Mulally et Nadella maintenant favoris au poste de PDG de Microsoft

Affaires

Liste de tags

Microsoft envisage à nouveau l’actuel président-directeur général de Ford pour remplacer Steve Ballmer. Cependant, la candidature de Stephen Elop ne serait pas écartée.

Toujours en quête d’un nouveau PDG, Microsoft semble préférer voir Alan Mulally ou Satya Nadella à la tête de sa société selon un article paru aujourd’hui sur Bloomberg. Cette histoire évolue si rapidement que nous avons du mal à la suivre. Voici un récapitulatif.

La candidature de Alan Mulally revient dans l’actualité, accompagnée par celle de Satya Nadella. Les nominations de Tony Bates et de Stephen Elop sont par conséquent reléguées au second niveau.

D’abord, Steve Ballmer a annoncé qu’il quitterait officiellement la tête de Microsoft en août dernier. Afin de rassurer les actionnaires de l’entreprise, il a indiqué par la même occasion qu’il poursuivra son mandat pour les 12 prochains mois.

Microsoft s’est ensuite portée acquéreur de la division d’appareils et de services de Nokia en septembre dernier. Le PDG de Nokia, Stephen Elop, a alors rejoint les rangs de Microsoft, une entreprise pour laquelle il a travaillé en tant que chef de la division d’affaires, de janvier 2008 à septembre 2010.

Finalement, bien qu’Elop n’ait pas démontré publiquement être intéressé à diriger Microsoft, l’homme s’est tout de même retrouvé sur la liste des candidats potentiels. Même qu’une rumeur suggérait un tandem entre lui et Kevin Turner, l’actuel président et chef des opérations de Microsoft. Ce dernier aurait agi à titre de PDG par intérim avant de céder le pouvoir à Elop.

Vous suivez toujours? Bien.

Lorsque la liste des candidats potentiels au poste de PDG de Microsoft a été considérablement réduite (le moment où certaines rumeurs suggéraient Elop à ce titre), le nom d’Alan Mulally a également été mentionné.

Aujourd’hui, la candidature de l’actuel PDG de Ford revient dans l’actualité, accompagnée par celle de Satya Nadella, l’actuel président de la division Cloud et Entreprise de Microsoft. Selon ce que des sources familières avec le dossier auraient révélé à Bloomberg, ces deux candidats se retrouvent en tête de liste.

«Il n’y a pas de changement par rapport à ce que nous avons déclaré en novembre dernier», a affirmé Jay Cooney, porte-parole de Ford. «Alan concentre ses énergies sur l’exécution de notre campagne One Ford. Nous ne commentons pas les rumeurs.»

La nomination de Tony Bates (l’actuel président de la division du développement des affaires, de la stratégie et de l’évangélisme de Microsoft) et celle de Elop sont par conséquent reléguées au second niveau.

Un document interne préparé pour faciliter la recherche du nouveau président-directeur général décrit le candidat idéal comme ayant «une importante expérience dans la gestion d’organisations mondiales complexes provenant d’un secteur en évolution rapide et très concurrentielle, une expérience dans la livraison de chiffres d’affaires et de bénéfices nets, et une aptitude avérée à diriger une entreprise de plusieurs milliards de dollars et un grand nombre d’employés».