PlayStation 4 Pro : Mieux que 1080p, mais pas toujours en 4K?

Wô minute papillon!

Liste de tags

Au lendemain du dévoilement officiel de la PlayStation 4 Pro par Sony, des doutes subsistent quant à sa réelle capacité à générer des images en ultra haute définition.

Pour 499$ CA (ou 399€), il sera possible de vous procurer un système de jeux 4K le 10 novembre prochain. Sur PC, le prix d’une carte graphique pouvant exécuter des jeux 4K à elle seule est à peine moins élevé.

Y a-t-il anguille sous roche? Tout dépend du jeu en question.

Car si Sony vante la PlayStation 4 Pro comme la machine idéale pour les jeux 4K, la réalité n’est pas aussi simple, comme le souligne ce matin Devindra Hardawar du blogue Engadget.

Ce ne sont pas tous les jeux qui pourront être optimisés afin d’être pleinement affiché en 4K par la PlayStation 4 Pro.

Selon Peter Wyse, vice-président responsable de la production et du développement chez Warner Bros Interactive, la PS4 Pro offre aux développeurs deux modes d’optimisation du rendu : un mode permettant de verrouiller la définition au-delà de 1080p – autrement dit n’importe quelle résolution jusqu’à 2160p (le fameux 4K), et un mode dont l’accent est mis sur la qualité, qui ajustera la définition en temps réel selon les ressources disponibles lorsqu’un jeu est plus exigeant. Wyse croit que les utilisateurs devraient s’attendre à des définitions atteignant grosso modo 90% d’un véritable 4K avec ce mode.

Rappelons que selon les premières fuites liées à la nouvelle console, Sony se refusait de faire des concessions en ce qui concerne le taux de rafraîchissement. Cela signifie que le gain en définition ne devra jamais se faire au détriment du nombre d’images par seconde. Si un jeu respecte 60 i/s en 1080p, il devra respecter 60 i/s lorsqu’affiché selon une résolution supérieure – et c’est ce qui possiblement explique la difficulté pour certains jeux d’atteindre un 4K pur.

Aux dires du journaliste, qui était présent lors de l’événement PlayStation ce mercredi à New York, Shadow of Mordor sur la PS4 Pro lui paraissait superbe, malgré qu’il n’était pas diffusé complètement en 4K. Même chose pour Rise of the Tomb Raider, qui lui semblait identique à la version générée par un puissant PC.

Cela dit, certains développeurs parviennent à optimiser leur jeu afin de faire cracher à la PS4 Pro du vrai de vrai 4K. C’est notamment le cas de Bethesda avec Elder Scrolls Online, un jeu qui bénéficie d’un moteur déjà optimisé pour être exécuté par une variété de cartes graphiques sur PC, mais dont les effets et éléments ne sont pas aussi détaillés que ce qu’offrent les plus récents titres AAA.

Somme toute, les développeurs vont ainsi se retrouver devant une importante décision : choisir de réduire la précision des effets et le détail des éléments exploités par leur jeu afin de s’assurer que la PS4 Pro puisse le générer en respectant le vrai 4K, ou accepter que leur jeu y soit affiché en 1440p (par exemple) avec tous les effets et éléments désirés.

Fondamentalement, il s’agit de trouver l’équilibre entre un taux de rafraîchissement, une définition, et une précision des effets et éléments du jeu acceptables.

Où est mon lecteur Blu-ray UHD abordable?

Il n’est pas chez Sony. Du moins, il ne se trouve pas dans la PlayStation 4 Pro, et c’est pour le moins surprenant. Rappelons que le succès de la PlayStation 2 est en grande partie attribuable au fait que la console était à l’époque le lecteur DVD le moins cher sur le marché. Cela dit, la dématérialisation suit son cours, et les ventes de films et téléséries sur supports physiques battent de l’aile depuis un bon moment.

xboxones01

Les télévores qui souhaitent y regarder du contenu 4K devront ainsi se rabattre auprès des services de diffusion en ligne, dont notamment Netflix. S’ils tiennent mordicus à agrandir leur collection de Blu-ray, la Xbox One S (et son lecteur Blu-ray UHD) se présente comme une meilleure option.

Qu’en est-il de la Xbox One Scorpio?

Le blogue Trusted Reviews s’est amusé à comparer les caractéristiques techniques de la PlayStation 4 Pro avec celles projetées par Microsoft pour la Scorpio. Bien que cette dernière arrivera un an plus tard sur le marché, tout porte à croire que l’attente en vaudra la chandelle.

scorpio

La PlayStation 4 Pro compte sur un processeur graphique de 4,12 TFLOPS soutenu par 8 Go de mémoire GDDR5, tandis que la Xbox One Scorpio pourra produire 6 TFLOPS selon un débit de 320 Gbit/s. On ignore toutefois la quantité de mémoire qui accompagnera la carte graphique de la Scorpio, mais tout porte à croire que ce sera similaire à son rival.

Microsoft se retrouverait donc avec une console plus puissante, étant donné que les deux offres seront sans doute comparables au niveau de leur processeur central octocœur. Reste à savoir maintenant à quel prix se vendra la Scorpio, et si Microsoft maintiendra le lecteur Blu-ray UHD.

Au final, la nouvelle formule que proposent Microsoft et Sony nous pousse à croire que la guerre des consoles est bien loin d’être terminée.