All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu The Legend of Zelda: Skyward Sword HD – Retour en force d’un jeu sous-estimé

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Si la majorité des jeux de la franchise The Legend of Zelda font consensus, il existe quelques exceptions divisant les fans. The Legend of Zelda : Skyward Sword en fait partie. Lancé à l’origine sur la Wii, cet opus n’a pas fait l’unanimité en raison d’une direction artistique particulière et de contrôles axés sur la détection de mouvement. Qu’à cela ne tienne, Nintendo nous propose aujourd’hui une version HD de ce jeu sur Nintendo Switch afin que plus de joueurs puissent le découvrir. Je vous explique pourquoi il en vaut la peine.

  • Disponible sur : Nintendo Switch
  • Prix : 79,99$ + txs

Une excellente genèse dans un excellent jeu

Je ne referai pas une critique complète de The Legend of Zelda : Skyward Sword puisque cette édition HD s’avère être une remastérisation et non un remake. Ainsi, le jeu d’époque a simplement été porté en haute définition sur la Nintendo Switch avec, au passage, des améliorations rendant l’expérience plus agréable.

Or, si vous ne connaissez pas The Legend of Zelda : Skyward Sword, il s’agit du volet de la série faisant office de genèse. Alors que l’aventure démarre sur un ton léger, cette dernière prend une tournure plus sérieuse et dramatique lorsqu’on découvre les origines de la légendaire Master Sword. Qui plus est, Skyward Sword nous explique avec brio en quoi les âmes de Zelda, Link et le seigneur du mal sont liées, et pourquoi la Triforce leur apparaît encore et encore au fil de leurs épopées. En somme, il s’agit d’une histoire aussi riche que prenante qui explique bien des éléments obscurs de la franchise The Legend of Zelda.

Skyward Sword est également un excellent jeu de la franchise. Non seulement les donjons sont de qualité très élevée comme ceux des autres opus de la franchise, mais la conception du monde vous encouragera à l’explorer et à vouloir le terminer en entier. En outre, le jeu regorge d’activités et de secrets à découvrir à mesure qu’on fouille les environnements dans le ciel ainsi que sur la terre. Qui plus est, chaque fois que vous aurez l’impression d’être très avancé dans le jeu, ce dernier vous réservera une surprise ou deux afin de vous faire réaliser qu’il vous en reste encore beaucoup à faire. Skyward Sword n’est donc pas qu’excellent, il est aussi très étoffé et vous tiendra occupé bien au-delà d’une cinquantaine d’heures si vous désirez le terminer en entier.

Nintendowire.com

Le choc avec Breath of the Wild

Depuis la parution de la version originale sur Wii, plusieurs jeux de la franchise The Legend of Zelda ont vu le jour. Comme vous devez probablement le savoir, l’un d’eux est The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Or, ceux qui ont découvert la série par l’entremise de ce dernier risquent d’avoir un choc en jouant à Skyward Sword HD.

En effet, si Skyward Sword était l’un des plus gros jeux de la franchise à l’époque, il n’en demeure pas moins qu’il cadre avec le vieux modèle des jeux 3D de la série. Ainsi, avant d’avoir eu droit à la liberté de Breath of the Wild, on devait composer avec des jeux un peu plus linéaires et structurés où les explications fusaient d’un peu partout. Même si, comme je l’ai mentionné, Skyward Sword est excellent et qu’il fut fortement sous-estimé, il n’en demeure pas moins qu’il offre l’ancienne structure des jeux 3D de la série The Legend of Zelda qui pourrait décontenancer ceux qui n’ont connu celle-ci que par l’entremise de Breath of the Wild.

Denofgeek.com

Le retour des contrôles par mouvements

À l’époque de la Wii, Nintendo a tenté d’insuffler de l’originalité dans la façon de jouer avec la détection de mouvement. Skyward Sword cadrait dans cette philosophie en axant l’ensemble de ses mécaniques autour de la détection de nos mouvements avec la Wii Remote ainsi que la Nunchuk.

