IBM dévoile un processeur ultra puissant à 7 nanomètres

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Alors que la loi de Moore semblait avoir frappé un nœud ces dernières années, un consortium dirigé par IBM vient remettre les pendules à l'heure.

IBM Research annonce avoir réussi à repousser les limites physiques de gravure de processeur en atteignant une finesse de 7 nanomètres. Par conséquent, à l’aide de cette nouvelle technique, la densité du processeur ainsi fabriqué est plus élevée – soit environ quatre fois la capacité des plus puissants processeurs d’aujourd’hui.

À l’aide de cette nouvelle technique, la densité du processeur ainsi fabriqué est plus élevée – soit environ quatre fois la capacité des plus puissants processeurs d’aujourd’hui.

On peut ainsi intégrer davantage de transistors par volume, le chemin que doivent parcourir les données est réduit, et la puissance générée est logiquement amplifiée. Bien entendu, plus un processeur est dense, plus le risque de défectuosité augmente en conséquence.

Selon IBM, le secret de la production d’un tel processeur repose sur deux facteurs.

D’abord, le silicium du canal des transistors de type FinFET est remplacé par un alliage silicium-germanium, permettant d’atteindre une conductivité suffisante à 7 nanomètres, chose impossible avec le procédé conventionnel.

Ensuite, la deuxième innovation est liée au procédé de la gravure : de la lithographie extrême ultraviolet (EUV), qui permet d’atteindre une précision qui se rapproche du diamètre d’un atome. Soulignons qu’Intel a déjà affirmé être en mesure de procéder à la fabrication de processeurs avec une densité de 7 nanomètres. Toutefois, l’entreprise n’a pas dévoilé son échéancier quant au moment où elle prévoyait que ce type de puces arriverait sur le marché.

Michæl Liehr du SUNY Polytechnic Institute, Bala Haranand d'IBM, et une plaquette composée des nouveaux processeurs (Image : IBM).
Michæl Liehr du SUNY Polytechnic Institute, Bala Haranand d’IBM, et une plaquette composée des nouveaux processeurs (Image : IBM).

Malheureusement, le scénario se répète cette fois-ci pour IBM, alors que l’entreprise refuse de dévoiler quand elle croit que ses processeurs de 7 nanomètres seront commercialisés.

Nous ignorons à quel point le temps d’exposition requis par la lithographie EUV pourrait venir influencer le temps de fabrication dans un contexte d’une production à grande échelle. Puisque la moindre légère vibration peut nuire au procédé de fabrication, les fabricants de semiconducteurs ont été forcés de construire des bâtiments spécialement conçus pour être ultra stable afin de réduire au maximum la marge d’erreur que pourraient causer des vibrations provenant de leur environnement.

À noter que ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche et de développement lancé par IBM Research l’an dernier. Il compte sur un budget de 3 milliards de dollars provenant d’un partenariat public-privé avec l’état de New York, GlobalFoundriers, Samsung et des fabricants informatiques.

Les dernières nouvelles

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

Pourquoi le numérique a-t-il été complètement absent de la campagne électorale?

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

On en sait déjà beaucoup sur les nouveaux Pixel 7 de Google

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Les batteries gonflables reviennent hanter les appareils Samsung

Plus d'actualités

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Windows 11 n’est pas le système le moins énergivore…

Des experts s’inquiètent des «effets pervers» du SOS par satellite de l’iPhone 14

Des experts s’inquiètent des «effets pervers» du SOS par satellite de l’iPhone 14

Gagnez un iPhone 14 grâce à PlanHub

Gagnez un iPhone 14 grâce à PlanHub

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .