Gates et Ballmer font peur aux candidats au titre de PDG de Microsoft

Affaires

La course à la chefferie de Microsoft semble loin d’être une chose simple.

Depuis que Steve Ballmer a annoncé son départ de Microsoft en août dernier, l’entreprise cherche tant bien que mal à trouver un nouveau dirigeant. Nous vous avons fait état à quelques reprises des candidats les plus prometteurs au cours des derniers mois, mais tout porte à croire que ces derniers sont réticents à devoir composer avec les fantômes de Bill Gates et Steve Ballmer.

Craignant l’influence que pourraient exercer Gates et Ballmer sur les décisions de l’entreprise, Alan Mulally préfère rester à la tête de Ford.

C’est du moins le cas d’Alan Mulally, tel que le rapporte le Washington Post, qui tient cette information de sources familières avec le dossier. Craignant l’influence que pourraient exercer Gates et Ballmer sur les décisions de l’entreprise (rappelons que les deux hommes d’affaires siègeront toujours sur le conseil d’administration), l’actuel PDG de Ford préfère rester à la tête du constructeur automobile.

Cette crainte semble plutôt justifiée lorsque l’on considère que depuis l’annonce du départ de Ballmer, une série de décisions controversées ont altéré la stratégie à long terme de Microsoft (notamment, l’acquisition de Nokia).

Microsoft espère trouver son nouveau président-directeur général d’ici le mois prochain.

  • Gaston

    Steve Ballmer fait peur, point.