La Nintendo Switch offrant toujours cette possibilité, vous pourrez de nouveau contrôler l’épée et le bouclier de Link avec les Joy-Cons. La détection de mouvement étant plus précise qu’à l’époque, le jeu suivra mieux vos mouvements que sur Wii, notamment lorsque vous effectuerez des lacérations en diagonale. En revanche, tout comme dans le volet original, attendez-vous à composer avec certaines frustrations puisqu’il arrivera inévitablement que certaines actions ne soient pas reproduites correctement à l’écran. Ce faisant, cela vous obligera à recommencer votre mouvement ou vous positionnera dans des situations vulnérables selon ce qui se passera devant vous.

VG247.com

L’ajout de contrôles classiques avec une manette

Alors qu’il n’était pas possible d’envisager des contrôles uniquement avec des boutons sur Wii, Nintendo a adapté les contrôles par mouvement de l’édition originale afin de les intégrer aux boutons des manettes de la Nintendo Switch. Vous pouvez donc jouer à Skyward Sword HD avec vos Joy-Cons, une manette Pro ou une Nintendo Switch Lite.

En somme, le bâton analogue droit contrôle le bras et donc l’épée de Link. Pour effectuer une taillade dans une direction, il suffit de bouger le bâton légèrement. Le bouclier se contrôle quant à lui en pressant le bâton analogue gauche. Les contrôles par mouvement étant au cœur de l’expérience et ne pouvant tout simplement être supprimés puisque tout au sein du jeu a été pensé afin d’en tirer profit, Nintendo a tenté comme elle l’a pu d’adapter la détection de mouvement pour rendre le jeu fonctionnel à l’aide de boutons.

La question est : est-ce concluant ? La réponse : oui…et non. Pour y avoir amplement joué avec une manette Pro, je peux vous certifier qu’il faut un temps d’adaptation. Au départ, on a tendance à trop incliner le bâton analogue droit tandis que les techniques plus avancées comme l’attaque tourbillon ou les exécutions sont pénibles à effectuer. Puis, graduellement, on s’adapte et on finit par s’habituer. Ne vous méprenez pas, il y a encore de la frustration découlant d’une mauvaise interprétation de notre mouvement avec le bâton analogue par le jeu, mais après quelques heures, on s’habitue et le tout devient fonctionnel même si ce n’est jamais naturel.

Ceci dit, attendez-vous à des manipulations reflétant l’âge de certaines mécaniques du jeu et les limites d’époque de la Wii. Par exemple, il faut manuellement sélectionner un objet dans l’inventaire de Link afin de pouvoir l’utiliser. La caméra, qu’on peut désormais manipuler librement grâce au second bâton analogue de la Nintendo Switch, ne peut se mouvoir que si on presse sur le bouton L. Aujourd’hui, les jeux d’action et d’aventure 3D nous permettent de bouger notre personnage avec le bâton analogue gauche et de bouger la caméra avec le bâton analogue droit. Ce n’est pas le cas avec Skyward Sword HD, exigeant là encore un temps d’adaptation mettant en lumière l’archaïsme du jeu.

Wccftech.com

De petites améliorations faisant une grande différence

Au-delà de l’adaptation des contrôles, Nintendo a apporté plusieurs améliorations par rapport à l’édition Wii. Ces dernières rendent invariablement le jeu beaucoup plus agréable à jouer en 2021.

Bien entendu, comme son titre l’indique, Skyward Sword est désormais offert en HD. Grâce à une meilleure résolution, vous serez en mesure d’apprécier davantage les environnements du jeu ainsi que ses personnages à l’aide de contours mieux définis ainsi que de couleurs plus éclatantes. Certes, on aurait apprécié que les modèles de personnages soient un peu plus travaillés et que les textures soient un peu plus polies, mais pouvoir jouer à Skyward Sword en HD en 60 images/seconde est agréable.

