La Nokia N1, le retour de Nokia sur le marché mobile

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Bien que Microsoft ait fait l'acquisition de sa division d'appareils l'an dernier, l'entreprise finlandaise n'a visiblement pas dit son dernier mot.

Après les rumeurs cet été suggérant que Nokia envisageait de se relancer dans la fabrication d’appareils mobiles, voilà que l’entreprise dévoile aujourd’hui la Nokia N1 : une tablette Android qui semble très inspirée de l’iPad mini.

Si vous avez toujours rêvé d’avoir un iPad mini propulsé par Android, la Nokia N1 correspond à ce qui s’y rapproche le plus.

LIRE ÉGALEMENT : Nokia pourrait (à nouveau) mettre sur le marché des téléphones Android

Trop inspirée? Il faut dire que la N1 propose non seulement un design similaire, mais la tablette partage la même dimension d’écran (7,9 pouces de diagonale) et la même résolution (2 048 x 1 536 pixels). Sans compter que la tablette est munie d’un boîtier monocoque en aluminium anodisé… tout comme l’iPad mini. Toutefois, l’écran de celle-ci est entièrement stratifié, contrairement à son concurrent.

La disposition de la caméra et des boutons de la Nokia N1 rappelle également celle de la tablette miniature d’Apple. Même la grille des haut-parleurs, situé au bas de l’appareil, est essentiellement une copie de ce que propose la pomme. Bref, si vous avez toujours rêvé d’avoir un iPad mini propulsé par Android 5.0 Lollipop, cette tablette correspond à ce qui s’y rapproche le plus.

Les entrailles de la Nokia N1.
Les entrailles de la Nokia N1.

La Nokia N1 est équipée d’un processeur quadricœur Intel Atom Z3580 de 2,4 GHz, de 2 Go de mémoire vive, de 32 Go d’espace de stockage, d’une caméra principale de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 5 mégapixels et d’une pile de 5 300 mAh. Le tout dans un boîtier de 6,9 mm d’épaisseur pesant 318 grammes (plus mince et plus léger que l’iPad mini).

En terme d’innovation, la N1 est le premier appareil muni d’un port USB de type C, le nouveau connecteur réversible sur lequel les concepteurs de la norme USB planchent depuis l’an dernier.

Avec les efforts déployés par Nokia auprès d’Android ces derniers temps, il n’est pas surprenant d’y retrouver le Z Launcher, son lanceur d’applications dont la version bêta a été lancée aujourd’hui sur le Play Store.

Produit en collaboration avec Foxconn, la Nokia N1 sera d’abord lancée en Chine un peu avant le Nouvel An chinois (soit le 19 février) au prix de 249$ US. Tout porte à croire que la tablette verra par la suite le jour en Europe et en Amérique, bien que Nokia n’a révélé aucune autre date de sortie.

Les dernières nouvelles

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Plus d'actualités

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .