All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

L’enceinte sans fil SRS-X55 de Sony

Par Alexandre Vallières-Lagacé – le dans Actualités
Sony a lancé une nouvelle gamme d’enceintes sans fil dont un modèle imposant avec une très longue liste de particularité technique et un prix allant de pair. Dans cette même gamme, une petite enceinte Bluetooth, la SRS-X55, s’attaque au marché des Ultimate Ears BOOM et Jawbone Jambox.

Design

Dès que nous ouvrons la boîte du SRS-X55, nous reconnaissons tout de suite le look Sony, ce design très industriel qui marie à perfection les plastiques au fini lustré, le métal et les boutons tactiles.

boutons2

Le SRS-X55 est un prisme rectangulaire de petite taille qui, bien que portable, ne se transporte pas aussi facilement que le BOOM d’Ultimate Ears. Une grille occupe la superficie complète du devant de l’appareil où les haut-parleurs mid et aigus se trouvent. Au dos de l’appareil, une seconde grille en configuration similaire cache deux haut-parleurs d’extrême grave. Ces haut-parleurs sont responsables de la forte présente du son. Nous y reviendrons plus bas.

Le logo de Sony et tous les boutons se trouvent sur le dessus. Nous avons donc deux boutons physiques, un pour la mise en marche de l’appareil et un second pour répondre à un appel entrant ou interpeller Siri (lorsque jumelé à un appareil iOS). Les cinq autres boutons sont tactiles et incluent les contrôles du volume, le bouton de pairage Bluetooth, un sélecteur de mode qui bascule entre le Bluetooth et l’entrée 3,5 mm, et finalement le bouton identifié Sound qui active une l’amélioration du son – une fonction présente depuis les années 80 sur bon nombre d’appareils Sony et qui tentent d’améliorer ce que l’oreille humaine entend. Si le Discman avait une fonction Mega Bass, le SRS-X55 offre une amélioration beaucoup plus complète sur toutes les fréquences.

La qualité de construction du produit est de pair avec ce que Sony fait de mieux tant au niveau des matériaux utilisés que la qualité de l’assemblage. L’enceinte est très solide et plus lourde que je l’imaginais.

Caractéristiques

Un pairage complété du premier coup et une écoute moins de 30 secondes après le déballage du produit est fort apprécié!

  • Puissance de 30 watts au total
  • Deux haut-parleurs de 38 mm et deux haut-parleurs d’extrême-grave de 58 mm
  • Radiateur passif simple pour les basses fréquences
  • Support du AAC, LDAC et SBS pour la connectique Bluetooth
  • DSEE améliore le rendu sonore des fichiers compressés (MP3, AAC, ATRAC et WMA)
  • Fréquence de 60 à 20 000 Hz
  • Autonomie de 10 heures avec Bluetooth

Performance

Contrairement au SRS-X9 qui m’a donné du fil à retordre avec le pairage et une application iOS très déficiente, la petite enceinte SRX-X55 quant à elle n’est que simplement un haut-parleur Bluetooth.

La simplicité qu’offre ce mode de connexion exempt de logiciel complexe et de pairage infructueux est rafraîchissante. J’avais beaucoup d’appréhension après mon dernier test. Un pairage complété du premier coup et une écoute moins de 30 secondes après le déballage du produit est fort apprécié!

speakers

Sony intègre la technologie LDAC qui en utilisant trois fois plus de bande passante qu’une connexion Bluetooth conventionnelle permettrait de faire passer un fichier audio de 24 bits avec une résolution de 96 kHz sans perte. Une connexion Bluetooth conventionnelle permet une bande passante de 328 kbit/s alors que le LDAC permet d’atteindre 990 kbit/s.

Je n’ai malheureusement pas pu synchroniser un fichier de 96 kHz / 24 bits sur mon iPhone, car iTunes ne le permet pas. De plus, pour profiter du LDAC, nous apprenons sur le site japonais de Sony qu’il faut bien entendu un appareil compatible et que l’iPhone ne l’est pas.

Sony intègre la technologie LDAC qui permet de faire passer un fichier audio de 24 bits avec une résolution de 96 kHz sans perte.

La fonction d’amélioration du rendu audio se nomme DESS (pour Digital Sound Enhancement System) et sa fonction est d’améliorer le son d’un format compressé (comme le MP3 et l’AAC) et de le ramener à un niveau proche de son équivalent sans perte (ALAC, FLAC et autre). Sony ne fait pas que cela, car l’égalisateur est fort différent lorsque nous activons la fonction. Sans cette dernière, l’égalisateur est totalement plat et le son très faible. Cette fonction ne serait donc jamais désactivée si je possédais le haut-parleur.

Conclusion

Au final, avec des fichiers audio de bonne qualité, que ce soit les AAC en 256 kbit/s du iTunes Store ou de la musique ALAC achetée sur Bandcamp, le résultat audio est vraiment excellent sur le SRS-X55. Toutes les fréquences sont bien reproduites et je le comparerais à un Sono PLAY:3 avec presque autant de kick. Les deux haut-parleurs d’extrême-grave font toute la différence en comparaison avec la gamme BOOM d’Ultimate Ears ou les Jambox. Et pour un prix qui se situe entre ces derniers, je recommande tout de même fortement le SRS-X55.

Évaluation

Verdict

Malgré son prix légèrement élevé, la qualité sonore et la qualité de construction du SRS-X55 en font un excellent choix.

Note finale : 4.5 sur un total de 5
Critères
Design
4.5
Fonctionnalités
4.5
Performance
5
Son
5
Prix
4

Points forts

  • Design et fabrication de qualité
  • Pairage exempt d'application obligatoire
  • Qualité sonore

Points faibles

  • Autonomie de 10 heures seulement
  • Prix élevé

Les dernières nouvelles

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Plus d'actualités

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Alexandre Vallières-Lagacé

Rédacteur techno depuis plusieurs années, Alexandre partage sa passion des nouvelles technologies sur le Blogue de Geek qu'il a créé en 2006 et sur le blogue de Future Shop. En plus de la couverture de l'actualité techno, il est surtout connu pour la rédaction de bancs d'essai de gadgets et autres produits informatiques.