« Supprimez votre compte Facebook » : l’appel du cofondateur de WhatsApp

Par Branchez-vous – le dans Actualités, Sécurité

Ce n’est pas un secret, Facebook est loin de faire l’unanimité.

Dernière preuve en date : Brian Acton, cofondateur de WhatsApp, s’est joint au boycott du plus grand réseau social du monde. Cette nouvelle intervient à la suite de rapports faisant état des relations de Facebook avec une entreprise de données impliquée dans la campagne électorale de Donald Trump.

Le géant de Menlo Park a passé cinq rudes journées devant les accusations des parlementaires américains et européens suite à l’utilisation abusive par Cambridge Analytica des données personnelles de 50 millions d’utilisateurs. En même temps, les actions de Facebook ont chuté de 2,5%, mardi, pour une deuxième journée, les investisseurs craignant que leurs relations avec la firme nuisent à leur réputation. L’entreprise californienne a donc perdu 60 milliards de dollars en actions au cours de ces deux derniers jours.

Et pour couronner le tout, certains utilisateurs de Facebook tournent le dos au réseau social, catapultant le hashtag #DeleteFacebook sur Twitter. Brian Acton lui-même a rejoint le mouvement en tweetant « Il est temps. #DeleteFacebook ». Rappelons qu’Acton est le cofondateur de WhatsApp, un service de messagerie instantanée que Facebook a racheté en 2014 pour 19 milliards de dollars.

Vieilles rancœurs

Outre son fameux tweet, l’entrepreneur de 47 ans a également profité de son allocution devant des étudiants de l’Université de Stanford, pour exhorter ces derniers à quitter le réseau social. C’est donc la troisième fois que Brian Acton déclare publiquement son aversion pour les politiques de gestion de données chez Facebook. Rappelons que Facebook n’est pas la seule entreprise à faire l’objet d’un tel scandale : Google et Twitter ont, eux aussi, déjà comparu devant les législateurs pour leur implication dans la propagation de fausses informations durant l’élection présidentielle américaine.

Et comme pour appuyer ses dires, le cofondateur a également expliqué pourquoi il a vendu WhatsApp à Facebook, en octobre 2014. À l’époque, Mark Zuckerberg a payé la somme astronomique de 19 milliards de dollars pour reprendre le service de messagerie instantanée cryptée. Pourtant, Acton a fini par quitter les rênes de la société qu’il avait créée en 2017, alors que WhatsApp est au plus fort de son succès. En échange, l’entrepreneur américain a investi 50 millions de dollars dans Signal, une alternative indépendante à WhatsApp.

Après avoir été impliqué dans de multiples affaires, Facebook était jusque là parvenu à garder la tête hors de l’eau. Mais pour combien de temps ? La suite au prochain numéro.

Les dernières nouvelles

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

On va vous aider à trouver le logement qu’il vous faut!

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Mises à pied et annulations de projets chez le créateur de Pokémon Go

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Huawei GT 3 Pro : une montre connectée qui sauvera votre sommeil

Plus d'actualités

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Le studio montréalais de réalité virtuelle Felix and Paul prêt à décoller vers la Lune

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Huawei Mate Xs 2 : le Galaxy Fold de Samsung dans la mire

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Nintendo entamera une tournée estivale à travers le Canada !

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Le «bouclier canadien» vous protégera des cybermenaces

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.