple capteur photo à l’arrière de l’appareil, qui ressemble furieusement à trois yeux protubérants, en plus du petit rond du flash. Dès la présentation du nouveau smartphone, la communauté trypophobe s’est déchaînée sur les réseaux.

Trypophobie et iPhone 11 Pro : morceaux choisis sur Twitter

Voici quelques tweets qui résument parfaitement la situation :

«Cet iPhone 11 a fait grimper ma trypophobie au plafond»

«Les fuites sur l’iPhone 11 déclenchent ma trypophobie»

«Ma trypophobie ne me permettra jamais de posséder cet iPhone. Non merci !»

«Moi qui commande le nouvel iPhone 11 Pro, super laid, malgré ma trypophobie»

Mais certains se sont quand même rappelé que l’iPhone 11 Pro n’est pas le premier smartphone possédant plusieurs capteurs trypophobiquement placés :

«J’imagine que tous ceux qui font des memes sur l’iPhone 11 Pro ont oublié le Nokia Pureview»

«L’équipe trypophobie»

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Xbox Partner Preview
Jeux vidéo

Une mise à jour pour la Xbox

La dernière mise à jour d’avril pour les consoles Xbox est désormais en cours de déploiement, offrant aux utilisateurs des améliorations significatives dans divers domaines.

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.