Comment j’ai appris la fin de M. Net

Point de vue

Québec Exclusif

La nouvelle m’est tombée dessus comme une tonne de briques. Vendredi à midi quinze, l’ami et collègue Benoît Mercier me contacte par la messagerie de Facebook pour m’annoncer que l’émission était retirée de la programmation de MusiquePlus.

  • M. Net est mort. Tu as vu la nouvelle? On ne revient pas en janvier.
  • Non! Je n’étais pas au courant. T’as la confirmation de qui?
  • Denis sur Twitter. Il vient de l’annoncer.

C’est donc ainsi que j’ai appris la triste fin de M. Net. Denis Talbot venait en effet de tweeter que l’émission ne revenait pas en janvier et que, conséquemment, il se cherchait un emploi.

C’était ça aussi M. Net : une joaillerie qui prenait des gemmes brutes pour les polir et les faire briller. Pour cela, je ne peux que remercier Denis. On mesure très mal l’impact que le Grand Talbot a eu sur les médias québécois.

Absorbé par tout ce que je lisais sur les réseaux sociaux, j’attendais la confirmation de la part de V Médias. Cela faisait quand même 6 ans que j’étais pigiste pour M. Net. J’ai toujours compris mon rôle d’employé précaire : on pouvait me mettre à la porte en tout temps. Je me suis tout de même dit que 6 ans de services mériteraient un mot de la part des patrons me disant que je devrais faire un deuil de M. Net. Alors que j’écris ces lignes, c’est toujours le silence radio.

Le principal touché par cette décision est évidemment Denis Talbot, qui a été à la barre de l’émission pendant 16 ans et animateur à MusiquePlus pendant 25 ans. Je ne pouvais faire autrement que de penser à Denis. Denis est celui qui m’a donné ma chance à la télévision. Mon mentor est devenu avec les années un ami.

Dieu seul sait qu’il en a pris des risques le Denis. Beaucoup de chroniqueurs de M. Net sont des gens qui sont apparus dans le spectre médiatique québécois alors même qu’ils n’avaient aucune expérience dans le domaine. C’était ça aussi M. Net : une joaillerie qui prenait des gemmes brutes pour les polir et les faire briller. Pour cela, je ne peux que remercier Denis. On mesure très mal l’impact que le Grand Talbot a eu sur les médias québécois. C’est triste de le voir ainsi partir.

Certes, l’émission n’avait plus la marge de manœuvre qu’elle a déjà eue. Les sorties avec caméras étaient rendues quasi impossibles. Seul le E3 était couvert, faute d’argent essentiellement. Oui, les budgets n’étaient pas considérables, mais cela ne nous dérangeait guère, parce que ce qui nous animait, c’était la passion. Nous sommes tous des maniaques de technologies, et nous en mangeons, autant dans le show qu’à l’extérieur du show.

Une partie de l'équipe : Benoît Mercier, Benoît Gagnon, Denis Talbot, André-Anne Babin et François Lapierre-Messier.

Benoît Mercier, Benoît Gagnon, Denis Talbot, André-Anne Babin et François Lapierre-Messier (Photo : Instagram).

Mise à pied difficile donc. Pour tout le monde. Tant pour les artisans derrières la caméra que pour ceux devant.

Vendredi dernier fut une journée d’enfer qui restera marquée dans leur esprit pour toujours. D’autant plus que la décision en laisse plusieurs perplexes, car peu de réponses sont données. Personne ne semblait dire que l’émission était une catastrophe. Si c’était le cas, le tout n’est jamais descendu à mes oreilles. D’autant plus que des émissions de télévision dédiées aux technologies, il n’y en a pas des masses; on se serait attendu que cette position de quasi-monopole soit enviable. De toute évidence, il n’en est rien.

Au-delà du drame des employés

Oui, M. Net, c’était de l’infotainment : une émission fournissant à la fois de l’information et du divertissement. Mais c’était probablement la meilleure façon de faire passer ce genre de contenu qui était vu comme étant grandement aride pour plusieurs.

Si la fin de M. Net est un drame pour les personnes qui travaillaient pour l’émission, c’est aussi un coup dur pour la couverture technologique au Québec. Pourtant, le domaine regorge de questions importantes qui méritent d’être abordées. De plus, c’est un secteur qui nécessite un regard critique et informé.

Parce que, on va se dire les affaires, le monde des technologies est important. C’est non seulement une locomotive économique (les États-Unis dépendent de ce secteur depuis un bon moment déjà), mais, qu’on le veuille ou non, il gouverne maintenant notre existence. Votre vie est maintenant gérée par des ordinateurs, et votre mort risque de l’être également. Entre les deux, c’est toute la société qui devient de plus en plus dépendante d’un secteur qui, paradoxalement, est ignoré par les médias contemporains, principalement au Québec.

Et puis, s’il y a une chose que l’on doit retenir des révélations faites par Edward Snowden, c’est bien que si le public ne se questionne pas sur les technologies, s’il ne s’intéresse pas aux dossiers tournant autour du numérique, il y aura nécessairement des abus. Quand je vois la question des dépassements de coûts de l’informatique dans le secteur public, je me dis que le manque d’intérêt des médias par rapport à ces questions doit être, en partie du moins, responsable de ce genre de dérapage.

Avertir le public, le tenir informé et au courant, maintenir la critique, c’est aussi ça le rôle de la télévision. Je n’ai personnellement pas vu d’autres émissions de télévision qui ont décortiqué la faille Heartbleed pour vulgariser aux gens l’impact que cela avait sur eux. M. Net l’a fait, question que le public comprenne bien ce qui se passe, sans pour autant entrer dans du jargon technique.

Dans la même veine, le fait que M. Net fasse des critiques de jeux vidéo était une façon pour que le public puisse consommer de manière avertie. Des jeux vidéo, ce n’est pas ce qui manque sur le marché. Quand vous avez un budget limité, c’est intéressant de dépenser vos sous pour quelque chose que vous ne regretterez pas.

mnet

M. Net a aussi été un endroit permettant aux petites entreprises québécoises de venir présenter leurs produits, et ce, dans l’optique de se faire connaître. Je me souviens que l’année dernière, nous avions eu en studio les représentants de PasswordBox. Pas plus tard que ce matin, on apprenait que la boîte venait d’être achetée par Intel. Sans pour autant être tributaire du succès de l’entreprise, M. Net aura tout le moins contribué à son succès.

Oui, M. Net, c’était de l’infotainment, soit une émission fournissant à la fois de l’information et du divertissement. Mais c’était probablement la meilleure façon de faire passer ce genre de contenu qui était vue comme étant grandement aride pour plusieurs.

Une vision plus personnelle de la chose

Pour ma part, cela vient probablement de mettre fin à ma carrière télévisuelle. Je ne me leurrerai pas : je n’ai pas le genre d’expertise qui plaira à des producteurs d’émissions de télévision, surtout sachant que les émissions traitant des technologies sont pour ainsi dire presque disparues. En plus, je n’ai pas la bouille d’un candidat d’Occupation Double.

Bref, on verra ce que l’avenir réserve, mais je ne me fais pas d’illusion. En attendant, je demeure toujours dans l’expectative de recevoir signe de vie de la part de V Médias; une lettre, un courriel, ou un coup de téléphone qui me confirmera que je ne suis officiellement plus à leur emploi.

  • steve cobetto

    M net était une émission unique, qui me manquera beaucoup. Je trouve ça dommage que TV vidange aie préférer honey boo boo a vous. En espérant qu’une autre chaine pourra reprendre le concept… Bonne continuité

  • Serge

    Sincèrement désolé pour M. Talbot, pour toi et pour tout le reste de l’équipe. On perd un monument de la télé. Après les autres révélations faites par M. Tisseyre concernant l’émission Découverte (un autre monument de la télé Québécoise), c’est vraiment domage que toutes les émissions moindrement intelligentes se fasses déclasser par des télé-réalités ou autre trucs du genre « cerveau-turned-off ».

  • GreatCatSbee

    C’est pas tout mauvais. Pendant que les caves vont écouter la télé, chiâler dans les commentaires sur le web et s’abreuver de Radio X, on va pouvoir enfin aller au parc relaxer et jaser entre personnes intelligentes.

    • Phylip Valiquette

      Haters gotta hate…

      • GreatCatSbee

        Oh oui. You can’t even imagine.

    • Euphoric

      *tips fedora*

  • Le Grand Chat

    Dommage, Mr.Net était la seule émission encore potable à M+! Je souhaite que Z offre un nouvelle émission a toute l’équipe ! Merci à Mr.Talbot et a toute l’équipe pour les belles années que vous avez consacrer pour nous !

  • Steve Rodrigue

    Merci pour cette perspective de l’interne. Je pense que Denis Talbot et les artisans de M. Net vont se trouver de nouveaux projets et comme tu l’écris, la technologie et l’informatique c’est au coeur de nos vies. Ça n’a pas le choix de plus en plus se démocratiser: les gens doivent être de plus en plus éduqués numériquement.

    Good luck dans tes prochains projets… Tu pourrais te remettre au podcast de SWTOR? :P

  • Guillaume Côté

    Je trouve sa très malheureux puisque M.Net était une émission complètement unique. Vous étiez a la fois amusant, professionnel et très divertissant. Grâce a vous, nous étions au courant des nouvelles technologies intéressantes et aussi des nouveau jeux de l’heure.. Un gros merci a toute votre équipe :
    Benoît Mercier, Benoît Gagnon, Denis Talbot, André-Anne Babin et François (J’ai oublier son nom de famille).

    J’espère avoir la chance de vous revoir dans un autre show . Vous êtes tous formidable.

  • xlsim

    Je crois Benoît que ce qui refait surface souvent ces dernières années c’est le coté inhumain que les entreprises ont face à leur employés. Le jour où ils décident de couper les ponts, ce n’est pas trop long que nous somme mis de coté et la manière est souvent drastique. Je le vois autour de moi, on coupe partout et beaucoup de famille en paye le prix. Je vous écoute religieusement (Radio Talbot) tous les lundi et ce depuis presque 4 ans. J’enregistrais aussi Mnet. Avec le talent que tu as Benoît je ne suis pas inquiet pour toi. On va te revoir j’en suis certain :)

    Bonne chance !

  • Sebastien Parent

    On espère toujours une réponse de Ztele, c’est sur qu’il gagnerait mon abonnement au dépend de M+.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Alors que tout le monde se tue à répéter que l’émission devrait être reprise par Z, on dirait qu’on a vite oublié comment La Revanche des Nerdz s’est transformée au fil du temps pour devenir une émission de consommation. Oubliez ça…

      • Sebastien Parent

        Pourquoi pas avoir les deux émissions travaillant ensemble sur deux plages horaires différente? Anyway, on peut toujours rêvé, je peux juste pas imaginé la télé sans M.Net.

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          La Revanche des Nerdz N’EXISTE PLUS. Ce qu’il en reste N’EST PLUS GEEK NI TECHNO. Alors s’imaginer que Z souhaite sauver cette émission est absurde.

          • Sebastien Parent

            J’ai pas Z Télé désoler. Je savais juste pas. Quelques soit le poste, je rève qu’un poste reprenne Mnet.

          • Alexis Cornellier

            La lettre Z de ce canal où vous esperer voir Denis et sa bande apparaitre est pour DouchebagZ. Des émissions de pawn shop et des regard sur l’industrie de la porn québécoise… honnêtement, voir M. Net à cette antenne est encore plus ridicule que de laisser le show à M Plus.

          • Raphael Fortin

            Et Musicplus c’Est pas Douchebag avec les 200 télé réalité de cave superficiel qui s’envoie ….

          • Alexis Cornellier

            Oui. Sauf que musiqueplus n’a pas un mandat de parler de technologie alors que c’est le mandat de V qu’ils remplissent de plus en plus mal.

          • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

            V n’a pas le mandat de parler de technologie. De quoi tu parles?

          • Alexis Cornellier

            Mon doigt a glisser. Je voulais effectivement parler de Z télé.

            Musiqueplus a une programmation de douchebag et de hillbillies mais son mandat est de parler de musique. Ils calquent leur prog sur MTV.

            Z télé s’est toujours presenté comme la télé de science fiction et de geek. Un melange de scyfy et de G4 tech tv. Mandat qui n’est plus tout à fait remplis avec des emissions de pawnshop et de porn.

          • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

            Le nom de la chaîne ne veut rien dire en soi. Oui, elle était d’abord destinée aux geeks, mais qui nous dit que son mandat auprès du CRTC n’a pas changé? J’ignore si ce genre de document est accessible au public, mais son nouveau slogan – Osez – laisse croire que son mandat est désormais beaucoup plus large.

      • Alexis Cornellier

        Z télé n’a clairement plus le mandat de télé « technologique » ou « pour les nerdz » pour la simple et bonne raison que nous ne consommons plus de télévision. Combien de fois ai-je lue que les gens était abonner à Musique plus pour monsieur Net. Clairement Monsieur Net n’était plus à sa place. Avec la venue des vedettes web à M Plus et le fait que l’émission n’a fait qu’une seule année avec 1heure de plage horaire, on sentait M Net se tasser des plans de MPlus depuis quelques temps.

        Pour ma part, la disparition de Monsieur Net est symptomatique d’un plus grand mal. La disparition de contenus télévisuelle pour les 18 à 35 ans. La télévision ne m’interpelle pas. La démographie québécoise étant ce quel est, la télé s’adresse au boomers. Parce qu’ils ont de l’argent et parce qu’ils consomment encore de la télé. En 2014, il est impossible de faire une série web qui fait ses frais. Denis et sa bande font eu même un podcast depuis quelques années. Une diffusion un peu moins lècher, mais toujours mue par la même passion qu’on pouvait sentir à la télé. Pourtant, ce show, malgré des demandes répété n’a pus sortir du carcant de projet personnelle ou de hobby pro bono.

        Est-ce que Monsieur Net a encore sa place dans le paysage télévisuelle? dans le mien oui. Suis-je prêt à continuer à le consommer sur musiqueplus? probablement pas. Je suis flaberghaster par la mobilisation des geeks afin de faire savoir que nous ne voulons pas la disparition de Monsieur Net. On dirait presque qu’on nous a parler de la mort d’Optimus Primus pis qu’on veux pas se faire faire le coup une deuxième fois.

        • mistergama

          wow c’est beau ce que tu dit. tu met les mots sur ce que je n’arrivait pas a exprimé. :)

        • Manchedepelle

          Voyez-vous M. Corneillier, on se mobilise car on tient à cette dynamique et à cette complicité qui ne se crée pas aisément et qui

        • Manchedepelle

          Autre question qui aurait été pertinente à poser : si de plus en plus de geeks ne sont plus abonnés au câble et consomment seulement sur internet (Netflix, service de streaming : pour ceux qui osent encore payer pour consommer du contenu), comment fait-on pour que nos artisans et chroniqueurs techno d’ici vivent de leurs métiers? Si on fait du bruit populaire peut-être que cela pourrait à tout le moins convaincre une autre chaîne de leur faire une place et freiner l’effritement des émissions techno à la télé…

        • Noabout

          Les gens parlent de comment M.Net était des rares qui éduquaient les gens sur la technologie. Ben peut-être que leur place est sur les réseaux où se trouvent ceux qui ont besoin d’être éduqués, comme TVA, R-C ou Télé-Québec. Télé-Québec!?

  • PixelSpriteFr

    Le plus sidérant dans l’histoire c’est même pas l’arrêt de monsieur net, c’est des chose qui arrivent. Mais le fait que finalement presque aucuns chroniqueurs de l’émission n’aient été prévenu par la direction. Même pas un tit mail de masse avec les remerciements habituelles.

  • Jayson Doiron

    je ne comprend pas la mentalité de V ,couper une émission d’information-technologique et laisser sur leur onde des émission stupide ,genre un gars le soir . L’équipe de M.Net fesait de l’excellent travail cétait la seule émission que l’on a au Québec qui parle des technologies et de tout les accotés du sujet.

  • Gaston

    Ce que j’aimais dans cette émission (M.Net), c’était la passion des gens. Ça se voyait que Denis et les autres avaient du fun et trippait et leurs passion se transmettait à l’auditoire. Je n’aime pas les jeux vidéos, mais quand je regardais l’émission, j’avais le goût d’essayer.

    La passion à la télé est de plus en plus une espèce en voie de disparition, ce n’est pas assez payant, faut croire.

  • Steve C

    Monsieur Gagnon vous n’osez pas le dire mais le fait est là … Vos anciens patron ont agis comme des cheap et des pas de classe pour vous laisser de cette façon … Dans cette époque du numérique il en aurait couté COMBIEN pour simplement envoyer un courriel ???
    Des cheap et le mot est faible …. bonne chance pour l’avenir …

    En ce qui me concerne V.corp c’est fini … Mplus débarque le 19 décembre prochain …

    • Alexis Cornellier

      C’est toujours triste d’apprendre qu’on est renvoyés. Surtout quand on aime cette job, qu’on la fait depuis longtemps. Il n’y a pas de bonne manière d’annoncer que quelqu’un est renvoyer. À ce que je sache, les chroniqueurs de M. Net l’ont appris par un moyen technologique, de la bouche même de leur capitaine.

      • Steve C

        Quand ils nous ont foutus à la porte chez Nortel …les boss nous ont au moins rencontré en groupe et par la suite envoyé un avis par écrits …

  • Sebastien

    Ha non! je suis vraiment triste..mon émission quand les enfants fond dodo.. Mon émission !

  • Raphael Fortin

    Je rêve toujours à tv geek, M. net, l’analyse des geeks, les mystérieux étonnants, le jeux c’est sérieux, etc

    • Sebastien Parent

      Radio Talbot pourrais être de la programation ito

    • Alexis Cornellier

      Et RZO Web, sur lequel M.Net et l’analyse des geeks ne sont pas, tu l’écoute? ça existe depuis 1 an. Les mystérieux y sont, Le jeux c’est sérieux ainsi que 31 autres shows.

      • Raphael Fortin

        Je connait depuis l’ouverture du site, mais je parle plus d’un canal de tv avec un horaire fixe mais même de la VOD serait intéressant

  • Sébastien Florent

    Pauvre toi, j’aimerais pas avoir un employeur comme cela.. -_-

  • https://twitter.com/#!/spoulin23 Stéphane Poulin

    C’était la seule chose qui me faisait regretter le câble… Je ne pense pas que Z soit une solution.. je pense que ce genre de show aurait son public et serait rentable en ligne, avec un processus d’abonnement. En plus, en le faisant, ca prouverais juste aux vieux croutons qui dirigent encore la télé qu’ils sont dans le champs.

  • GreatCatSbee

    Ça ne pourrait pas être autonome M. Net? Est-ce qu’on a encore besoin de la télévision?

  • Zeag

    Tournez vous vers Patreon ou un truc du genre pour faire des chroniques web-only! Avec l’engouement actuel pour la campagne « Sauvons M. Net », je suis sûr qu’il serait possible d’aller chercher une quantitée considérable d’endosseurs.

  • maxime

    j’y croyait pas !!!! comme je le dit j’ose espérer que c’est un mal pour un bien éventuel ! je suis un éternel positif faut dire -_-

  • Walter Junior

    dommage pour l’equipe de Mnet vrm… maintenant y nous reste quoi comme choix si on veut ecouter une emission techno, faut aller voire en france et au USA encore… une autre bonne raison de se desabonner de la tété.

  • Jonathan Webster Pouliot

    Je trouve le commentaire de Alexis Cornellier très vrai. Les geeks ne sont plus intéressé par la télévision. On écoute principalement tout sur internet. Pourquoi ne pas regrouper ces émissions et en produire sur YouYube?? Pourquoi pas faire une grosse chaîne commandité par bestbuy, ebgames, microplay et autre avec des émissions du genre de M.Net et La revanche des nerds? Personnellement, je me suis habitué au format 10-15 minutes de Youtube et je le préfère au format 30minutes télé. Sinon, aussi un partenariat avec branchez-vous pour avoir une division Youtube serait un autre option…..

    • nathan32

      Un peu tard pour ma réponse, mais Radio-Talbot est disponible sur youtube. Le format est un peu long (1 heure) mais je l’écoute souvent en deux jours et mis à part la qualité webcam le concept est similaire à M.Net (normal, c’est la même équipe).

