Microsoft et son plan audacieux pour contrer la NSA

Aux grands maux…

Liste de tags

L’entreprise a l’intention de mettre en place des centres de données à l’extérieur des États-Unis afin de prémunir ses utilisateurs contre la surveillance abusive.

Ne désirant plus attendre après le gouvernement américain pour réformer la National Security Agency et ses divers programmes de surveillance, Microsoft veut décentraliser ses centres de données afin de permettre aux utilisateurs résidants à l’extérieur des États-Unis de stockés leurs données personnelles sur ses serveurs situés à l’étranger.

Vos données personnelles seront toujours sujettes aux programmes de surveillance du pays où elles sont hébergées.

Lors d’un entretien avec le Financial Times, Brad Smith, avocat et vice-président exécutif des affaires juridiques et corporatives de Microsoft, a déclaré que «les gens devraient avoir la possibilité de savoir si leurs données sont soumises aux lois et à l’accès des gouvernements d’autres pays afin de pouvoir faire un choix éclairé de l’endroit où leurs données seront stockées».

Autrement dit, vos données personnelles seront toujours sujettes aux programmes de surveillance du pays où elles sont hébergées.

Le fait que Microsoft soit prête à aller si loin démontre à quel point le scandale des programmes de surveillance de la NSA a affecté la confiance entre les entreprises américaines œuvrant dans le secteur technologique et leurs clients internationaux. Microsoft a même pris l’initiative inhabituelle de décrire le gouvernement des États-Unis comme étant une «menace persistante avancée» à la sécurité de ses clients, une désignation que l’entreprise réserve habituellement qu’à des groupes de cyberterroristes parrainés par des gouvernements étrangers.