Nikon dévoile sa nouvelle série DL et des appareils COOLPIX à grand zoom

Photographie

Exclusif
Liste de tags

Nikon Canada a levé le voile cette semaine sur sa toute nouvelle série DL, constituée de trois appareils compacts experts pouvant tourner de la vidéo 4K, en plus de présenter trois nouveaux appareils de la gamme COOLPIX équipés de super zooms.

Avec ces nouveaux produits, le géant nippon parviendra-t-il à combler le retard accumulé au cours des trois dernières années dans ce créneau?

La nouvelle série DL

seriedl

Le segment de marché des appareils à capteur d’un pouce était délaissé par le géant nippon depuis quelques années, alors que les autres fabricants en ont profité pour lancer divers modèles, dont le populaire et réputé RX100 de Sony, qui en est déjà à sa 4e mouture en trois ans et des poussières, ainsi que la série X de Fuji (comme le X-T1 ou le X30).

Chacun des boîtiers est équipé d’un capteur BSI CMOS d’un pouce offrant 20,8 mégapixels de définition, et ces appareils peuvent tourner de la vidéo 4K UHD à 30 images par seconde, ainsi que faire des films accélérés ou ralentis.

Trois modèles sont lancés simultanément dans cette nouvelle gamme : les DL18-50, DL24-85 et DL24-500

Certains auront deviné que derrière le numéro de modèle se cache en fait la plage focale des objectifs intégrés à ces appareils. D’ailleurs, les lettres D et L signifient respectivement «digital» et «lens» (et non pas «light» pour «léger», ce qui aurait aussi eu du sens).

Chacun des boîtiers est équipé d’un capteur BSI CMOS d’un pouce offrant 20,8 mégapixels de définition. Les appareils sont capables de tourner de la vidéo 4K UHD à 30 images par seconde, ainsi que faire des films accélérés ou ralentis. Leur mise au point est aussi ultrarapide, permettant de photographier en rafale jusqu’à une vitesse impressionnante de 20 images par seconde.

Tous offrent une connexion Wi-Fi, ainsi que Bluetooth LE à faible consommation, ce qui les rend compatibles avec la nouvelle connectivité Snapbridge de Nikon.

Enfin, les trois modèles arborent un écran OLED tactile de 3 pouces en verre Gorilla Glass, affichant 1 037 000 points (une excellente définition pour un écran de cette taille, puisque légèrement supérieure au format 720p).

Le Nikon DL18-50

Affiché à 1 029,95$, le Nikon DL18-50 est un appareil à objectif grand-angle conçu pour la photo d’architecture, de paysage ou pour la photo d’intérieur, grâce à sa grande ouverture. En effet, celui-ci offre une ouverture maximale de ƒ1.8-2.8, ce qui permet d’obtenir un beau flou d’arrière-plan et de laisser entrer plus de lumière.

De plus, le boîtier offre une option intéressante pour les photographes de rue, appelée Perspective Control, qui permet de redresser les murs des édifices ou les lignes fuyantes (dans une certaine mesure, on s’en doute).

Le Nikon DL24-85

Pour 829,95$, le Nikon DL24-85 est un appareil muni d’un objectif plus polyvalent, offrant lui aussi une ouverture maximale de ƒ1.8-2.8. Une telle focale servira autant en voyage (paysage et architecture) que pour la photographie de portrait. L’objectif offre un mode macro (avec un ratio de 1:1), parfait pour capturer des fleurs, des insectes ou autres petits objets (des figurines LEGO, par exemple).

Il ferait concurrence directe au RX100 Mark IV de Sony si l’appareil offrait un viseur intégré et un écran amovible, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Le Nikon DL24-500

Vendu à 1 229,95$, le Nikon DL24-500 a un boîtier beaucoup plus imposant qui rappelle un peu les boîtiers DSLR (ou reflex).

Il présente un objectif au zoom impressionnant couvrant une plage de 24 à 500 mm (ou 21×), offrant une ouverture maximale de ƒ2.8-5.6. Une telle ouverture le rend un peu moins performant en basse lumière que les objectifs des deux autres modèles, mais demeure dans la norme des grands zooms (qui est généralement de ƒ3.5-5.6 ou ƒ3.5-6.3), et permet tout de même d’obtenir du flou en arrière-plan, même avec une grande focale.

Fait intéressant, il s’agit du seul boîtier de la série DL à être muni d’un viseur électronique. Celui-ci affiche d’ailleurs l’excellente définition de 2 359 000 points.

Cet appareil servira surtout à ceux qui partent en safari photo, ou aux gens qui veulent utiliser un seul appareil pour toutes les situations. 

Il est toutefois important de rappeler qu’un trépied sera nécessaire pour ceux qui voudront utiliser la seconde partie de la plage focale (disons 250 mm et plus), car plus une focale est longue, plus le moindre mouvement risque de réduire la netteté de l’image.

De nouveaux appareils COOLPIX

coolpix

Trois nouveaux appareils font aussi leur apparition dans la série bien connue COOLPIX :: les B700, B500 et A900.

Parmi les nouveautés intéressantes, on remarque le transfert (et partage) d’images simplifié. Une connexion Bluetooth «toujours active» permet le téléversement de nouvelles photos sur les appareils intelligents compatibles.

Le Nikon COOLPIX B700

Pour 579,95$, le Nikon COOLPIX B700 est un appareil compact à zoom super téléobjectif NIKKOR ED 60× équipé d’un capteur de 20,2 mégapixels qui permet de photographier même lorsque l’éclairage est faible ou insuffisant. L’appareil peut aussi tourner de la vidéo 4K à 30 images par seconde.

Cet appareil plaira sans doute aux ornithologues ou aux photographes animaliers.

Le Nikon COOLPIX B500

Affiché à 339,95$, le Nikon COOLPIX B500 est équipé d’un capteur 16 mégapixels, d’un zoom optique 40× et d’un écran inclinable de 921 000 points. La capture vidéo de cet appareil est limitée à 1080p toutefois. 

Il plaira davantage aux débutants, notamment par son prix plus abordable et au fait qu’il fonctionne sur deux piles AA.

Le Nikon COOLPIX A900

Vendu à 499,95$, le Nikon COOLPIX A900 est un appareil compact offrant un puissant zoom 35×. Il est équipé d’un capteur de 20 mégapixels, et Nikon affirme qu’il est conçu pour bien performer aussi en faible luminosité. Il permet l’enregistrement de vidéo 4K et est muni d’une molette de modes PSAM.

coolpixa900

Il s’agit d’un appareil parfait pour le voyage ou pour ceux qui aiment photographier dans les endroits moins accessibles, grâce à son écran inclinable.

2016, l’année Nikon?

Nikon semble donc vouloir faire de l’année 2016 une année charnière et ainsi combler un retard accumulé au cours des dernières années. En dotant ses nouveaux appareils du Wi-Fi et de la capacité à tourner de la vidéo 4K, le géant nippon devrait moins être l’objet de critiques de la part de ses adeptes, comme ce fût le cas l’an dernier.

D’ailleurs, les reflex D5 et D500 lancés au CES début janvier peuvent tourner de la vidéo 4K, mais seul le modèle D500 est équipé du Wi-Fi et du Bluetooth.