  • Alexandre

    Vraiment désolé pour tout l’équipe de M.Net, Moi je vais me désabonné de la chaine Musique Plus en réponse à cette mauvaise nouvelle. C’était une très bonne émission que j’écoutais depuis plus de 10 ans maintenant. Moi et la petite famille sommes très triste. J’espère de vous revoir dans un autre projet sur internet peu être. Bonne continuité

  • Simon Laliberté

    Je ne veux pas viser d’émission en particulier, ce n’est pas mon point mais, en frais de temps d’antenne, je ne crois pas que M.Net le gaspillait, l’utilisait mal.
    Ça m’attriste pour vous tous, et pour les auditeurs. C’était le seul endroit où j’écoutais les critiques de jeux, que je m’informais de ce qui se fait chez Moog audio, Canon, HP, et j’en passe des dizaines. Je ne connaîtrais pas ces produits sans votre équipe.
    Source de divertissement, source d’information, M.Net est un émission qui est partie en héro, une émission qui n’aura pas vécu assez longtemps pour tomber du coté noir.
    Merci pour toutes ces années, depuis la couverture de Goldeneye jusqu’à celle de Farcry 4,

    Merci!

  • Manchedepelle

    Ça fait déjà plusieurs années que je suis un auditeur régulier : m net, podcast de radiotalbot, feu l’analyse des geek. Une complicité comme la vôtre à l’émission Mnet ne se feint pas. Pas de doute que la dernière sera émotive. Si les initiatives pour sauver l’émission échouent, vous pouvez certainement compter sur moi pour débarquer Musique plus de mon forfait télé. Dommage que V télé soit sur le forfait de base… Acheter c’est voter: s’ils ne réalisent pas leur erreur à V-télé, parlons à leur porte-feuille ! Je me ferai aussi un devoir de les avertir des raisons qui justifient ma décision.

  • francois

    Bien desoler de ca c est la seul emission que j ecoute sur cette chaine. Et j espere de vous revoir dans une emission samblable bientot ;)

  • Gab Bétey

    pour rester a musique plus y faudrait que vous tourniez un show realité en anglais et quy mettent des sous titres. cest ca que les boss de musique moins semblent aimer le plus….

  • François M.

    Triste. Ces dernières années, je n’ai pas pu écouter beaucoup M. Net. Avec les enfants: Yoopa et Disney Jr. et TFO joue pas mal plus que d’autre chose à cette heure là! Pourtant M. Net est de quoi que j’aimais beaucoup écouter: actualité, technologie, critique. J’écoutais MP alors que Claude Rajotte et Denis Talbot en était les pilliers après j’ai perdu le fil mais M. Net était de loin l’émission la plus intéressante. Sérieux, au lieu d’entendre l’instant gagnant jouer à V pendant que je  »game » le soir, j’aimerais  »crissement » mieux voir des critiques de jeux, de périphériques et du e-sport: du StarCraft 2 ou du CS:GO commenté à la télé. Je m’arrêterais de jouer pour regarder probablement.

    Radio Talbot, ça demeure vraiment bon mais j’ai pas l’impression que cela atteint autant de gens que ça devrait (pourrait) . SVP continuez Radio Talbot moi j’adore…

  • Marc

    Moi j’étais abonné à Musique Plus uniquement parce qu’il y avait M. Net. Donc, plus de M. Net, plus d’abonnement à la chaîne Musique Plus dans mon forfait. Non mais ce n’est pas moi qui vais resté abonné à une chaîne qui montre des émissions hautement édifiantes comme « Jersey Shore », « Paris Hilton » qui se cherche des amis assise sur son trône ou « Mes Bijoux de Famille »……..

  • Karianne Martel

    M.Net était la demi heure ou moi et mon chum se retrouvaient sur le divan pour écputé la télé ensemble. J’ao adoré ce que vous avez faites et ce que vous m’avez faites découvrir! J’en veux vraiment à ceux qui ne veulent plus laissé de place a la technologie à la télévision, surtout que c’est devenu une partie intégrante de notre vie. Bref, sache que même si tu n’as pas la bouille d’un candidat d’occupation double, je suis certaine que tu auras plein de follower qui suivront tout ce que tu fais et qui t’encouragerons(et je m’inclus là dedans!). Bref, bonne chance dans tes projets futurs! :)

  • Guy

    J’espère que MNet et son équipe revienne avec ou un nouveau concept sur n’importe quel chaine je les suivrais. Pour Musique plus c’était la seul raison que j’avais de l’avoir dans mes choix. Il vienne de perde un client.