Autrement, Nintendo a intégré la sauvegarde automatique ainsi que trois onglets de sauvegarde principaux. Ça semble anodin, mais contrairement à l’édition originale, la sauvegarde automatique supprime la frustration de devoir recommencer de longues séquences de jeu simplement parce qu’on avait omis de sauvegarder notre partie. Par ailleurs, Nintendo a ôté les pierres Skeikah qui nous tenaient un peu trop par la main. Certes, vous pourrez toujours demander conseil à votre partenaire Fay si vous êtes coincé, mais vous devrez davantage vous débrouiller qu’à l’époque, ce qui n’est pas mauvais en soi.

D’ailleurs, parlant de Fay et des didacticiels qui n’en finissaient plus, Nintendo a allégé le tout. Au lieu de vous ensevelir sous des renseignements souvent inutiles, Fay n’apparaîtra désormais que si vous faites appel à elle en dehors des événements principaux de l’aventure. Le didacticiel de départ sur l’utilisation de l’épée et du bouclier est également facultatif tandis que les descriptions d’objets n’apparaîtront qu’une seule fois dans tout le jeu, même si vous démarrez une nouvelle partie. Pour un joueur qui, comme moi, joue à The Legend of Zelda depuis plus de 30 ans, j’ai apprécié ne pas me faire rappeler sans arrêt qu’un rubis rouge en vaut 20 !

Slashgear.com

Devriez-vous y jouer ?

À mon humble avis, The Legend of Zelda : Skyward Sword fut toujours un jeu de la série sous-estimé. Souffrant de l’ombrage engendré par ses contrôles particuliers, trop de joueurs ont levé le nez sur cette aventure qui, pourtant, est excellente tant sur le plan narratif que sur celui de l’exploration. À la base, Skyward Sword mérite d’être joué tout simplement parce qu’il s’agit d’un excellent Zelda.

Ceci dit, cette nouvelle édition apporte avec elle des changements et améliorations qui, mis ensemble, rendent l’excellent jeu de départ encore plus intéressant. Certes, le jeu demande de l’adaptation et des frustrations surviennent en raison des mécaniques découlant de ses contrôles particuliers. Or, les différents correctifs vous permettront de plonger dans la genèse de la série sans composer avec autant d’irritants qu’à l’époque, le tout en attendant la suite des aventures de Zelda et Link avec Breath of the Wild 2 en 2022 !

Évaluation

Verdict

Sous-estimé en raison de ses contrôles particuliers, The Legend of Zelda: Skyward Sword nous revient dans une édition HD apportant un lot d'améliorations qui plaira à tout fan de la franchise.

Note finale : 4.0 sur un total de 5
Critères
The Legend of Zelda: Skyward Sword HD
4

Points forts

  • Genèse de la franchise The Legend of Zelda fort bien expliquée grâce à un scénario prenant
  • Excellent design de donjons et d'environnements
  • Une tonne d'activités encourageant l'exploration et l'utilisation d'objets

Points faibles

  • Les contrôles particuliers engendrent des frustrations et des animations étranges
  • Le contrôle de la caméra demeure archaïque
  • Fay demeure un personnage plutôt inutile et irritant malgré son rôle plus effacé que dans l'édition originale

Les dernières nouvelles

Test du jeu Metroid Dread: Le retour du Messie !

Test du jeu Metroid Dread: Le retour du Messie !

Test du jeu Far Cry 6: Retour tropical bienvenu !

Test du jeu Far Cry 6: Retour tropical bienvenu !

Test du jeu Kena: Bridge of Spirits – Et si Pixar avait produit un jeu vidéo

Test du jeu Kena: Bridge of Spirits – Et si Pixar avait produit un jeu vidéo

Plus de jeux vidéo

Les grands retours de Metroid, Far Cry et Age of Empires: 11 jeux à surveiller en octobre !

Les grands retours de Metroid, Far Cry et Age of Empires: 11 jeux à surveiller en octobre !

Test du jeu Death Strandind Director’s Cut: Ajouts mineurs dans une expérience majeure

Test du jeu Death Strandind Director’s Cut: Ajouts mineurs dans une expérience majeure

Les 20 ans de la GameCube: 10 faits cocasses sur la console cubique de Nintendo

Les 20 ans de la GameCube: 10 faits cocasses sur la console cubique de Nintendo

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !