Google, Samsung, Intel et d’autres intéressés par BlackBerry?

Affaires

Liste de tags

On pourrait croire que l’intérêt des multinationales pour l’acquisition du fabricant mobile canadien est à son plus bas. Ça ne semble pas être le cas.

Du moins selon Reuters. Dans un article paru vendredi dernier, diverses sources proches du dossier ont confié à l’agence de presse que plusieurs entreprises du secteur des technologies étaient en pourparlers avec BlackBerry.

En effet, BlackBerry aurait demandé à des acheteurs potentiels d’exprimer leur intérêt au plus tard cette semaine. Parmi la liste d’entreprises invitées à se manifester, on retrouve Cisco, Google, Intel, LG, Samsung et SAP. Celles-ci pourraient être attirées par le portefeuille de brevets de BlackBerry ou son réseau de serveurs sécurisés.

Néanmoins, en ce qui concerne la valeur de son portefeuille de brevets, celle-ci est susceptible de baisser considérablement dans les 18 prochains mois, limitant ainsi son attrait.

Pour le moment, la seule offre sur la table est celle de Fairfax Financial Holdings, une société torontoise de portefeuille qui propose d’acheter l’entreprise pour 4,7 milliards de dollars. Des sociétés de capital privées s’intéressent également à BlackBerry selon ces mêmes sources, mais le fabricant mobile préfère devenir la propriété d’une société œuvrant dans son secteur.

En août dernier, BlackBerry a annoncé la mise en place d’un comité spécial afin de décider de l’avenir de l’entreprise. Parmi les options évaluées, on retrouve «d’éventuelles coentreprises, des partenaires ou alliances stratégiques, la vente de l’entreprise ou d’autres transactions possibles».

BlackBerry a jusqu’au 4 novembre pour accepter l’offre sur la table.