All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le blanchiment d’argent par Bitcoin sera plus facile grâce à Dark Wallet

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Un collectif de codeurs est sur le point de lancer Dark Wallet, un logiciel de portefeuille Bitcoin qui vise à protéger l'identité de son utilisateur dans le cadre de ses transactions financières.

Si Dark Wallet fonctionne tel que promis, ce logiciel pourrait s’avérer être un véritable cauchemar pour les organismes de surveillance financière qui tentent par tous les moyens d’empêcher que le Bitcoin ne devienne la monnaie d’échange des blanchisseurs d’argent et du marché noir.

Le plus aberrant dans toute cette histoire, c’est que ces derniers ne tentent pas de minimiser le risque que leur outil puisse servir aux transactions douteuses – ils en font plutôt la promotion. «C’est carrément un logiciel de blanchiment d’argent», a affirmé Wilson.

Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, les transactions de Bitcoins sont loin d’être anonymes. Chaque paiement effectué à l’aide de la populaire cryptomonnaie est enregistré dans une base de données – le registre public, également surnommé Block Chain – qui stocke la totalité des transactions financières passées. Avec cette information, il est donc possible de connaître à quelle adresse (ou dans quel portefeuille) un Bitcoin spécifique a été logé à n’importe quel moment de son histoire, et par conséquent retracer les dépenses de ses anciens propriétaires. À moins que ceux-ci n’aient pris des dispositions afin de masquer leurs activités.

Et c’est justement l’objectif de Cody Wilson et Amir Taaki, les créateurs de Dark Wallet. Le plus aberrant dans toute cette histoire, c’est que ces derniers ne tentent pas de minimiser le risque que leur outil puisse servir aux transactions douteuses – ils en font plutôt la promotion. «C’est carrément un logiciel de blanchiment d’argent», a affirmé Wilson dans le cadre d’un débat sur le sujet en mars dernier.

En dépit de ces provocations, les organismes de surveillance financière sont généralement restés muets au sujet de l’initiative. Par contre, l’agence américaine luttant contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le Financial Crimes Enforcement Network, a déclaré au magazine Wired qu’elle est «bien consciente des nombreux efforts technologiques émergents visant à renverser la transparence financière» et qu’elle restera «vigilante à l’égard de toute activité pouvant faciliter au blanchiment d’argent et à d’autres délits financiers».

Dark Wallet est le fruit d’une campagne de sociofinancement sur Indiegogo qui s’est déroulée en octobre dernier. Le logiciel parvient à tromper le Block Chain grâce à une technique nommée CoinJoin : chaque fois qu’un utilisateur dépense des Bitcoins, sa transaction est combinée avec celle d’un autre utilisateur de Dark Wallet choisi au hasard. Les deux transactions sont ainsi enregistrées comme une seule dans le registre public, et puisque la négociation de cette transaction bipartie est cryptée, il est pratiquement impossible de déterminer combien de Bitcoins ont été transigés et par quel portefeuille.

Bien que l’application puisse être politiquement incorrecte, elle n’est pas illégale pour autant. Wilson et Taaki défendent leur démarche en implorant le Premier amendement de la Constitution américaine qui garantit la liberté d’expression. Mais Wilson ne peut s’empêcher d’être honnête. «Je veux [que ce soit un] moyen pour permettre des transactions privées sur le marché noir, que ce soit pour des inhalateurs de médicaments sans prescription, du MDMA pour les amateurs de drogues, ou des armes.»

Il ne nie pas non plus que Dark Wallet pourrait provoquer des crimes beaucoup plus odieux, comme la pornographie juvénile, les tueurs à gages et le terrorisme. «Eh bien, oui, de mauvaises choses vont inévitablement se produire sur ces marchés», raconte Wilson. «La liberté est une chose dangereuse.»

Wow…

Vidéo récente
- Actualités

Votre vie privée est encore sur vos vieux ordinateurs

Les dernières nouvelles

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Branchez-vous -
FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

Matthieu Carlier -
SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Avec son hologramme traducteur, Microsoft entre de plain-pied dans le futur

Avec son hologramme traducteur, Microsoft entre de plain-pied dans le futur

Branchez-vous -
HongMeng OS : en fait, l’OS de Huawei ne serait pas destiné aux smartphones

HongMeng OS : en fait, l’OS de Huawei ne serait pas destiné aux smartphones

Matthieu Carlier -
Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Matthieu Carlier -

Populaires

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Branchez-vous -
« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

Branchez-vous -
Le télescope Hubble détecte un trou noir qui n’est pas censé exister

Le télescope Hubble détecte un trou noir qui n’est pas censé exister

Matthieu Carlier -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .